Annexes




Témoignage d'un prisonnier français  : Aussignac


L'Amicale des anciens du 117e RI, écrire au président :  michel.pocard@neuf.fr

 
Les nouvelles glanées de part et d'autre :
 
Le général Jacques Guichard a épinglé la Légion d'Honneur à Ahmed Arfi!
 

Il y a quelques semaines, Ahmed Arfi a reçu la croix de la Légion d'honneur des mains de son supérieur, ami et compagnon d'armes, le général Jacques Guichard.

C'est pendant la guerre d'Algérie que les deux hommes se sont rencontrés. Puis ils se sont perdus de vue pendant plusieurs décennies, se retrouvant en 2003 lors d'une cérémonie. « Engagé au titre de la section administrative spécialisée à l'Arba, au sud d'Alger en bordure de l'atlas blidéen, Ahmed Arfi a été détaché avec d'autres harkis à la compagnie du 1/117e RI », explique l'officier supérieur. 

Ahmed s'est tout de suite fait remarquer par son dynamisme, sa disponibilité et sa très bonne connaissance du terrain. Victime du FLN, il est blessé, arrêté, maltraité et interné dans un camp d'où il s'évade. Il réussit à se faire rapatrier avec sa famille en métropole, où ils seront ballottés de camp en camp dans le sud de la France. Ce sont le courage et le travail qui caractérisent le mieux M. Arfi. Il s'installe avec ses 15 enfants en 1992 à Caychac, où il réside toujours. Un hommage officiel de la ville lui sera rendu lors de la cérémonie du 11 Novembre au monument aux morts, où il est toujours porte-drapeau et membre de l'UNC.  SOURCE