Citations de Pascal

L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature - mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser : une vapeur, une goutte d'eau suffit pour le tuer. Mais, quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt, et l'avantage que l'univers a sur lui - l'univers n'en sait rien.

Qu'est-ce que l'homme dans la nature  ? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout.

Se moquer de la philosophie, c'est vraiment philosopher.

Deux excès : Exclure la raison, n'admettre que la raison.

La dernière démarche de la raison est de reconnaitre qu'il y a une infinité de choses qui la surpassent !

Voulez-vous qu'on croie du bien de vous ? N'en dites pas.

Que sert à l'homme de gagner tout le monde, s'il perd son âme ?

La grandeur de l'homme est grande en ce qu'il se connaît misérable.

Dieu est une sphère infinie, dont le centre est partout, et la circonférence nulle part.

Qu'il y a loin de la connaissance de Dieu à l'aimer !

Pour entendre le sens d'un auteur, il faut accorder tous les passages contraires.

Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m'avais trouvé.

C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi  : Dieu sensible au coeur, non à la raison.

Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point - on le sait en mille choses.

Non seulement nous ne connaissons Dieu que par Jésus-Christ, mais nous ne nous connaissons nous-mêmes que par Jésus-Christ. Nous ne connaissons la vie, la mort que par Jésus-Christ.

Il n'y a que deux sortes d'hommes  : les uns justes, qui se croient pécheurs - les autres pécheurs, qui se croient justes.

Sans la Bible, nous ne connaissons rien et ne voyons qu'obscurité et confusion dans la nature de Dieu et dans notre être. Le gouffre infini qu’il y a dans le coeur de l’homme ne peut être rempli que par un objet infini et immuable, c’est-à-dire que par Dieu lui-même.

L'Ecriture Sainte n'est pas une science de l'esprit mais du coeur. Elle n'est intelligible que pour ceux qui ont le coeur droit.