Citations d'Eckhart

C'est un grand préjudice pour l'homme de se croire loin de Dieu.
Que l'homme chemine loin ou près, Dieu n'est jamais loin :
il se tient toujours à proximité, et s'il ne peut rester à l'intérieur,
il ne va jamais plus loin que sur le pas de la porte.



Voyez, ce sont tous des marchands, ceux qui se préservent de péchés grossiers et seraient volontiers des gens de bien et font leurs bonnes oeuvres pour honorer Dieu, comme jeûner, veiller, prier, et quoi que ce soit - [ces bonnes oeuvres], ils les font cependant pour que Notre Seigneur leur donne quelque chose en retour, ou pour que Dieu leur fasse en retour quelque chose qui leur soit agréable : ce sont tous des marchands - ils veulent donner une chose pour une autre, et veulent ainsi commercer avec Notre Seigneur



Si je lui donne tout ce que je suis, Il me donnera tout ce qu'Il est :

(...) Attache-toi à Dieu et tout bien s'attachera à toi. (...)
Qui s'est attaché à Dieu, Dieu s'attache à lui, ainsi que toute vertu :
- ce qu'avant tu cherchais maintenant te cherche;
- ce qu'avant tu chassais maintenant te chasse;
- ce qu'avant tu voulais fuir maintenant te fuit.

C'est pourquoi, celui qui est bien attaché à Dieu
voit s'attacher à lui tout ce qui est divin
et fuir tout ce qui n'est pas semblable mais étranger à Dieu.

(...) En vérité, l'homme qui serait entièrement sorti de lui-même
serait à tel point enveloppé de Dieu
- qu'aucune créature, sans exception, ne pourrait le toucher sans toucher d'abord Dieu;
- tout ce qui l'atteindrait devrait l'atteindre à travers Dieu;
- en Dieu tout prendrait pour lui saveur et aspect de divin.

Si grande que soit une souffrance,
du moment qu'elle passe par Dieu,
c'est Dieu qui la supporte le premier.




En vérité, un homme laisserait-il un royaume, voire le monde entier, et se garderait-il lui-même, il n'aurait rien laissé. Oui, et si un homme se laisse lui-même, quoi qu'il garde, richesse, ou honneur, ou quoi que ce soit, il aura laissé toutes choses.