Le rôle de l'animal

«Le fait pour l'être humain de projeter ses sentiments sur l'animal et qu'il puisse établir avec celui-ci de fortes relations affectives (l'animal ayant une valeur de substitut) induisent un certain nombre d'applications.»
Agnès Fabre
 
 Autorisation photos Institut Agatéa
 

L'animal est associé à la prise en charge des personnes en tant que médiateur, il facilite les actions ainsi que les interactions

Il est agent de médiation, agent transitionnel.


Il a un rôle de catalyseur et permet aux personnes d'être dans de bonnes conditions sans se focaliser sur leur difficultés propres.


Il a un rôle physiologique : La présence animale permettant notamment de faire baisser la pression artérielle et contribuant à diminuer la fréquence cardiaque. (étude du Dr Aaron Katcher, professeur de psychiatrie à l'Université de Pennsylvanie et étude de K.Zarrouk).
Il augmente le contact social (notamment étude de R.Mugford et J.M Comisky)
Il facilite la communication car il ne juge pas. (notamment expérience de S. et E. Corson en collaboration avec Ange Condoret).

Il permet de diminuer l'anxiété ; est réducteur de stress par son contact visuel, verbal et tactile. (diverses études et expériences dont notamment C.M.Brickel, C. Jonas, A.M. Beck).

Il favorise l'éveil multi-sensoriel et le développement cognitif.

"En fait, plus on découvre les animaux,
leurs manières de vivre et leurs mondes 
sensoriels qui les préparent à un type de 
langage, plus on comprend la place de 
L'homme et de son propre langage à
l'intérieur du monde vivant. Les animaux
vivent dans un monde plus sensoriel, alors
que les hommes vivent dans le monde de 
l'artifice verbal et technique" .            
                  Boris Cyrulnik