La Relation Homme-Animal


La Médiation Animale ou Zoothérapie :

Depuis toujours, l'homme a maintenu des liens étroits avec l'animal. D'abord comme outil de travail, ensuite comme animal de compagnie et, aujourd'hui comme animal facilitant la «thérapie».

Le principal pionnier de la Thérapie Facilitée par l'Animal est Boris Levinson (psychologue de l'Université de Yeshiva aux Etats-Unis) :

En 1950, il démontra le rôle thérapeutique complémentaire de l'animal. Il remarqua en effet qu'en raison de leur acceptation inconditionnelle les animaux facilitent la communication et contribuent à sécuriser l'environnement, favorisant ainsi l'estime de soi.

Vous trouverez un petit historique pour constater que cette pratique n'est pas récente et que les effets bénéfiques des animaux sur l'homme sont connus depuis des siècles.


Le Processus d'identification :

L'animal ne jugeant pas, ne parlant pas, chacun peut tout lui dire, être ce qu'il est réellement, s'identifier et révéler ce qu'il est au plus profond de lui-même.

Le besoin vital d'être en relation :

René SPITZ, psychiatre et psychanalyste américain, nous enseigne le syndrôme de l'Hospitalisme :

de façon très synthétique, un «enfant placard» développera beaucoup plus de troubles du comportement qu'un «enfant sauvage».

En effet :

  •  Même en l'absence de langage, les troubles sont moindres dès lors qu'il y a relation.
  • L'Etre humain a un besoin vital de relations, qu'elles soient humaines ou animales. L'animal peut être un substitut dans ce lien.

La Communication multicanale :

L'Homme est un être de langage, mais parfois le langage verbale nous fait oublier les autres modes de communication.

L'animal permet de retrouver ces autres modes de communication, la communication multicanale.