1-Accueil‎ > ‎Actualités‎ > ‎

Précision d’Atterrissage à Amponville (77)

publié le 13 avr. 2018 à 13:43 par Stéphane Lejolivet   [ mis à jour : 13 avr. 2018 à 13:48 ]

Compte-rendu du week-end du 7 et 8 avril 2018-04-13

Compétition de précision d’atterrissage


Après quelques réunions fébriles pour préparer cette première compétition de précision d'atterrissage, notre président Yves avait une grave décision à prendre avant le jeudi soir : la météo permettrait-elle de laisser cette compétition se dérouler. Malgré des menaces ce vent fort ou même de pluies, Yves maintenait la compétition et il a eu grandement raison !!!

Samedi matin, les compétiteurs étaient là, le sourire aux lèvres sous un beau soleil.
Et du beau monde s'était déplacé pour l'évènement : les champions de France de l'année précédente, Johann Thierriaz et Kti Devos, un des inventeurs du parapente, Jean-Claude Bétemps (créateur de la première école de parapente à Mieussy dans les années 80). Il y avait aussi 5 pilotes d'un club lorrain qui doit organiser le prochain championnat de France et puis quelques pilotes de la région parisienne (dont 7 migrateurs) au total 20 compétiteurs.

Dès 10h30, Didier faisait l'ouverture et quelques gouttes de pluie vers midi ont interrompu la première manche et permis à tous d'aller déguster les crêpes salées et sucrées prévues pour le repas de midi.
Le soleil revenant, et le vent restant toujours maniable et à peu près dans le bon axe, les vols ont pu reprendre.

Nous avons ainsi pu faire 4 manches le samedi et la lutte était acharnée entre tous les compétiteurs.
Certains se battaient pour réussir à mettre enfin un pied dans les 5 mètres de la cible et les meilleurs réussissaient à poser le pied au centre de la cible.
Il faut savoir que le nombre de centimètres entre le centre de la cible et l'endroit ou le pied du pilote s'est posé, est transformé en point(s) et au final celui qui obtient le plus petit nombre de points est vainqueur. Si le pilote se pose en dehors des 5 mètres ou s'il tombe ou que sa sellette touche la cible, il marque automatiquement 500 points.

A chaque manche donc chaque pilote se voit attribuer un certain nombre de points et au bout de 5 manches, son plus mauvais résultat est supprimé.

Quand les manches s'arrêtent le samedi soir, ils sont plusieurs à pouvoir prétendre au podium le lendemain (Jean-Claude, Yohann, Pierre, Kti....)

Une superbe paëlla avait été préparée en fin d'après-midi et mijotait pendant l’apéritif qui a réuni compétiteurs et bénévoles lors d'une soirée qui fut, parait-il, bien arrosée grâce aux lorrains entre autres !

Le dimanche, la météo nous a permis de faire encore deux manches avant le repas.

Et la remise des prix a eu lieu ensuite pour permettre à tous ceux qui étaient venus de loin de reprendre sereinement la route.

  1. Pierre GONTIER   Migrateur
  2. Johann THIERRIAZ   Aerofiz Parapente Mont Blanc - Champion de France de précision d'atterrissage 2017
  3. Kti DEVOS   Roquebrun'ailes - Parapente Mag - Championne  de France de précision d'atterrissage 2017

Quelques chiffres :

Pour réussir ce beau week-end nous avons utilisé nos deux treuils, le thermique et le fameux treuil électrique alimenté par 6 panneaux solaires

Entre les vols et biplaces du vendredi et les 6 manches courues le week-end, nous avons effectué environ 150 treuillés grâce à nos 4 lignes
Pour la compétition les pilotes étaient largués à environ 150 mètres par rapport au sol.

Pour que tout fonctionne, il y avait toujours

  • au moins 4 personnes au treuil
  • un(e) starter au décollage + un certain nombre de petites mains pour étaler les voiles
  • un chef jury et au moins deux personnes pour déterminer le lieu exact du posé dans la cible
  • une armée de travailleurs de l’ombre qui a permis de manger et boire......et surtout rendre la salle et tout le matériel prêté en parfait état !
  • quelques vols et biplaces le vendredi

Comments