1-Accueil‎ > ‎Actualités‎ > ‎

Sortie à Bar sur Aube du 16 février.

publié le 18 févr. 2018 à 00:25 par Stéphane Lejolivet
 

Ce n'est que vers 16h00 que de petites bulles thermiques dans un dynamique maigrelet permettent de tenir sur le relief. Les Migrateurs ont décollés à la queue leu-leu et la demi-douzaine des pilotes sur le site ont suivis. Une faiblesse dans le dynamique vers 17h00 dépose tous les pilotes sauf un. Celui-ci arrive à attendre le retour de l'ascendance salvatrice. On décide de rentrer pas trop tard, mais il est probable que çà a volé jusqu’à la nuit.

Les prévisions annonçaient un petit E-NE entre 10 et 15 forcissant vers 16h00 jusqu'a tard dans la nuit. Une bonne instabilité jusqu'à 1200 mètres AMSL (1) était prometteuse.
L'absence de Notam sur le site sia.aviation-civile concernant la R5B2 indique que la zone n'est pas active cette semaine (2).

Les prévisions GFS se sont avérées assez justes : le voile a laissé passer le soleil et les petits cumulus ont été peu développés. Le vent a été un peu être moins fort que prévu tout de même.

Nous étions cinq Migrateurs à avoir répondu à l'appel de Bar-sur-Aube : Dominique B, Thierry C, et Didier D au départ de Villebon-2 et Jean-Claude R et Pascal L retrouvés sur place.
Arrivé à midi à Bar on constate pétole à l'attérro, Jean-Claude qui est passé directement par le déco nous confirme que c'est  idem pour lui. Le moral est au plus bas : doit t'on repartir après avoir casse-croûté ?
On se décide à décoller vers 14h30 après avoir vu une buse monter dans une petite ascendance sans dérive. On se fait tous bananer par l'accipitridé et la leçon est sans appel : belle fléchette pour tous. Certain ont même parlé d'un hors terrain. Il y a certainement eu une erreur de parallaxe dans le mesure.
Ce n'est donc qu'a partir de 16h00 que tous a vraiment commencé !

Didier

Comments