7.4 Comment mettre en oeuvre un correcteur ?

(Ajout le 27/02/2012)

Le plus important dans un correcteur acoustique est sa mise en œuvre.

Une mise en œuvre correcte suit généralement un processus itératif :
1. Mesure du système
2. Choix, à priori, d'une courbe de réponse cible en fonction des enceintes, du local et des préférences subjectives du propriétaire.
3. Calcul des corrections.
4. Si le fichier de correction montre une correction excessive : modification de la position des enceintes et/ou de la position d'écoute et/ou de la courbe de réponse cible puis (re)mesure du système et retour au 3.
5. Mesure du système corrigé (réponse en fréquence et alignement temporel)
6. Si la réponse en fréquence n'est pas conforme au résultat attendu (ça arrive souvent : tout ne peut être corrigé ! voir le chapitre 7.3 ) : modification de la courbe de réponse cible puis (re)mesure du système et retour au 3
7. Si l'alignement temporel est incorrect : correction des délais et retour au 5.

Certes cette démarche s'adresse à l'amateur persévérant.
Mais c'est la seul méthodologie qui garantisse un résultat à la hauteur des espérances.

Quand un système de correction acoustique n'apporte pas plus d'avantages que d'inconvénients, il n'y a que deux causes possibles :
- L'acoustique de la pièce est trop défavorable et il faut commencer par un minimum de traitement.
- La mise en œuvre n'a pas été réalisée correctement.


Comments