Albums photos


ALBUMS PHOTOS DE L'ABBAYE DE SAINT GENIS DES FONTAINES ET DE LA CHAPELLE SAINTE COLOMBE DE CABANES





Note à l'attention des utilisateurs du navigateur Mozilla Firefox : L'affichage des bordures latérales (vers la fin de la page) et de la bordure horizontale (en  bas page) de cette page peut être altéré. Cette défaillance "esthétique" n'a aucune incidence sur le contenu de la page elle-même. Il n'y a pas de problème d'affichage des bordures pour les autres navigateurs (Google Chrome, Internet Explorer, etc.)


* Wikipedia


l'abbaye de Saint Genis des fontaines

vue générale de l'édifice

vue du cloître et du clocher

la façade et ses sculptures

le linteau

enfilade de chapiteaux du cloître

chapiteau du cloître

chapiteau du cloître

retable Saint Michel (XVIII éme siècle)

le linteau

* Commune de Saint Genis des fontaines

 Commune de Saint Genis des fontaines


vue aérienne de l'abbaye (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

le Cloître
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

les serpents
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

l'Agneau mystique
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

le basilic
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

les clochers
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)


le Retable majeur (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

Adam et Eve (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

Le cloître (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

le basilic II (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

la chouette
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

le linteau (1019-1020)
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

le Dolium
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

les fontaines
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)
les serpents
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

les palmettes
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

la procession de l'abbé
(source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

tableau Notre Dame de Montserrat (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

le poisson (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

la Vierge de la Passion (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

la Galerie des deux clochers (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

la pigne de pin (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

Chapelle Saint Colombe de Cabanes (source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines)

* Escales romanes en terre catalane




 "Du rayonnement de l'ancienne abbaye bénédictine fondée vers l'an 800, ne témoignent plus aujourd'hui que l'église paroissiale et le cloître qui la flanque au nord.
En 1019, une œuvre aussi rare que précieuse fut commandée pour orner la table d'autel de l'abside de Saint Genis des Fontaines. Très proche par son style comme par son décor et par sa taille de celle de Saint André, cette œuvre est une des plus anciennes expressions de la sculpture de l'Europe romane. Remployée en linteau de la porte d'entrée, elle représente deux groupes d'apôtres entourant le Christ qui trône au centre d'une gloire portée par deux anges agenouillés."






Détails du médaillon central du linteau

Détails des statuettes situées sur la gauche du médaillon central



Détails des statuettes situées sur la droite du médaillon central



Détails de l'ange central, coté gauche du médaillon
















 "L'église se présente sous le plan en croix latine à une nef et trois absides voûtée au 12e siècle et consacrée en 1127. Des arcs outrepassés font communiquer les absidioles à l'abside. Un bénitier roman est posé sur un chapiteau du 12e."










 "Le cloître de la fin du 13e (roman tardif), restitué à son emplacement d'origine après avoir été démantelé, comporte des galeries qui s'ouvrent par des arcs en plein-cintre reposant sur des chapiteaux sculptés. Le décor de marbre est varié : marbre rose de Villefranche-de-Conflent, blanc de Céret et noir de Baixas."















* Patrick CHABERT























Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines

Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines

Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines

Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines

Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines

Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines

* Jean TOSTI

Jean TOSTI

 L'abbaye bénédictine de Saint-Génis a été fondée à la fin du VIIIe siècle. Il semble qu'elle ait été ensuite dévastée par une invasion de Normands, puis reconstruite à la fin du Xe siècle. C'est au XIXe siècle qu'elle est devenue église paroissiale, après avoir été vendue à des particuliers à la Révolution. Les photos évoquées ci-dessous concernent d'abord le célèbre linteau (oeuvre datée de 1019-1020), sans doute au départ prédelle de retable, avec un superbe Christ bénissant dans une mandorle entourée de deux archanges, le tout complété par six des douze apôtres. La façade de l'église présente aussi des plaques funéraires et des inscriptions médiévales.

La grande nouveauté, c'est bien sûr le cloître : presque entièrement démantelé en 1924, il a été patiemment reconstitué, et présente aujourd'hui au visiteur un remarquable échantillon de la sculpture romane, avec des chapiteaux de marbre rose ou noir ornés de scènes beaucoup plus variées que dans la plupart des autres cloîtres du département. Presque tous les chapiteaux semblent dater de la fin du XIIIe siècle.





Le Christ bénissant (linteau de l'église)

Plaque funéraire, à droite de la porte d'entrée de l'église.

Le cloître, aujourd'hui presque entièrement reconstitué.


Détail de chapiteau : un serpent ondulant entre dans la bouche du personnage représenté.

Détail de chapiteau : l'abbé du monastère en procession.

Détail de chapiteau : petit personnage nu et sexué, avec les bras en croix.


Détail de chapiteau : le Christ en croix.

Détail de chapiteau : aigle au corps finement ciselé dans le marbre noir.

Détail de chapiteau : animal se mangeant la queue.

Détail de chapiteau : Etre mi-humain, mi-animal, à deux queues.


* Michel BOISSET. Art roman : modillons chapiteaux et peintures,

Art roman : modillons chapiteaux et peinture.


































































































































* C.R.D.P. de l'Académie de Montpellier

Centre Régional de Documentation Pédagogique de l'Académie de Montpellier.    


Fiche pédagogique sur l'église abbatiale de Saint Genis des fontaines





 maquette abbaye.


Comme le veut la tradition monastique, il y eut un cloître primitif, contemporain de l'édification de l'abbaye, mais aucune fondation antérieure au XIIIe siècle n'a été repérée au cours des travaux de ces dernières années. Le cloître actuel a été édifié tout au long du XIIIe siècle.
L'église  abbatiale Saint Michel a été construite en même temps que le monastère au VIIIe siècle (778-780), puis a été dévastée au milieu du IXe siècle par une attaque de barbares normands. Elle a été reconstruite vers la fin du XIe siècle et consacrée en 1127. C'est à cette époque que le toit de la nef a été remplacé par une voûte romane en dur.
(1)


Le linteau

Le linteau est la pierre romane gravée dans le marbre la plus ancienne parmi toutes celles de date connue : 1019-1020. Deux lignes en latin indiquent la date de sa création : la vingt-quatrième année du règne du roi Robert, Guillaume, abbé par la grâce de Dieu, commanda cette œuvre en l'honneur du monastère de Saint Genis que l'on appelle des Fontaines.
Le linteau comprend en son centre une mandorle qui, de ses huit perles, entoure le Christ en majesté. La mandorle (de l'italien amande), est en forme de huit, le Christ étant assis sur la boucle intérieure, la tête dans l'univers et les pieds en terre.
De part et d'autre, deux archanges soutiennent la mandorle. Aux extrémités, deux groupes de trois personnages, apôtres, saints, patriarches ou prophètes complètent la sculpture.
La vocation première de ce linteau est celle d'une œuvre d'intérieur, vraisemblablement un devant d'autel, sculpté dans du marbre blanc de Céret. Il a été utilisé en remploi sans doute au moment de la reconstruction de l'église au début du XIIe siècle. Au dessus devait exister un auvent protecteur de l'œuvre. (1)







 Les deux clochers.

 Les deux clochers, de dimensions différentes, attestent de l'importance du monastère. Ils ont fait l'objet d'une complète rénovation en 2002 qui a voulu respecter les couleurs d'origine. (1)

* l'ASVAC


Galerie de photos de Catherine HUSSENOT
ASVAC

  • Photo de Catherine HUSSENOT de l'ASVAC

Partie centrale du linteau - Christ en Majesté
Partie centrale du linteau - Christ en Majesté, Photo Catherine Hussenot - ASVAC
  • Photos de la page d'accueil du site internet de l'ASVAC
Partie centrale du linteau - Christ en Majesté

Le linteau


Le Cloître


photo aérienne du monastère :
emprise actuelle des bâtiments dont l'église abbatiale


Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines
photo Catherine HUSSENOT - ASVAC


Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (Xe s.) Saint Genis des Fontaines
source : site internet de la commune de Saint Genis des fontaines

Chapiteaux de la Chapelle Sainte Colombe de Cabanes (XIIe s.) Saint Genis des Fontaines
Photo Catherine HUSSENOT - ASVAC


* Sources



Comments