Vipassana

Ma retraite de dix jours


Tous les dix ans, je fais une retraite pour faire le point sur ma vie. La dernière fois, à l’âge de 40 ans, j’ai fait le pèlerinage de Compostelle. Aujourd’hui, j’ai 50 ans, c’est le temps pour moi d’entamer une nouvelle période de réflexion. Mon frère, Guy, me renseigne sur une retraite de méditation Vipassana de 10 jours qui se donne à Montebello, pas très loin de Montréal.

Inutile de dire que le chiffre 10 me saisit un peu. Une retraite de 10 jours où y médite 10 heures par jour. Cela n a pas l’air de tout repos. Pour m’aider à prendre une décision, Je lis tout ce que je trouve sur internet qui porte sur cette méditation. Le site du centre de médiation Vipassana de Montebello nous renseigne sur toutes les modalités du séjour. Il est écrit en autre:

« Vipassana, qui signifie voir les choses telles qu'elles sont réellement, est une des plus anciennes techniques de méditation de l'Inde. Elle a été redécouverte par le Bouddha Gautama, il y a plus de 2500 ans; il l'a enseignée en tant que remède universel à des maux universels. Bien qu'issue des enseignements du Bouddha, elle peut être pratiquée par tous, sans distinction de race, de milieu ou de religion, et elle se révélera également salutaire pour tous »

Mes peurs sont souvent irrationnelles. J’ai peur de me faire laver le cerveau. Vont-ils me convertir à leur doctrine de vie antérieure? Je me raisonne. Je vais à cette retraite pour apprendre une technique de méditation enseignée par Bouddha et c’est tout. Il y a toutes sortes de méditants qui partagent une panoplie de croyances diverses qui font la retraite et que d’être de confession bouddhiste n’est pas un prérequis pour apprendre la technique. Par contre, il faut savoir être critique dans la vie et connaître ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas. Je pense être capable de faire la part des choses.

Pour moi, ce sont les paroles et les enseignements des grands mystiques qui nous aident à progresser dans notre quête spirituelle. J’ai souvent entendu parler de Bouddha, j’ai toujours aimé son enseignement. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que Bouddha, tout comme Jésus est un grand mystique. Ils sont habités par la vérité dans l’essence de leur message. Si je veux avancer dans la vie, je dois partir à la découverte des meilleurs guides. Quel est leur message, qu’ont-ils à me dire?

J’ai aussi des craintes plus terre à terre.

1- Silence pendant 9 jours.

Facile, je suis un super introverti.

2-Rester dans sa bulle.

Ah Ah Ah , je suis dans ma bulle depuis 50 ans : facile

3- Rester pour 10 jours et méditer 10 heures par jour.

J’ai une sacrée tête de cochon. Ça devrait aller.

4- Se lever à 4 h 00 am.

Je suis de nature insomniaque : facile

5- Manger végétarien.

J’ai dix livres à perdre: tant mieux !

6-Pas de livre, pas d’internet, pas de crayon, pas de téléphone, pas de tablette, pas de musique, pas de vous savez quoi.

Ah oui !? … petite hésitation ici quand même …puis … bon …C’est Ok.

6- pas de café latte, le matin …..

AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH!!!!!!

OK …. ÉRIC……RESPiRE... Éric ...Respire …..


Allez.. Eric … arrête de faire ta poule mouillée, vas-y donc ! Tu es capable !


ARRIVÉE

Mon frère Guy et moi, arrivons à Montebello vers 14 heures. Les bénévoles sont accueillants. On répond à un questionnaire de routine. Ensuite, on nous indique notre chambre. Tout est propre et impeccable.

Le site est une ancienne école moderne. Il y a toutes les facilitées; une pièce centrale style cathédrale, des chambres, des dortoirs, des douches, une cour avec des sentiers dans la forêt et un ancien gymnase où l’on peut marcher s’il pleut.

On se retrouve tous à la salle commune pour le souper, elle est divisée en deux sections par un rideau opaque pour séparer les hommes et les femmes. Le repas est servi comme un buffet. La nourriture est excellente. Ce sera notre dernier souper complet . Les autres repas du soir seront des pommes et des oranges que nous dégusterons avec une tisane à base de gingembre. Dans notre nouvelle demeure, on déjeune, on dîne, mais on ne soupe pas vraiment.

Par la suite, on écoute un premier discours qui nous informe des règles à suivre pour les dix prochains jours. La plus importante est celle de garder le noble silence et de rester dans sa bulle. Je regarde mon frère Guy pour la dernière fois, je me dis que ça va faire bizarre de passer à coté de lui, en l’ignorant. Puis, c’est ainsi en gardant le silence que nous allons nous coucher.