Viroinval‎ > ‎

Oignies-en-Thiérache

Jean-Baptiste PÉRIQUET (1868-1933) — Propagandiste et polémiste socialiste, défenseur de la classe ouvrière. Il tenait e.a. des rubriques habituelles (plutôt féroces) dans L’Éclaireur socialiste, «organe hebdomadaire des arrondissements de Thuin et Dinant-Philippeville» vers 1905.

 Étapes de sa vie

1895      majorité socialiste au Conseil communal de Oignies, acquise par le travail de l’intéressé

1896      création de la Société coopérative de Nismes

1897      création de la Fanfare socialiste de Oignies

1898      création de la Mutuelle socialiste de Oignies

1901      direction de la Coopérative de Nismes

1902      organisation d’une grève générale pour le suffrage universel

1905      création de l'Office gratuit d'Accidents de travail

1906      création de l'Atelier de fabrication de sabots à Nismes

1908      campagne de création des Mutualités socialistes

1909      création de la Maison du Peuple de Couvin

1909      création de la Société de la Libre Pensée du canton de Couvin

1909-14 création de Mutualités socialistes dans les communes du canton de Chimay desservies par la      coopérative de Nismes.

1910      création de la Boulangerie de Bourlers, succursale en pains de la Coopérative de Nismes

1918      contribution à la création de la Coopérative «Les Magasins Généraux»

1919      député, réélu en 1921, 1925 et en 1929

1921      conseiller communal de Philippeville; réélu en 1926

1922      création de l’École industrielle dans les locaux de la Maison du Peuple de Philippeville,

1925      création de la Fanfare socialiste de Philippeville,

1928      en tant que président des saboteries de Cerfontaine, Nismes et Presgaux, recherche pour sortir    de la    crise de surproduction

1929      création de la Société de prêts aux travailleurs pour l’achat ou la construction d’une maison

1930      création d’une Mutuelle d'ouvriers frontaliers.

 Deux plaques commémoratives ont rappelé le souvenir de cet homme de caractère. La première était apposée au café du Peuple à Philippeville, au n° 17 de la Place d’Armes, mais celui-ci est devenu un restaurant chinois et la stèle a été enlevée; la deuxième a été inaugurée le 1er mai 1996 sur sa maison natale à Oignies, rue Roger Delizée; l’inscription en est la suivante :

 

Jean-Baptiste PÉRIQUET

Premier Député Socialiste

de Dinant-Philippeville

né dans cette maison le 19/2/1868

 A.L. — Ma vie ou 35 années de propagande socialiste, 16 pages, Marcinelle, 1931 — biographie publiée par lui-même; reproduite dans En Fagne et Thiérache, n° 87, 1989, pp 7-13 & dans le cahier BHESM n° 281, 2004.

 

********************************************************************

Comments