Bénissons

Bénissons la Toute-Puissance

Qui sur nos verse, chaque jour,

Les trésors de sa bienfaisance

Et les trésors de son amour!

Oubliant de notre âme impure

Les travers et l’iniquité,

Il ne punit sa créature

Qu’en l’accablant de sa bonté.

Gloire au Roi de la nature,

Gloire à son éternité !

Béni soit le Dieu secourable

Qui pourvoit à tous nos besoins;

Il appelle à sainte Table

Ses enfants heureux de ses soins

Celui qui blasphème ou murmure

Contre sa divine équité,

Doit sa vie et sa nourriture

A son immense charite.

Gloire au Roi de la nature,

Gloire à son éternité !

Bénissez-nous, Dieu de lumière;

Eloignez de nous les malheurs,

Et sur notre famille entière

Répandez vis saintes faveurs.

Que la vertu, que la droiture,

Inspire notre volonté,

Et que notre voix tendre et pure

Longtemps s’écrie avec gatté :

Gloire au Roi de la nature,

Gloire à son éternité !

Hodu…

This hymn is sung to the same tune as Bendigamos, though with a distinctly French flavour! It is from Bordeaux, France, and thought to have originated in the Marrano community that existed there from the 17th century until the Holocaust.

Whereas in Bendigamos the tune is sung once through per verse and once per chorus, in Bénissons it is sung twice per verse and once per chorus.

Benissons [P. Nahon]