Inscription‎ > ‎

Traductions Certifiées Conformes

    NOTE CONCERNANT LES TRADUCTIONS CERTIFIÉES CONFORMES                                POUR L'INSCRIPTION A L’UNIVERSITÉ DE FRIBOURG


Lorsque les documents originaux sont rédigés dans une langue autre que le français, l'allemand, l'italien ou l'anglais, une traduction en français ou en allemand doit être jointe aux documents originaux ou aux copies certifiées conforme de l'original.

Exigences formelles :

  • La traduction doit être effectuée sur la base de l'original ou d'une copie certifiée conforme et jointe au document qui a servi de base de traduction.
  • Le nom du diplôme, les grades et titres académiques, le nom de l'école, haute école et université doivent être traduits littéralement avec, entre parenthèses, la dénomination originale.
  • Les modifications effectuées ultérieurement sur les documents, en particulier les ratures, les adjonctions et remarques écrites à la main, doivent porter la date de la modification aussi bien sur l'original que sur la copie et être confirmées par la signature de la personnes habilitée pour la législation.

Traductions effectuées en Suisse :

Les traductions effectuées par l'un des organismes suivants sont reconnues :

  • Association suisse des traducteurs, terminologues et interprètes. Lien.
  • Inlingua Écoles de langues. Lien.

Traductions effectuées à l'étranger :

Les traductions, effectuées par une traductrice ou un traducteur juré étranger, sont reconnues si elles ont été légalisées par :

  • La représentation diplomatique ou consulaire, en Suisse ou dans un pays tiers, du pays d'origine de la candidate ou du candidat ;
  • la représentation diplomatique ou consulaire de la Confédération Suisse dans le pays d'origine de la candidate ou du candidat ;
  • une autorité officielle compétente pour la délivrance de l'Apostille de la Haye dans le pays d'origine de la candidate ou du candidat.

L'Université de Fribourg se réserve le droit de vérifier, directement auprès de l'institution qui a établi le diplôme, l'authenticité des diplômes présentés et de refuser les traductions de mauvaise qualité.

Adopté par le Rectorat, le 2 janvier 2007.