Gestion des peuplements forestiers

La gestion durable de nos forêts est au cœur des enjeux de la charte forestière.

État des lieux - la forêt dans le Pays Seine-et-Tilles


Le Pays Seine-et-Tilles totalise plus de 52 000 ha de forêts (soit 46 % de son territoire). Ces forêts appartiennent aux communes (35 %) et à l’État (16 %) mais également à plus de 2700 propriétaires privés (49 %). De grandes disparités de surfaces existent parmi ces propriétaires. La majorité de ces propriétaires (60 %) détiennent moins d'un hectare ! On dénombre également une centaine de grands propriétaires (>25 ha) dont les forêts sont soumises au plan simple de gestion (document de gestion durable).

En majorité les peuplements forestiers sont composés de mélange de futaies et taillis. En termes d'essences, les feuillus représentent 81 % de la surface boisée avec une dominance de chêne (63 %). Les peuplements de résineux (pins, épicéa, mélèzes…) ne représentent que 9 % de la surface forestière.

Les potentialités forestières sont limitées en raison de sols peu profonds et drainants. On trouve ainsi principalement du bois de qualité médiocre (bois énergie).

Un territoire entre agriculture et forêts

Équilibre entre la forêt publique et privée

Le Pays Seine-et-Tilles, c'est également un territoire riche en biodiversité ! Il est concerné par deux arrêtés de protection de biotope, la première Réserve Naturelle Régionale de Bourgogne, (Val Suzon), 8 sites Natura 2000 et est en partie inclus dans l'aire optimale d'adhésion du futur parc national des Forêts de Champagne et Bourgogne. Le Pays anime, depuis 2017, quatre sites Natura 2000 à cheval sur la CCFSS et la COVATI.

sabot de Vénus
Anémone pulsatille
Sources de l'Ignon

Les fiches actions


1. Promouvoir une gestion sylvicole durable adaptée aux conditions locales et au changement climatique


2. Accroître la mobilisation du bois


3. Sensibiliser le grand public et la jeunesse à la sylviculture


4. Développer l’écocertification

Retour sur des actions des chartes forestières précédentes

Un schéma de desserte pour mieux mobiliser le bois


Afin de mieux mobiliser le bois, un schéma de desserte a été élaboré en 2013 par le CRPF et l'ONF dans le cadre de la charte forestière. Il a permis de sélectionner les massifs prioritaires pour l'implantation de nouvelles dessertes, soit les massifs les plus productifs et les moins bien desservis.

Par la suite, des projets de desserte collectives associant propriétaires privées et publiques ont vu le jour. C'est le cas du bois de Nachot à Avot et du massif de Chevaillon à Echevannes.

Des réunions d'informations pour les propriétaires forestiers


Les propriétaires forestiers manquent parfois de connaissances en sylviculture, c'est pourquoi la charte forestière a proposé une série de réunions d'informations gratuites. Au programme, sylviculture des feuillus précieux, l'avenir des pins, les douglas sur les plateaux calcaires...

Des sorties forêt pour la jeunesse

Les élus du Pays Seine-et-Tilles accordent particulièrement d'importance à la sensibilisation du jeune public à l'environnement et plus particulier à la forêt. C'est pourquoi la charte forestière a financé des sorties forêts dans le cadre de sa programmation.