Le Marais - Val-Saint-Germain - Saint-Chéron

Avec restaurant : Saint-Chéron - le Marais

Saint-Maurice Moncouronne - Le Marais (1, 2)

(17-18 km / 19 km / 19 km / 20 km)

Cf. Guide Franck 21, Essonne, circuit pédestre 42

Guide(s) : Monique (16 décembre 2006), Michel (6 novembre 2011), Dominique (22 avril 2012), Denis (1er décembre 2013), Daniel (14 octobre 2018)

  • Départ : Gare de St-Chéron (20,9 km – environ 27 minutes)
  • Départ Parking du Marais, sur la place face à l'Auberge du Marais
  • Départ Saint-Maurice Montcouronne, parking du stade
    • N118, sortie la Folie-Bessin, direction Marcoussis
    • Prendre la D3, direction Fontenay-les-Briis (tourner à droite en bas de la descente à la sortie du bois), traverser le carrefour de Bel-Air (feux tricolores)
    • Prendre la D27 à la Belle-Etoile (commune de Saint-Maurice-Montcouronne), direction Val-Saint-Germain
    • En arrivant au Marais, le parking (terre-plein entouré d'arbres) est situé à l'intersection de la D27 et de la D131
  • Le château du Marais est la plus belle réalisation du 18ème siècle dans les environs de Paris
  • Déjeuner à l'Auberge du Marais (le Val Saint-Germain) : fermé ! (2018)
  • Le lavoir communal : Financé, en souvenir de sa mère, par Stéphane Dervillé, président du conseil d’administration de la compagnie des chemins de fer PLM et gérant de la Banque de France. Construit vers 1900, durant le mandat du maire Maxime Duhamel, il est alimenté par la Fontaine des Saules. Cet édifice de plan carré, à la particularité d’être un lavoir fermé. Il est éclairé côté rue par des arcades en plein cintre fermées par des huisseries métalliques et sur les autres côtés par des petites fenêtres. Son toit en pavillon, s’orne à l’angle sud-ouest d’une grenouille jouant de la mandoline, juchée sur un pilier. Est-ce pour comparer, avec humour, les chants des lavandières aux croassements de l’animal ? Quatre autres grenouilles de céramique associées à des motifs végétaux sont perchées au faîte des murs latéraux. Des maximes moralisatrices, en lettres gothiques peintes, font le tour du lavoir rappelant que "Avenandise (politesse) et netteté (propreté) valent mieux que gaste (ravageuse) beauté" ou encore "Ne geignez pas sur vos maris, tous les linges sales ne se lavent pas ici" et même pour inciter les blanchisseuses à plus d’efficacité "Le battoir besogne mieux que la langue".