Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture

contact : 

Le groupe ACAT Meudon-Sèvres

responsable :      

Anne-Marie Zimmermann



Créée en 1974, l’ACAT est une ONG chrétienne œcuménique de défense des droits de l’homme qui se bat pour faire reculer la torture, la peine de mort, défendre le droit d’asile et promouvoir le respect de la dignité de chacun. Elle fonde son action sur un réseau actif de membres adhérents, donateurs et salariés. Ses thèmes de travail sont :
  • La lutte contre la torture
  • L’abolition de la peine de mort
  • Le soutien au droit d’asile
  • La surveillance des conditions de détention
L’ACAT effectue un travail d’enquête, d’analyse, d’assistance juridique et de plaidoyer. Elle mène des missions de terrain, rédige des rapports, dépose des plaintes devant des juridictions. Elle accompagne également les demandeurs d’asile dans leur démarches. Elle a aussi pour mission de sensibiliser l’opinion publique notamment par les médias et manifestations militantes. Elle fonde son action sur un réseau actif de 39 000 membres, adhérents et donateurs et 23 salariés. En 2015, l’ACAT a soutenu plus de 380 personnes dans 42 pays.

Pourquoi l’action des chrétiens contre la torture ?
Le christianisme est par excellence la religion de la personne (P. Teilhard de Chardin). Les chrétiens sont porteurs d’une culture de la personne humaine dans sa dimension individuelle et sociétale, souvent trahie au cours de l’histoire, mais sans cesse transmise par la lecture de l’Évangile, la célébration eucharistique et le témoignage et le vécu d’un grand nombre.

En luttant pour l’abolition de la torture, comme de tout ce qui avilie et bafoue la dignité humaine, les chrétiens défendent donc un héritage précieux : la personne humaine que le christianisme, avec la théologie de la Sainte Trinité – un Dieu en trois Personnes infiniment différenciées et infiniment unies – a puissamment contribué et contribue encore de faire émerger. En défendant l’intégrité de la personne humaine, les chrétiens contribuent à son évolution vers la ressemblance avec le Christ.

Pour que la grâce touche également les bourreaux qui s’avilissent autant qu’ils avilissent, l’ACAT prie pour eux, pour qu’ils retrouvent le chemin de la fraternité. Pour qu’ils entendent cette parole de l’Évangile sur lequel l’ACAT fonde son action : «Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Matthieu 25, 40).




   Prière de l’ACAT       
Que notre prière et notre témoignage aident les personnes tentées d'approuver des tortures à laisser "la lumière qui est venue dans le monde" éclairer leur conscience .

Soyons particulièrement invités à prier pour une défenseuse des droits des femmes en Colombie et pour le cofondateur d'une coalition d'associations favorables au maintien d'une loi électorale permettant l'alternance, qui a été récemment kidnappé à Kinshasa.