CFDU

Le regroupement des professionnels

Le 28 Mars 1996, après trois ans de travail en commun, six organisations d'urbanistes créaient le Conseil Français Des Urbanistes (CFDU) avec pour objectif de « Promouvoir l'Urbanisme ».


Le Conseil français des urbanistes (CFDU) et ses membres fondateurs :
  • Urbanistes des Territoires (UT), 
  • l'Association des Urbanistes et Aménageurs Dans l'Etat (AUDE),
  • la Société Française des Urbanistes (SFU),
  • la Fédération Nationale des Agences d'Urbanisme (FNAU),
  • la Fédération Nationale des CAUE (FN CAUE),
  • la Fédération Nationale des Centres PACT-ARIM (FNC PACT-ARIM),
en accord avec l'Etat et l'association des maires de France, ont pris l'initiative de créer l'OPQU.


___________________________________________________________________________________________________________________________________________


Le Conseil Français des Urbanistes (CFDU) est la confédération d’associations qui représente, depuis 1996, l'ensemble des professionnels de l’urbanisme. Cette confédération a été créée par le mouvement «Profession Urbaniste» après le constat d’un manque de lisibilité et d’audience de la profession. Le CFDU rassemble des personnes morales, à savoir des associations nationales et régionales d'urbanistes, lesquelles gardent une grande latitude dans leur organisation.Les associations nationales d’urbanistes, fondatrices du CFDU en 1996, représentent un mode particulier d’exercice : dans les collectivités territoriales, les services de l’État, les agences d’urbanisme, les CAUE, les PACT-ARIM et chez les géomètres experts urbanistes.

Elles suivent avec attention les conditions d’exercice professionnel,aux niveaux national ou européen. Les associations régionales d’urbanistes ont pour objectif essentiel d’organiser les débats sur les enjeux et pratiques de l’urbanisme au niveau local et, si besoin, de les répercuter au niveau national. Elles permettent surtout l’échange des connaissances et des pratiques entre différents modes d’exercice.Elles suivent avec attention les conditions d’exercice professionnel,aux niveaux national ou européen. Les associations régionales d’urbanistes ont pour objectif essentiel d’organiser les débats sur les enjeux et pratiques de l’urbanisme au niveau local et, si besoin, de les répercuter au niveau national. Elles permettent surtout l’échange des connaissances et des pratiques entre différents modes d’exercice.Conseil Français des Urbanistes : Bienvenue sur le site 
Le Conseil Français des Urbanistes (CFDU) est la confédération d’associations qui représente, depuis 1996, l'ensemble des professionnels de l’urbanisme. Cette confédération a été créée par le mouvement «Profession Urbaniste» après le constat d’un manque de lisibilité et d’audience de la profession. Le CFDU rassemble des personnes morales, à savoir des associations nationales et régionales d'urbanistes, lesquelles gardent une grande latitude dans leur organisation.
 
Les associations nationales d’urbanistes, fondatrices du CFDU en 1996, représentent un mode particulier d’exercice : dans les collectivités territoriales, les services de l’État, les agences d’urbanisme, les CAUE, les PACT-ARIM et chez les géomètres experts urbanistes.
 
Elles suivent avec attention les conditions d’exercice professionnel,aux niveaux national ou européen. Les associations régionales d’urbanistes ont pour objectif essentiel d’organiser les débats sur les enjeux et pratiques de l’urbanisme au niveau local et, si besoin, de les répercuter au niveau national. Elles permettent surtout l’échange des connaissances et des pratiques entre différents modes d’exercice.Conseil Français des Urbanistes (CFDU) est la confédération d’associations qui représente, depuis 1996, l'ensemble des professionnels de l’urbanisme. Cette confédération a été créée par le mouvement «Profession Urbaniste» après le constat d’un manque de lisibilité et d’audience de la profession. Le CFDU rassemble des personnes morales, à savoir des associations nationales et régionales d'urbanistes, lesquelles gardent une grande latitude dans leur organisation.
 
Les associations nationales d’urbanistes, fondatrices du CFDU en 1996, représentent un mode particulier d’exercice : dans les collectivités territoriales, les services de l’État, les agences d’urbanisme, les CAUE, les PACT-ARIM et chez les géomètres experts urbanistes.
 
Elles suivent avec attention les conditions d’exercice professionnel,aux niveaux national ou européen. Les associations régionales d’urbanistes ont pour objectif essentiel d’organiser les débats sur les enjeux et pratiques de l’urbanisme au niveau local et, si besoin, de les répercuter au niveau national. Elles permettent surtout l’échange des connaissances et des pratiques entre différents modes d’exercice.

Les objectifs du CFDU

Les objectifs du CFDU sont la promotion de l’urbanisme, la mise en réseau des urbanistes et la représentation de la profession auprès de tous les acteurs concernés, aux niveaux national et européen. Le CFDU vise à organiser et communiquer les positions des professionnels de l’urbanisme sur les enjeux spatiaux des activités humaines en France et en Europe.


L’ambition du CFDU est ainsi de :
 
Contribuer à une organisation réfléchie et responsable des territoires, dans le respect de l’intérêt général et la recherche des équilibres sociaux, économiques et environnementaux,soit la recherche d’un développement durable.
 
Contribuer à la qualité de la ville et de son environnement, au développement durable, à la réduction de l’exclusion, en œuvrant aux différents stades des projets, tant du côté des maîtres d’ouvrage que des prestataires de services.
 
Organiser, développer la présence active des urbanistes dans le débat sur la ville et l’aménagement des territoires, dans le contexte renouvelé par les lois récentes (SRU, LOADT, intercommunalité, risques technologiques, décentralisation, LOLF, énergie, simplification de l’ADS, nouveaux contrats, droit au logement opposable, futur « grenelle du développement durable »…).
 
• Préciser et faire préciser par les pouvoirs publics les responsabilités des urbanistes, les règles de déontologie collective et d’éthique personnelle qui les inspirent, pour promouvoir un urbanisme plus cohérent, au service de l’homme et de la planète.
 
Développer la profession selon différents modes d’exercice complémentaires et la positionner sur les marchés internationaux. Prendre en compte les dynamiques professionnelles et associatives, pour les faire se rencontrer et se renforcer mutuellement.
 
Susciter les complémentarités et les coopérations nécessaires entre secteurs publics, associatifs et privés.Soutenir la mobilité entre les secteurs. Conforter les capacités d’action et d’innovation du secteur associatif. Veiller à l’équilibre économique du secteur privé.
 
Favoriser les synergies sur les marchés extérieurs afin de renforcer la présence des urbanistes français (sans exclure bien entendu les partenariats avec des structures étrangères) en associant les expériences et les compétences des uns et des autres,notamment dans l’élaboration de projets et l’assistance aux maîtres d’ouvrage.
 
Travailler avec les urbanistes européens, notamment avec le Conseil Européen des Urbanistes (CEU) dans le cadre d’une convention avec la SFU, sur des sujets communs,notamment sur la libre circulation des compétences.
 
Améliorer les formations initiales et continues, leur adéquation aux problématiques contemporaines et au développement de la mobilité entre les différents modes d’exercice de la profession.
 
Contribuer aux côtés de l’Office professionnel de la qualification des urbanistes (OPQU) au développement de la qualification dans le milieu professionnel et auprès des donneurs d’ordre.