ACTUALITES

Les associations professionnelles d'urbanistes, les enseignants-chercheurs et les employeurs d'urbanistes ont signé, à l'occasion de l'Université d'Eté de Châtellerault, le 28 août 2019, un accord d'objectifs communs, appelé "Déclaration de Châtellerault".

Par la présente déclaration, les membres signataires s’accordent sur :

  • la reconnaissance de la spécificité de la formation et des compétences des urbanistes, titulaires d'un diplôme national de master mention urbanisme et aménagement (DNM UA),
  • la nécessité de promouvoir la qualité de l'enseignement et la recherche en urbanisme et aménagement, et d’une large communication à cet effet vers les employeurs, les commanditaires et les urbanistes en exercice,
  • le besoin d'inciter et d'accompagner les urbanistes qui le souhaitent à obtenir le diplôme national de master mention urbanisme et aménagement par les différentes voies de formation offertes (formation initiale, formation continue, VAE, VES, VAP),
  • la nécessité de mettre en place les contenus d’une formation continue tout au long de l’exercice professionnel, telle que prévue par le droit commun,
  • la nécessité de créer un code sur l’activité d’urbaniste dans la nomenclature des activités françaises (code NAF) en lien avec le code ROME de Pôle-Emploi ;
  • le besoin mettre en place une structure professionnelle confédérale nécessaire à l’identification, à la promotion, à la gestion et à l’assistance de ses membres ainsi qu’au rayonnement de la “Profession Urbaniste” aux échelons local, national et international,
  • la nécessité d’une vraie reconnaissance du statut de l’urbaniste dans la fonction publique territoriale dont l'accès, via les concours actuels, pose un problème d’inégalité. Les signataires demandent ainsi l'engagement d'une négociation avec les parties prenantes sous l'autorité de l'État pour créer un cadre d’emploi d’urbaniste territorial dans la fonction publique territoriale,
  • l’établissement de l’annuaire des urbanistes en exercice. Il reste une part de professionnels exerçant dans le champ de l’urbanisme insuffisamment identifiés. Les maîtres d’ouvrage gagneraient à disposer de la liste de ces professionnels à leur service. Les professionnels y gagneront eux-mêmes en lisibilité. Le référentiel des métiers/compétences servira de base à ce recensement.

La fiche nationale du Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) relative au diplôme national de Master Urbanisme et Aménagement (DNM UA) est désormais publiée.

 
Cette fiche (RNCP 31470) qui définit le tronc commun minimal des études nécessaires pour mener au diplôme national de master Urbanisme et Aménagement et des compétences nécessaires pour l'exercice du métier d'urbaniste a été élaborée de manière collaborative entre les représentants des associations professionnelles (CFDU, UT, CNJU, OPQU), des enseignants chercheurs (APERAU et réprésentants des établissements) et des employeurs (ADCF, FNAU, FNCAUE, CINOV, Fédé SCOT...).
Elle clarifie le niveau d'études des urbanistes et permet de répondre plus clairement à la question : Qui est urbaniste ?

Bien sûr, actuellement, il existe beaucoup de professionnels en exercice non titulaire du DNM UA mais gageons qu'à terme la grande majorité des urbanistes sera titulaire de ce diplôme. Il faudra aussi encore un travail entre les enseignants-chercheurs de l'APERAU et le ministère de l'Enseignement supérieur pour une convergence totale sur les établissements à même de délivrer ce diplôme.

La certification professionnelle qui résulte de ce diplôme permet l'accès aux droits à la formation continue par le compte individuel correspondant.

Il faut encourager tous les professionnels qui le désirent à se tourner vers la VAE (Validation des acquis de l'expérience) permettant l'accès au diplôme de plein droit.
Un travail de communication en direction des professionnels en exercice sera à engager à la rentrée prochaine. 

Fiche à consulter : ici

Voir aussi : http://www.jeunes-urbanistes.fr/?p=3847