Calculer sa consomation énergétique

Ces informations sont précieuses. Elles sont le fruit de notre expérience et d'un long travail.

Nous les mettons à disposition gratuitement. Afin que cela perdure, soutenez nous simplement

en adhérant ou en faisant un don.

Cette pages vous permet d'expliquer les outils présentées en formation pour calculer sa consommation énergétique. Il est préférable d'avoir suivie une de nos formation sur le sujet pour bien les comprendre.

Les fichiers sont téléchargeables ici. (Il n'y en a qu'un pour le moment)

Fichier "calcul énergie"

Le fichier est au format open-office.

Ce fichier permet de faire un point sur sa consommation énergétique.

L’intérêt est double:

- Faire un point 0 de sa consommation, pour voir l'impact des actions misent en œuvre sur les consommations des années suivantes.

- Comparer ses consommations avec les autres pour évaluer ses marges de progrès.

Les pages sont verrouillés, seules les cellules en bleu peuvent être modifiées. C'est la ou il faut rentrer les données.

Le verrouillage évite que vous n'effaciez les formules. Vous pouvez déverrouiller le classeur pour le modifier si vous le souhaitez.

Quand il y'a un petit point rouge en haut à droite de la cellule, c'est qu'il y'a un commentaire, passez la souris sur ce point rouge.

Les données saisies pour l'exemple sont celles de notre formation ecoconstruction à savoir: une famille de 4 personnes, dans une maison ancienne en terre et en paille auto-rénové de 80m2 en Provence. Chauffe-eau solaire. Chauffage granulé et bois. Et 15m2 de panneaux solaire photovoltaïque qui compensent largement la consommation électrique.

Si vous arrivez à ça c'est déjà pas mal, mais on peut aussi faire mieux!

Onglet: Conso Elec:

Cet onglet s'attache à votre consommation d’énergie et son coût (hors abonnement).

Il y'a 2 utilisations possibles.

Évaluer son impact énergétique:

- Vous saisissez votre consommation en électricité sur la période voulu, cellule D37. Le coût se calcule seul si vous avez bien rentré le prix du kwh de votre fournisseur en B7.

- Vous saisissez en B41 la production en kwh pour 1m2 de panneaux chez vous. Pour cela vous pouvez vous aidez de cette page du site Calsol.

La valeur par défaut et pour une toiture plein sud à Carpentras. Elle est en général à peu prés la même pour toute la région PACA.

Vous obtenez en B44 la surface de panneaux nécessaire pour produire sur 1 an cette consommation (pour une installation raccordé au réseau) .

C'est un bon indicateur pour évaluer son impact et son degré d'autonomie possible. Si il vous faut moins de 20m2, cela signifie qu'il est assez facile et envisageable financièrement de compenser sa consommation d'énergie électrique par du solaire sur son toit (ce qui n'empêche pas d'abord d'essayer d'économiser l’énergie!).

- Identifier l'origine de ses consommations électriques:

Pour cela vous devez saisir la liste de vos appareils électriques, leur puissance, et leur durée moyenne de fonctionnement par jour.

La puissance est inscrite sur l'appareil, mais mieux vaut utiliser un wattmètre (ci-contre). Il y'a une différence importante avec la consommation réelle. En particulier pour les appareils fonctionnant par intermittence comme le congélateur ou le réfrigérateur.

Résultat de recherche d'images pour "wattmétre"


Ce n'est pas évident à faire pour tout les appareils, comme le chauffe-eau ou les radiateurs électrique (Raison de plus pour s'en passer!).

Mais au final vous devez retomber à peu prés sur la consommation de votre facture d’électricité: F34 = D37

Sinon, c'est que vous avez oublié quelque chose, ou que vous êtes trompé dans des durées d'utilisation ou la puissance d'un appareil.

Le but est de savoir quels sont les postes importants de consommation et de savoir ou il est urgent d'agir.

A partir de la, vous pouvez aussi avoir une idée de la surface de panneaux et du nombre de batterie qu'il vous faudrait si vous vouliez être en site autonome (à partir de la ligne 47).

Ces calculs sont un peu simplifié, il donne une idée mais seul une étude plus poussée vous aider à dimensionner correctement ce type d'installation.

- Si vous avez besoin de moins de 3m2 de panneaux, bravo vous êtes un champion des économies d'énergie.

- Si vous avez besoin entre 3m2 et 15 m2, c'est très correct. Mais, il y'a des marges de progrès.

- Au delà de 15m2, il y'a beaucoup de marge de progrès!

Onglet chauffage:

Le but ici est de calculer sa consommation en chauffage, réelle ou prévue.

Pour cela vous rentrez de la ligne C10 à C19 les quantités d’énergie consommés, ainsi que le coût unitaire. Les valeurs rentrées sont celles que nous avons par chez nous à la période en B8.

Rentrée aussi la surface chauffée en C7.

Pour le chauffage électrique (et les PAC qui sont des chauffages électriques!), il faudrait réussir à distinguer dans la facture, la part liée au chauffage et celle liées au reste. Si on veut être précis, il ne faut pas saisir toute la facture.

Ce n'est pas évident, mais pour une habitation classique qui se chauffent à l’électrique (les fameux grille-pains), le chauffage c'est plus de la moitié de la facture. Pour les PAC air/air c'est un peu moins (sauf si vous vous en servez aussi en clim, la ça peut être beaucoup plus). Pour les PAC sol/eau et eau/eau (la géothermie), c'est entre 2 et 4 fois moins.

La tableur va vous calculer sur la période concernée le:

- coût total.

- l’énergie consommé convertie en kwh.

- l’énergie primaire consommée. Celle qui tient compte des pertes en ligne de notre réseaux électrique qui fonctionne très mal! (cette valeur est utilisée pour la Réglementation Thermique 2012)

- l’énergie réelle produite (ou nécessaire), c'est à dire celle qui tient compte du rendement des appareils. La aussi vous pouvez modifier le rendement des appareils (de F29 à F38) si vous pensez qu'ils diffèrent des notre. Cette valeur nous est utile pour la suite, quand on veut calculer l'impact d'un changement de type de système de chauffage).

- La consommation par m2/an , et celle en énergie primaire pour les appareils électrique. C'est avec ça que l'on peut se comparer.

Une maison base consommation est autours de 50 kwh/m2 par an en neuf est autours de 80 kwh/m2 en rénovation.

Les bâtiments passifs sont à moins de 15 kwh/m2 par an!

Coût si vous changez d’énergie:

A partir de la ligne 27 vous aurez le calcul de ce que vous donnerez votre consommation si vous changiez d'appareil de chauffage.

- Colonne H: le coût sur la période.

- Colonne G: Les économies de consommation énergétique (en négatif en rouge) ou le surcoût (en bleu) par type d’énergie.

Etc...

Coût en tenant compte de l'investissement:

Plus loin vous avez un tableau, qui tient compte du prix de l'investissement. Il faut remplir les colonnes V29 à W38, à partir de devis dans l'idéal.

Ce tableau calcul:

- Le prix réelle du kwh.

- Les économies faîtes en tenant compte de l'investissement.

- Le coût réelle sur 20 ans.

Cela vous vous aide à décider si il est pertinent ou non de changer de système de chauffage.

Attention ce tableau à plusieurs limites:

- Il ne doit pas faire oublier l'importance de penser d'abord à isoler votre bâtiment, surtout si c'est une passoire thermique. C'est souvent l'investissement le plus rentable.

- Tout ces systèmes de chauffage ne sont pas forcement compatibles avec votre projet. Certains demande de la place, du terrain ou un puits pour les PAC sol/eau ou eau/eau. Des émetteurs basses températures pour certains.

- Le prix de l’énergie ici est fixe, mais il va plutôt avoir tendance à augmenter à l'avenir, en particulier pour les énergies fossiles et l’électrique. Ça fausse u peu les calculs.

- Tout ces systèmes sont loin d'être écologiques! A part ceux utilisant la biomasse.

- Ne négligez pas non plus la possibilité d'améliorer les apports solaires, actifs ou passifs!

- Il y'a bien d’autres solutions comme:

- Mettre un pull.

- Chauffer 1°c de moins.

- Réduire la taille de son logements. Essayez les Tiny House!

- Aller habiter sous les tropiques etc..

Onglet par nuitée:

Ce onglet a été fait initialement pour professionnelles du tourisme. (Il a été conçu suite à une formation faîtes avec les Parc Naturels Régionaux dans le cadre de la marque Valeur Parc).

Mais il est très intéressant à remplir pour des particuliers.

Il s'agit ici de calculer la consommation énergétique par nuitée ( = 1 nuit pour 1 personne).

Sinon, il serait impossible de comparer les résultats d'une années sur l’autre ou d'un établissement à l'autre, tant cela est variable.

On peut aussi l'utiliser pour une habitation individuelle. Dans la case nuitée, vous mettez: le nombre de jours de l'année ou vous habitez le logement x le nombre de personnes présentes. Vous aurez aussi un indicateur par nuitée de vos consommation, c'est à dire par jour et par personne, plutôt intéressant!

Il faut remplir les cases en bleu.

Si les 2 onglets précédents ont été remplis, le données sont reprises automatiquement par défaut.

( attention à ne pas avoir saisie 2 fois la consommation électrique due au chauffage. Soit vous mettez toute la consommation électrique dans l'onglet conso elec. Soit vous arrivez à distinguer les 2 et vous la répartissez avec l'onglet chauffage).

Le résultat obtenu, permet de faire un état des lieux, et de voir l’évolution les années suivantes, au fur et à mesure des actions engagées.

Pour les établissements touristiques, vous avez un petit encart qui vous donnent des standards de consommation d’énergie en fonction du type d’établissement.

Vous avez la même chose pour la consommation en eau, la il faut la saisir.

Par contre, nous n'avons pas encore de références pour comparer.

Onglet ECS:

Il s'agit ici d'estimer le coût énergétique pour chauffer l'eau sanitaire, et l’économie faîtes si vous installer un chauffe-eau solaire.

En bleu , les cases à remplir ou modifier si besoin.

La aussi, c'est un calcul un peu simpliste, fait pour se donner une idée.

La réalité est un peu plus complexe.