Pathologie‎ > ‎

Migraine

La migraine n’est pas un mal de tête comme les autres.

Si vous souffrez de migraine invalidante, vous n’êtes pas seul. Des millions de personnes sont atteints de migraines. Heureusement, vous POUVEZ faire quelque chose.

L’une des dures réalités de la migraine, c’est que vous pouvez subir les désagréments de cette affection même si vous n’en êtes pas atteint. En effet, la migraine perturbe autant l’entourage du patient migraineux que le patient lui-même, par exemple lorsqu’une crise migraineuse empêche une maman de se rendre à une partie de soccer ou un collègue de participer à une réunion importante, ou lorsqu’elle oblige une famille à modifier ses plans de vacances.


La douleur fait partie de tous les types de maux de tête, mais la douleur migraineuse est généralement beaucoup plus intense que celle des maux de tête courants. La plupart des gens la décrivent comme une forte douleur pulsatile, localisée d’un côté de la tête.

Après le mal de tête, la NAUSÉE est le deuxième symptôme associé le plus fréquemment à la migraine. 

La nausée est le symptôme le plus couramment rapporté par les patients migraineux. Les

médecins recherchent souvent ce symptôme avant de poser un diagnostic de migraine, car jusqu'à 90 % des migraineux éprouvent des nausées au tout début d'une crise migraineuse.

Des vomissements et des troubles visuels tels qu'une sensibilité à la lumière peuvent aussi survenir.

Chez certaines personnes, la douleur migraineuse peut même être précédée de signes avant-coureurs appelés « auras ». L'aura peut affecter la vision et se présenter sous forme de zigzags, de clignotements lumineux ou de couleurs scintillantes. Les objets peuvent donner l'impression d'avoir été déplacés, d'avoir changé de taille ou d'être déformés.

En fait, les patients migraineux sont deux fois plus susceptibles de s'absenter du travail ou d'interrompre leurs activités que les personnes qui ont seulement mal à la tête.