QUI EST QUI ?‎ > ‎

Dejussieu Jean-Philippe



Jean-Philippe DEJUSSIEU  
notre chef de choeur et chef d'orchestre depuis l'origine

Directeur du conservatoire à rayonnement communal de Noisy-le-Sec depuis 2000. Il collabore régulièrement avec la compagnie Oposito, travaille notamment avec la compagnie Métalovoice, la chorégraphe Nathalie Pernette, Urban Sax et Yannick Jaulin. En 1994, il abordait, avec Henri-Claude Fantapié, l'étude de la direction d'orchestre et a dirigé depuis la "Jeune Philharmonie de Seine Saint-Denis" (orchestre départemental), l'orchestre de chambre "Dionysos", ainsi que l’ensemble vocal de Noisy-le-Sec.
Il avait commencé la musique à l'âge de sept ans au conservatoire de Noisy-le-Sec, puis dans les écoles nationales de musique d'Aulnay et de Montreuil où il a obtenu ses prix de formation musicale et de violon.


sa bio oposito 01/09/2017
Jean-Philippe Dejussieu est né en 1967 à Bondy (93)
  • Directeur artistique de la Jeune Philharmonie de Seine-Saint-Denis et de l'orchestre de chambre Dyonisos, Jean-Philippe Dejussieu est également Directeur du Conservatoire Municipal agréé de Musique et de Danse de Noisy-le-Sec. Jean-Philippe Dejussieu a étudié la musique au Conservatoire de Noisy-le-Sec, puis, successivement, dans les Ecoles Nationales de Musique d'Aulnay-sous-Bois, Montreuil et Bobigny. Il a ensuite travaillé dix ans comme violoniste dans les orchestres, les studios, le métro, les rues parisiennes et comme professeur dans plusieurs conservatoires d'Ile-de-France. A la suite d'une saison comme lutin musicien du père Noël dans un grand magasin, il décide de changer de voie et se tourne vers la direction d'orchestre après des études avec Henri-Claude Fantapié.
  • Directeur du Conservatoire Municipal agréé de Musique et de Danse de Noisy-le-Sec et président de l'Union des Conservatoires de Musique, Danse et Art dramatique de Seine-Saint-Denis depuis 2000, Jean-Philippe Dejussieu, après avoir été l'assistant de Wanha Koskenkorwa à l'Opéra comique d'Elseneur, dirige l'orchestre départemental Jeune Philharmonie de Seine-Saint-Denis et l'orchestre de chambre Dionysos lors de nombreux concerts dans le département, à Paris et en Europe. Dans ce cadre, il crée des œuvres de Luis Naon, Henri-Claude et César Fantapié, Paavo Heininen, Erkki Salmenhaara, Wanha Koskenkorwa, Jérôme Naulais, Antoine Hervé et Claude Lenissois.
  • Partenaire régulier de la compagnie Oposito, il participe à plusieurs de leurs créations et dirige régulièrement le concert final du spectacle Transhumance, l'heure du troupeau. Il collabore également avec les compagnies Métalovoice, Décor Sonore et Les Grooms.
  • Jean-Philippe Dejussieu travaille actuellement à la création du Ze Orchestre National des Arts de la Rue (Z.O.N.A.R.) qui, d'après ses statuts " devra contribuer à la construction de passerelles musicales afin de favoriser la circulation aussi bien dans les arts qu'entre les rues ".

Jean-Philippe Dejussieu, né en 1967 à Bondy, Seine Saint-Denis, 
  • Il commence la musique à l'age de sept ans au conservatoire de Noisy-le-Sec, puis, dans les écoles nationales de musique d'Aulnay-Sous-Bois et de Montreuil ou il obtient ses prix de formation musicale et violon.
  • Dés l'âge de 16 ans, il travaille comme musicien et arrangeur aussi bien dans les orchestres symphoniques et de chambre parisiens, dans les studios pour l'enregistrement de musiques de films, de musique Africaine et de variété que dans les restaurants, clubs de vacances, rues et stations de métro.
  • Il commence l'étude de la direction d'orchestre en 1994 avec Henri-Claude Fantapié et dirige depuis l'orchestre départemental "Jeune Philharmonie de Seine Saint-Denis" et l'orchestre de chambre "Dionysos".
  • Il est directeur du conservatoire à rayonnement communal de Noisy-le-Sec depuis 2000.
  • Il rencontre la compagnie Oposito en 1990 et commence à collaborer régulièrement à des évènements et créations dans le domaine des arts de la rue ("Grains de folie", "Transhumance", "Les Trottoirs de Jo'burg", "A la vie, à l'amour", "Toro", "La caravane de verre", "Trois éléphants passent" avec la compagnie Oposito, "la Presse", "Fragiles", "le Métalorchestre" avec la compagnie Métalovoice, "La tétralogie de quatre sous", "les Ballets Grooms", "Un roi Arthur" avec les Grooms, "le Concert de public" avec Allegro Barbaro…).
  • Il travaille également avec la chorégraphe Nathalie Pernette ("Un grand silence frisé" chorégraphie pour orchestre symphonique en 2008), avec Yannick Jaulin ("Chantier Dodos" avec orchestre en Mars 2010) avec Urban Sax (projet en cours) et réalise différentes performances d'orchestre symphonique de rue avec des formations à géométrie variable et à existence éphémère (le Z.O.N.A.R. (Ze Orchestre National des Arts de la Rue), Le Maximum Noise Orkestra).
Comments