KEN NINTAI RYU

L'Art du Sabre n'est pas de tuer, 
                                                                                             il est de construire l'Homme
                                                                                par l'exigence que requiert la lame d'acier.


A cette discipline du KOKUSAÏ BUTOKU KAÏ, l’Art du sabre ou la Voie du sabre, nous pouvons lui donner le nom de 

«  KEN-NINTAI-RYU »  L’ÉCOLE  de la PATIENCE du SABRE. 

Le Sabre, pour les Japonais, était considéré comme l’âme des Samouraïs. 

Pratiquons le sabre pour sa valeur spirituelle, car elle est supérieure à sa valeur utilitaire. 

LE SALUT 

C’est une entrée en matière. La façon de saluer indique déjà votre intention. À aucun moment durant votre Salut, il  ne doit y avoir  un instant de doute, de relâchement du corps et de l’esprit.  

Il y a plusieurs niveaux de Salut :

           a) En entrant dans un Dojo,

           b) Au début des cours : Salut au FONDATEUR, puis Salut au SENSEI et  enfin, Salut à l’Ensemble,

           c) Le salut à son partenaire, à son adversaire 

           d) Le salut à son arme.

 On ne salut jamais son  O’SENSEI, ni son SENSEIni le SYMBOLE, avec l’arme à gauche, car cela symbolise la méfiance, un manque de respect  envers ses Maitres, c’est un affront, une offense à l’Ecole (Sauf kata, ou entrainement combat)

 Pour saluer, plusieurs positions possibles suivant circonstances :

            a) RITSU REI      (debout) en Heisoku-Dachi : incliner le buste 45° le regard devant, pour  le Combat et les Katas.

            b) ZA REI            (à genoux) : principalement pour le Salut de l’arme, qui est présentée au niveau des yeux.

            c) SEIZA             (assis sur les talons) : poser les mains au sol et descendre le buste, la tête près des mains. 

 Le salut à l’adversaire, en début et en fin de kata, et le salut en début et en fin de séance.

 Il est très important de garder les valeurs et la symbolique du ou des Saluts

 LA TENUE 

 Pour le KEN NINTAI RYU est l’HAKAMA (noir) long pantalon-jupe avec un OBI (noir) et, pour le haut, une veste de KARATEGI blanc (Kimono de karaté) avec le logo KB et le pays ou le  club toléré, sans ceinture. 

La pratique se fait les pieds nus, et  pour faciliter  certaines phases des katas, il est permis de mettre des genouillères sous l’Hakama.

 - L’ÉTHIQUE DU KEN NINTAI RYU

 Le KEN NINTAI RYU consiste à exécuter des KATAS (formes de corps) qui représentent des combats contre 1 ou plusieurs adversaires.

Il se pratique seul en partant des positions : Seiza, Ritsu Rei ou Za Rei.

Le pratiquant de KEN NINTAI RYU recherche  l’harmonie de : l’ESPRIT, du HARA, et du GESTE  autour d’une verticalité.

 Le fait qu’il n’y ait pas d’adversaire physique, amène le pratiquant à une maîtrise et à un développement progressif de lui–même en totale harmonie.

C’est le chemin  de la PATIENCE, de la RIGUEUR, et du RESPECT.

 La pratique du KEN NINTAI RYU, peut se faire :

-pour les débutants et les avancés, avec une arme en bois "BOKEN"  long et "SHOTO" (court), 

-et pour les confirmés, la pratique se fait avec un "KATANA" (sabre long), un "WAKIZASHI" (sabre court) et une "YARI" (lance)

 La pratique des BUNKAI des KATAS à deux partenaires, se fera avec un sabre en bois.

 Quatre principes fondamentaux pour la pratique du KEN NINTAI RYU

        -a- NUKISUKE  (dégainer)

         -b- KIRITSUKE (coupes principales)

         -c- CHIBURI      (nettoyage de la lame)

         -d- NOTO          (rengainer)

  - LES REGLES

 Il est très important dans la pratique du KEN NINTAI RYU, de ne pas chercher à gagner.

Contrairement aux autres disciplines (Karaté, Kobudo) il n’y a pas  d’annonciation avant le début d’un kata, sauf  situation exceptionnelle.


                                                   
Comments