• Randonnée‎ > ‎

o. Pointe de la Vallaisonnay


    
        Le vallon classé de Champagny longe la crête qui s'étend du Grand Bec à la Grande Motte en passant par les Pointes de la Glière et d'Epéna. Un itinéraire ne présentant aucune difficulté conduit au refuge de la Glière. Ensuite, les choses se compliquent car le reste du parcours se situe totalement hors sentier. Seuls quelques très rares cairns permettent de matérialiser le tracé mais il ne faut compter que sur son sens de l'itinéraire et une bonne lecture de la carte pour s'y retrouver. Inutile de dire que le lieu est peu fréquenté. Abondamment fleuri dans les alpages situés sur les hauteurs du refuge, il devient très minéral dans sa partie finale menant au Col de Roche Noire.


Pointes de la Grande Glière et des Volnets.



En direction du Col de Roche Noire, depuis Plan Séry.







            De ces hauteurs, la vue vers le Sud, qui embrasse toute la face Nord de la chaîne séparant Champagny de Pralognan, est alors imprenable. Celle donnant sur le Sommet de Bellecôte ou sur le Mont Pourri vers le Nord l'est tout autant. Depuis le col, la descente est particulièrement raide et instable dans ses premières centaines de mètres. Elle présente un fort contraste avec la seconde partie, d'apparence plus rocheuse, qui conduit au lac asséché du Plan Séry. Un sentier évident permet alors de boucler l'itinéraire en longeant le torrent du Py, qui se transforme en cascade à l'approche du Laisonnay.






Le tracé depuis le Laisonnay.





Dénivelé positif: 1600 m
Durée: 9 h environ




A défaut de grimper au sommet de la Pointe de la Vallaisonnay, il est possible d'en faire le tour par le biais d'une belle sortie à réaliser en 1 ou plusieurs jours selon les envies. Un bref récit est proposé ici.

Et en empruntant le même itinéraire initial, il est également possible de se limiter au Lac des Echines logé au pied de la Roche Noire.