Accueil

Le mot du président

L’Île-de-France est riche d’une variété de sites naturels qui n’en finissent pas de satisfaire ma curiosité. De la Seine-et-Marne avec ses forêts de plaine et ses grands espaces agricoles cernés d’agglomérations avides d’espace, jusqu’aux petits massifs péri-urbains du sud-ouest parisien enchevêtrés dans les ensembles urbains à forte densité humaine, tant d’écrins de nature sont à découvrir ! Ils subsistent dans des paysages en constante évolution, que malheureusement chaque nouveau projet d’aménagement ne manque pas de convoiter. Nos villes se transforment aussi, cependant leur verdissement ne saurait compenser la perte de biodiversité de nos espaces champêtres et forestiers.

Les peuplements forestiers évoluent et l’actualité récente nous a encore informée de l’état sanitaire alarmant de nos forêts (saurait-on dire quelles surfaces occuperont encore les châtaigniers dans quelques décennies ?) Nous constatons des coupes sanitaires, des coupes de sécurité, des coupes  d’amélioration des peuplements. De nombreux citoyens se questionnent, les services forestiers mènent des expérimentations, réalisent par endroits des tests de plantations d’essences mieux adaptées aux enjeux sanitaires et climatiques et parallèlement, la filière bois devenue inadaptée doit se réinventer vers un marché plus local.

Nous vivons dans un monde devenu complexe et pour autant, il nous appartient de nous intéresser à l’actualité, locale ou plus lointaine, pour comprendre et agir localement en retour. Dans ce contexte, le rôle des associations prend tout son sens. Il est essentiel que des observations soient réalisées sur le terrain par les citoyens, en vue d’alerter quand cela est nécessaire, de proposer des solutions et de mener des actions concertées. J’en profite pour saluer l’action des personnes impliqués dans l’association, parfois depuis 1994, en commençant par notre présidente fondatrice Katherine Dubourg qui poursuit son engagement dans le sud. Je salue l’investissement sans faille de Jean Alzamora qui a permis de pérenniser les actions de l’association, ainsi que les actions réalisées par Guillain Genest, qui continue à nos côtés, parallèlement à ses nouvelles responsabilités dans le groupe « Vivent les étangs » de l’association ESPACES. Je n’oublie pas les fidèles bénévoles, parfois de la première heure, au sein du bureau et du conseil d’administration, ou plus modestement au titre d’adhérent, que j’ai eu le plaisir de côtoyer de plus ou moins près depuis une vingtaine d’années déjà.

Continuons ensemble, nous ne serons jamais assez nombreux pour participer à la prise de conscience permettant de considérer autrement notre rapport au vivant, dont nous faisons partie, rappelons-nous.
À bientôt ! 

Cyril Laurentin

Dernières actualités

(dernière mise à jour du site : avril 2021) 


 Automne 2020 : Fermetures des routes forestières Allée Noire et Morte Bouteille

Depuis maintenant quelques mois, sur décision de la mairie de Vélizy, les routes de l’Allée Noire et Morte Bouteille sont fermées à la circulation automobile les week-end et vacances scolaires .
La  forêt respire mieux et les promeneurs, cyclistes, rollers,  profitent des routes en toute sécurité. Et il y a du monde !
 Photos prises 
 dimanche 18 octobre 
Mais certains, qui s’opposent à la fermeture de ces routes, ont lancé une pétition au travers d’un lobbying très actif, pour obtenir leur réouverture à la circulation.

Cependant cet avis est loin d’être partagé !.

Ursine Nature, notamment, dont l’objectif est uniquement centré sur la préservation de la forêt et de son écosystème fragile, soutient la fermeture de ces routes.
C’est pourquoi,  notre association  a mobilisé ses adhérents autour d’une  autre pétition, favorable à cette fermeture et  que chacun peut signer :  http://chng.it/hbmxLsy6mc
 

Qui sommes-nous ?

  Ursine Nature est une association de défense de la forêt de Meudon, de sa faune, de sa flore et de ses étangs.


Association indépendante, totalement apolitique, elle ne sollicite et ne reçoit aucune subvention publique.


Elle est membre de "Environnement 92" et de "France Nature Environnement Ile-de-France".


Pourquoi une association de défense de la forêt de Meudon ?

La forêt de Meudon, forêt péri-urbaine, écosystème fragile, est soumise à des attaques diverses : grignotages de son territoire, pollutions, dégradations, exploitations , etc.

Notre association intervient dans tous ces domaines pour protéger sa flore, sa faune et ses étangs, de ces agressions. 

Elle intervient auprès des instances administratives et travaille en collaboration avec les mairies, l’ONF, et d’autres associations environnementales.


Adhérer à Ursine Nature

Créée en 1992, Ursine Nature  compte environ 150 membres, son Conseil d'administration comprend 5 personnes

L’adhésion à l’association renforce son pouvoir d’intervention pour alerter le public sur  des menaces diverses et peser sur les instances appropriées.

Elle permet à chacun,

moyennant une cotisation modeste, (10€ ) d’apporter sa pierre et d’être informé des actions entreprises.



Des réunions, des rencontres avec les adhérents et sympathisants , permettent des échanges sur nos actions et notre orientation.


Adhérer à Ursine Nature  

 

 Notre force auprès des instances publiques (ONF, municipalités, etc) dépend du nombre d'adhérents que nous représentons !