ANNEXE 1

(extraits des carnets)

Chansons de circonstances faites pendant notre séjour en Allemagne

CHANT DU DEPART

(sur l'air de Lily Marlène)

I

Nous recevons tous une convocation

On passe la visite, comme de juste on est bon

On nous amène en train spécial

Comme si c'était M' sieur Pierre Laval

Malgré tout nous chantons.

II

C'est bien notre veine

Il faut travailler

Toute la semaine

Sans presque rien manger

Dans les vitrines, les saucisses

Se prélassent auprès des jambons

Mais ils sont en carton.

III

Mais malgré nos peines

Il nous restera

L'idée bien certaine

Que la France renaîtra

Plus belle et plus forte qu'avant

C'est notre espoir et notre chant

Nous resterons ses enfants.

IV

Et pleins d'allégresse

Nous repartirons

Et notre détresse

Bien vite nous l'oublierons

Alors fini les ''nicht verstand“,

Les ''danke schöne“et les ''fraulein''

''Deutschland, auf wiedersehen''

RESTRICTIONS

(sur l'air de Bel ami)

Dire que dans le temps, on était bien

On avait toujours son bout de pain

Dire que maintenant, on en a guère

On ne mange plus de pommes de terre

On avait même son bon litre de lait

On ne dansait jamais devant le buffet

Et maintenant nous fredonnons

Cette triste chanson

(refrain)

Restriction, restriction, que c'est bon

Restriction, restriction, que c'est long.

La balance qui dans le temps

Marquait des poids effrayants

Ne marq' plus aujourd'hui qu'au ralenti

Restriction, restriction, quelle chanson

Restriction, restriction, c'est trop long

Tu conduis au trépas

Un pays qui n'manquait pas

De pinard, de pain et de tabac.

II

On ne peut même plus sortir en vélo

On est obligé d'fumer des mégots

Et pour la question des bons d'chaussures

On pense à l'hiver qui sera très dur

C'est une véritable vie de chien

De s'bousculer, de rouspéter

Que de faire la queue devant les magasins !

Pour avoir à manger.

DANS L' CUL

(air libre ou récité)

Un jour un homme se mit en tête

De vouloir être le bon Dieu

Mais tout là-haut les anges rouspètent

Et avertissent le roi des cieux

Se penchant d'un air vénérable

Il dit en voyant l'avorton

Je punirai ce trublion

en lui jouant un tour de cochon

Et dans un grand silence

Il rendit sa sentence

En donnant le signal

De ce chant triomphal

(refrain)

Dans l'cul, dans l'cul

Ils auront la victoire

Ils ont perdu

Toutes espérances de gloire

Ils sont foutus

Et le monde en allégresse

Répète avec joie sans cesse

Ils l'ont dans l'cul, dans l'cul.

II

Ce chant traversa les nuages

et s'infiltra dans les cerveaux

Des terriens qui perdent courage

Se réfugièrent dans les très hauts

Alors sensibles à leur peine

Des anges se mirent à genoux

Et demandèrent à Dieu le Père

De donner la victoire pour nous

Jéhovah souriant

Dit d'accord mes enfants

Et des cieux entonnèrent

En cœur avec la terre

(refrain)

III

Mais dans un coin de la planète

Etant restés silencieux

Des anges virent baissant la tête

Un tas de prisonniers soucieux

Alors le Dieu dit à St Pierre

Tu vas descendre avec tes clés

Pendant que j'arrêterai la guerre

Tu leur rendras la liberté

Mais avant de partir

Fais leur donc parvenir

Pour leur donner confiance

Cette hymne d'espérance

(refrain)