Chapelle St Joseph

Saint Louis

Roi de France de 1226 à 1270 sous le nom de Louis IX. Il tient dans sa main gauche un coussin sur lequel repose la couronne d’épines du Christ. Saint Jean rapporte en effet que les soldats romains, dans la nuit du Jeudi au Vendredi Saint, se moquèrent du Christ et de sa Royauté en le coiffant d’une couronne d’épines (Jn 19, 12). On rappelle ainsi que le roi saint Louis a sauvé la couronne d’épines en lui restituant sa vocation religieuse. Cette relique de la passion du Christ était alors aux mains des banquiers vénitiens, après que l’empereur latin de Byzance, Baudouin de Courtenay, l’ait mise en gage auprès d’eux. Pour rendre la couronne d’épines à la vénération des fidèles, saint Louis fit construire la Sainte Chapelle à Paris. Depuis 1801, cette relique a été remise à l’archevêché de Paris et elle est conservée à la cathédrale Notre-Dame. Chaque premier vendredi du mois et tous les vendredis pendant le carême, elle est exposée à la vénération des fidèles.

Sainte Anne faisant l’éducation de sa fille

À mi-hauteur, sur la colonne de gauche du mur du fond, une statue représente sainte Anne, épouse de saint Joachim et mère de la Vierge Marie selon la tradition, apprenant à lire à Marie, encore enfant. C’est un thème classique, notamment dans les églises bretonnes. De part et d’autre de l’autel se trouvent deux plaques commémoratives.

Saint Joseph à l’Enfant Jésus

Au centre, au dessus de l’autel : Joseph, charpentier de profession (Mt 13, 55) est le père adoptif de Jésus. L’évangéliste saint Matthieu raconte que lorsque Joseph apprit que Marie sa fiancée était enceinte, il fut visité en songe par un ange qui lui dit : « L’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : “le Seigneur sauve”), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » (Mt 1, 20). Joseph consentit alors à épouser Marie. Peu après la naissance de Jésus il les emmena tous deux en Égypte, pour les protéger d’Hérode (Mt 2, 13-15) accomplissant ainsi son rôle de père et de « gardien des mystères du salut ». Saint Joseph est particulièrement honoré dans la tradition du Carmel ainsi que sainte Thérèse d’Avila (dont on peut voir une statue sur le mur de droite à mi-hauteur).

Autres statues :

Un apôtre ? saint François d’Assise, saint Joachim ou un apôtre ? sainte Thérèse d’Avila, saint

Jacques le Majeur apôtre et au centre, au niveau de la voûte, sur le pendentif, saint Paul.