Bienvenue à Topo Bleau.

Découpage du site :                                                                                                         Pourquoi TopoBleau...    

Sous le menu " LE GRAND FONTAINEBLEAU " vous trouverez renseignements pratiques sur ses escalades et des topos en libre accès sur demande.

Sous le menu " BRÈVES AU GRÈS DES ROCHES ", les dernières nouvelles sur les circuits et les publications.

Et sous le menu " BLEAU, EN TOUTES LETTRES " vous trouverez des textes consacrés au Bleau des grimpeurs. Plus précisément des témoignages, des rétrospectives, des chroniques, des récits, etc, pour le peu que nous arrivons à distinguer les différences objectives entre ces genres.
LES FICHES TOPOS.
Ci-dessous, les dernières parues ou mises à jour...

   Bleau Classique : 

(Avril 2017)  Circuit Orange AD Franchard Hautes Plaines.
(mars 2017)  Projet circuit Orange AD Franchard Sablons.
(mars 2017)  Projet Circuit Jaune PD sup  Canche aux Merciers
(mars 2017)  Circuit Orange AD sup  Mont Aigu.
(mars 2017)  Circuit Jaune PD   Mont Aigu.
(mars 2017)  Circuit Bleu D sup   Mont Aigu.
(Fev 2017)  Circuit Jaune PD sup n°1 - Loutteville   Rocher du Duc.
(Fev 2017)  Circuit Orange AD sup - Loutteville  Rocher du Duc.
(Fev 2017)  Circuit Jaune PD - Hameau de Beauvais   Rocher du Duc.
(Fev 2017)   Circuit Bleu D  Pignon 95.2
(Fev 2017)    Circuit Orange AD sup    Pignon 91.1
(Jan 2017)    Circuit Orange AD    Buthiers-Massif de l'I
(Dec 2016)    Circuit Jaune PD sup    Pignon 91.1
(Nov 2016)   Circuit Jaune PD   Rocher Mignot.
(Nov 2016)   Circuit Orange AD sup   Rocher Mignot.
(Sept 2016)   Voies encordées  Viaduc des Fauvettes.
(Sept 2016)   Circuit Bleu D   St Germain.
(Aout 2016)   Circuit Orange AD   Pignon 95.2.
(Aout 2016)   Circuit Orange AD   St Germain.
(Aout 2016)   Circuit Jaune PD sup    Segognole.
(Aout 2016)   Circuit Orange AD sup  Segognole.
(Juil 2016)     Circuit Orange AD   Darvault.
(Juil 2016)     Circuit Bleu D   Darvault.
(Juin 2016)    Circuit Jaune PD    St Germain.


 
  De Grès Six :  

(Avril 2017)  hors piste  Franchard Hautes Plaines
(Avril 2017)  Circuit Rouge TD  Pignon 95.2
(Mars 2017)  Circuit Rouge TD  Rocher de la Segognole.
(Jan 2017)  Circuit Rouge TD inf  Pignon 91.1
(Sept 2016) Circuit Rouge TD sup   St Germain.
(Juin 2016)  Circuit Rouge TD et HP   Cul du Chien.
(Mars 2016) Hors piste  Rocher de Corne Biche.
(Mars 2016) Hors piste  Mauvais Passage.
(Mars 2016) Noir Trivellini et HP Cuvier Chatillon.


  Contact passion.bleau@laposte.net.  




Illustrations diverses : 

 Jeu des différences : En haut un document fabriqué pour servir à un collectif, et en bas un autre document quasi identique qui ne doit rien au précédente parait-il d'après le coloriste auteur : - Peut-on vraiment le croire ? 



https://sites.google.com/site/topobleau/Home/Le-code-de-la-piste.png     
https://sites.google.com/site/topobleau/Home/Chemin-des-Martyrs-Drei-Zinnen.png
  Cette pancarte a fait du chemin à travers les années depuis le temps qu'on la voit posé sur sa petite vire  !   - Qui la posé là et pourquoi ?  - Mystère !

Hommage aux anciens documents....  

  Bleau Ancien :    
- Comme tout est parti de là, et que rien ne se construit sans fondation, nous nous sommes amusé à creuser dans le fatras des vieux papiers pour tenter de déterrer les relevés initiaux des circuits : les premiers relevés en sommes sur lesquels tout le neuf s'est construit... Ces derniers sont mis en ligne sous le bouton "cliquable" Vieux Schémas. (Voir aussi : L'Art du Schéma, ci-dessous concernant ce sujet : le témoignage d'un auteur de topo : on ne peut plus direct).

L'Art du Schéma.

Depuis quelques temps et sur divers sites internet l’on peut lire des affirmations, parfois exactes, souvent inexactes sur l’origine des relevés de blocs et leurs publications. On peut même voir des comparatifs entre plusieurs schémas édités dans diverses publications pour « démontrer » précisément qu’il y a eu copie (pompages) chez les auteurs de topos… Et démontrer aussi, sans que les auteurs des comparatifs l’aient voulu, qu'en fait, lorsqu’il s'agit du travail de relevé effectué sur le terrain proprement dit, il n’y a pas de « copyright » qui compte.

En effet, jusqu'à preuve du contraire, la publication d’un schéma, quelque soit le support de diffusion fait foi d’appartenance, même si, celui qui le publie n’est pas concrètement l’auteur du relevé sur le terrain. Autrement dit, si le travail de « mise en page » des documents édités est en principe protégé, celui nécessaire aux relevés topographiques sur le terrain ne l'est aucunement. Pour preuve que ce travail n'est pas protégé, puisque nombreux sont les ouvrages sur les escalades de la forêt de Fontainebleau réalisés sans que les auteurs n’eurent à effectuer concrètement les relevés topographiques qu’ils présentent dans leur ouvrage. Cela s’explique aussi que pour effectuer par soi-même ce travail préliminaire pour un ensemble publié, il faudrait investir des centaines d’heures de travail, et qu’il faudrait demeurer sur place pour l’effectuer. En clair, il est possible de faire son topo sans n’avoir effectué aucun relevé sur le terrain, ou très peu, aussi la plupart des auteurs de topos se contentent de reprendre les relevés existants effectués par d’autres personnes. 

Dans ce cas, mais si ce n'est pas forcément les auteurs de topos-guide qui ont fait les relevés « sur le tas », alors qui a bien pu avoir la motivation et le temps pour les effectuer, sans aucun merci ne leur revienne ? 

Et bien le plus souvent, se sont des passionnés du cru ; des passionnés à qui nous devons également les informations « de première main » sur les escalades… Ces personnes étant principalement, les auteurs des circuits et les ouvreurs de voies nouvelles, dites « hors pistes », et ils sont nombreux. En conclusion, quoi qu'il en parait, nous sommes très loin de devoir aux fabricants de topos, la matière première de l’information qu’ils publient. Surtout si les auteurs ne sont pas impliqués dans la création et la maintenance du terrain de jeu. (Très très peu le sont d’ailleurs). Oui, les premiers « informateurs » sont les passionnés d'hier et d'aujourd'hui, qui ont donné et qui donnent encore ; et sur lesquels, il faut compter pour mener à bien son topoguide. Je le sais mieux que personne étant des deux parties : auteur de topos et engagé sur le terrain (Certains personnes influentes pensent qu'être des deux parties corrompt le bénévolat,  que les " bénévoles " se doivent tout donner pour en être véritablement un, d'où la consigne de ne pas acquérir les topos de ces derniers et de préférer ceux publiés par des gens qui ne sont pas impliqués sur le terrain : évidemment, je ne souscris pas à cette logique, mes choix étant l'inverse : je préfère ceux des actifs même s'ils sont sobres et réalisés avec des petits moyens).

 En seconde conclusion, quoi que prétendre certains auteurs de topos, il est impossible pour des gens qui ne sont pas partir prenantes de l’évolution du terrain de jeu, de se passer du travail des actifs, puisque tout vient d'eux...

Pour démontrer en quelque sorte, nos affirmations, dans la mesure du possible, TopoBleau tâchera de mettre en ligne les documents « originaux » dans lesquels figures les données des escalades accompagnées de relevés de blocs effectués par les auteurs de ces documents initiaux. Documents réalisés par les uns et les autres pour le compte de diverses publications. Sachant toutefois, que certains « auteurs »  de topoguides ont su faire évoluer les schémas d'origines au fus et à mesure des publications et des voies nouvelles, si bien qu'entre l'original et l'actuel, c'est un peu comme le jeu des sept erreurs…  Mais là encore, cette évolution ne peut se faire que d'après terrain, et pour ça aussi, ce n’est pas une mince affaire de trouver le temps pour suivre la mouvance permanente du terrain de jeu... Et là aussi, je sais de quoi je parle... Il faut être un peu toqué pour faire ça...

Ci-après, figure l'image symbole derrière laquelle apparaîtrons la copie des documents originaux où il y a les relevés de blocs initiaux.