Pourquoi nos instruments sont uniques

 

IL n'est pas évident de construire plus d'une centaine d'instruments,  dont une quinzaine de très grands, dans des délais raisonnables, avec un objectif de qualité répété et qui soient immédiatement opérationnels pour les utilisateurs. C'est toute la différence entre un amateur, même de talent, et un professionnel. 
 
Les télescopes THE DOBSON FACTORY intègrent les innovations, apparues depuis plus de 10 ans et éprouvées, en matière de construction de télescopes de type dobson. Tous ces éléments ont été testés par des utilisateurs amateurs chevronnés, sur plusieurs dizaines d'instruments. Seules, les meilleures innovations ont été conservées.
 
L'objectif est d'offrir à l'utilisateur un instrument optimisé, tant en terme de rigidité, robustesse, fiabilité, que de poids, compacité et transportabilité.
 
Il est en effet possible, grâce à une structure bien pensée, bien calculée et bien réalisée, d'avoir des instruments tout aussi solides, et rigides que les anciennes générations de dobson très lourdes, tout en réduisant le poids de plus de la moitié et sans perte de qualité d'image au final.
 
Attention! Le diable est dans les détails! On voit parfois des structures légères ou ultralégères mal pensées, sans réelle triangulation, sans entretoise. Ces structures peuvent être acceptables pour une utilisation à faible grossissement, mais ne conviennent certainement pas pour un amateur exigeant.
 
L'ergonomie a été particulièrement étudiée, de manière à éviter les efforts superflus pendant les déplacements, les démontages/remontage. Le montage se réalise en 5 mn sans difficulté, même pour les grands diamètres, 500 ou 600.
 
Avec un télescope THE DOBSON FACTORY, la structure est parfaitement rigide, il n'y a pas de phénomène d'élasticité ou d'aller retour au pointage ou lors d'un suivi à fort grossissement. La collimation est facilement reproductible, après démontage et remontage.

 
 
Poids de la monture et volumes:
 
Le poids est un facteur primordial pour un astronome amateur nomade, se déplaçant à la recherche de cieux noirs. Une attention particulière à été portée afin de réduire le poids des montures, sans aucun compromis sur la rigidité.
 
 
Chaque pièce est aisément manipulable. Avec une boite à miroir amovible, on ne touche jamais à l'optique. Il n'est pas nécessaire à chaque remontage, de refixer les tourillons, comme c'est le cas dans certains télescopes du commerce. Remonter les tourillons sur une petite structure peut être aisée, c'est beaucoup plus difficile lorsque le miroir, le barillet et sa boite pèsent 25 ou 30 kg.
 
Les volumes sont optimisés pour être facilement transportables dans une voiture. Un 500 entre sans problème dans le coffre d'une Clio.
 
On peut également déplacer l'ensemble grâce à une brouette amovible ou 4 roues amovibles fixées sous la base. Cela peut être agréable, si on veut simplement déplacer l'instrument tout monté, de son garage jusqu'à son jardin.
 
De même, pour les gros instruments, l'ensemble de la partie basse peut être déplacé et monté dans le coffre de la voiture grâce à deux rampes métalliques légères. L'effort est alors minimum.
 
 
 
 
Choix des matières et design:
 
Les dobsons THE DOBSON FACTORY sont réalisés à l'unité, artisanalement, en contreplaqué de bouleau ou de hêtre dur (la meilleure qualité en matière de contreplaqué, celle utilisée par les professionnels modeleurs et les fabricants de piano), de la marque Delignit, à plis très fins. Ce type de contreplaqué ne bouge pas dans le temps, et supporte bien l'humidité.
 
Certaines parties sont en noyer, bois dur, ayant séché pendant plusieurs dizaines d'années.
 
Le bois est protégé par plusieurs couches de vernis haute protection marine incolore.
 
La visserie est tout  en inox, d'autres pièces en aluminium usiné. Les tubes du serrurier sont en option en carbone pultrudé.  
 
Outre sa légèreté et son élégance, le bois permet avant tout d'amortir les vibrations, contrairement aux structures tout métal. D'autre part, en cas de choc ou de rayures, un simple vernissage permet de redonner au bois son aspect antérieur, ce qui n'est pas le cas du métal peint ou anidisé.
 
L'alliance des différents bois, du vernis, de l'acastillage, en fait des instruments originaux, chaleureux. L'accent est mis sur l'esthétique, le désign et l'élégance de l'ensemble.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chaque instrument est unique et réalisé avec le plus grand soin. Il ne s'agit en aucun cas d'un objet industriel.
 
Notre objectif est d'offrir aux amateurs passionnés exigeants, un instrument de la meilleure qualité, permettant de conjuguer plaisir de l'observation et plaisir du bel objet.
 
  
Base annulaire et flex rocker:
 
La plupart des télescopes du commerce consistent à placer un tube lourd et haut sur une base légère et peu stable. C'est mettre une armoire normande sur un tabouret. Le polygone de sustentation est étroit, l'ensemble est en porte-à-faux constant et la stabilité de l'ensemble s'en ressent.
 
Les télescopes THE DOBSON FACTORY reposent sur une base annulaire large, épaisse et très rigide. Le polygone de sustentation est largement dimensionné, il n'y a plus aucun porte à faux. Dès l'instant où la base est bien ancrée sur ses trois pieds sur le sol, plus rien ne bouge.
 
D' autre part, grâce au rocker annulaire flexible (flex rocker) qui s'adapte à la base et aux 4 triangles surbaissés sur lesquels coulissent les tourillons de la monture, il y a une transmission directe des forces qui élimine tout porte-à-faux.
 
Les 4 triangles en bois dur sur lesquels coulissent les tourillons sont surbaissés et épais, ce qui leur donne une bonne embase, évite toute déformation de l'ensemble et élimine les vibrations.

Pour plus de détails sur l'avantage du système de flex rocker, voir le Blog de Dobson Factory:

http://dobsonfactory.blogspot.fr/2016/01/de-principe-constructionis-telescoporum.html.
 
 
 
 
 
 Grands tourillons:
 
Sur de très nombreux dobsons, les tourillons sont de taille réduite. Même si l'équilibrage du tube est bien réalisé, l'ensemble est souvent sensible lors des changements d'oculaires et le tube a tendance à se déséquilibrer. Grâce à des tourillons surdimensionnés, le tube reste stable lors des changements d'oculaires.
 
En effet, l'équilibre, compte tenu des frottements résiduels, dépend drectement du rayon du tourillon et de l'espacement entre les patins de téflon (c'est une question de couple de forces). Plus le rayon est important ainsi que l'espacement des patins, moins le tube aura tendance à être déséquilibré par une variation de poids au niveau de la cage secondaire.
 
La forme des tourillons est étudiée de manière à assurer une rigidité maximale (épaisseur optimisée et forme en croissant de lune, plus large au centre, là où les efforts sont les plus importants quand le tube est incliné).
 
 
 
 
Entretoise entre les tourillons:
 
Pour comprendre la structure des dobsons THE DOBSON FACTORY, il faut penser à la différence entre une tour en pierre ou briques, et un bâtiment construit sur une charpente à croisillons, la Tour Eiffel, par exemple.
Sur les dobsons traditionnels, c'est la boîte à miroir qui assure la rigidité par le bas de la monture. Elle doit donc être solide, et donc lourde. Ce sont les murs portants d'une maison en pierre.
Dans notre cas, c'est le cadre du barillet, les tourillons et l'entretoise à l'avant, qui assurent cette rigidité, tout en limitant le poids de l'ensemble, comme pour une charpente. Grâce à la triangulation de l'entretoise entre les tourillons, rien ne bouge.
 
 
 
Boîte à miroir amovible:
 
Comme la boîte à miroir n'a plus à assurer la rigidité du tube, on peut la construire moins solide, et donc plus légère. On peut même l'enlever totalement, ce qui réduit considérablement le poids. Sur nos modèles, la boîte est donc facultative, et si elle existe encore , elle peut être enlevée directement avec le miroir primaire. Dans ce cas, on ne touche plus directement au miroir lors des transports.
 
S'il n'y a pas de boîte, une jupe de tissu adaptée tout autour des tubes du serrurier, assurera sans danger la protection du miroir pendant les observations, contre les lumières parasites, les chutes malencontreuses ou les poussières.
 
 
 
 
 
 
Mouvements fluide grâce au couple téflon/FRP:
 
Afin d'obtenir un mouvement souple, sans effort et surtout sans effet de collage, le couple de frottement optimal pour un dobson de grand diamètre est l'alliance de patins téflon et d'un ruban de FRP (Fiberglass Reinforced Plastic), plastique dur dont la surface est granuleuse. Les mouvements sont dans ce cas très souples, sans être trop lâches, évitant tout dépointage malencontreux. C'est le fameux "butter touch" propre aux dobsons de qualité.

 

Il est possible de changer le système "téflon/FRP" en un système avec roulements pour une beaucoup plus grande fluidité. Mais dans ce cas, la fluidité est bien trop importante, le tube bouge à la moindre solicitation et le risque est de voir le tube facilement dépointer lors des changements d'oculaires. On peut ajouter des freins, mais le réglage est toujours très délicat.
 
Sur les très grands diamètres lourds (600 et plus), le rocker coulisse sur la base sur 3 roulements et un patin téflon. On a alors une fluidité optimale.
 
 
Barillet:
 
 
 
Certains fabricants de dobsons proposent des structures avec barillet sous la forme d'une planche de bois. Cela semble étonnant, surtout pour les grands diamètres lourd. Une planche de bois peut facilement plier sous un poids de 20 ou 30 kg.
 
Le cadre du barillet d'un Dobson Factory est réalisé en profilés aluminium de 40 mm (60 mm pour les très grands diamètres), offrant une rigidité maximale.

Le barillet (9 points pour un 300 mm, 18 points pour un 400 ou 500 mm, 18 ou 27 points pour un 600) est optimisé pour chaque miroir, en fonction de son épaisseur et de sa focale, selon le logiciel PLOP.
Pour les très grands diamètres, 600 et plus, il est possible d'avoir sur option des leviers astatiques comme sur les télescopes professionnels, mais le réglage peut-être délicat par un non-spécialiste. 
Si le miroir est assez épais, un barillet simple à 18 ou 27 points suffit amplement, même pour un grand télescope de 600 ou 760 mm.
 
Trois gros boutons permettent de régler facilement l'orientation du miroir primaire pour une collimation très précise
 
 
 
 
IL est possible de rajouter un système de collimation par l'avant, avec des poulies et deux tiges de collimation qui permettent de régler l'orientation du primaire tout en conservant l'oeil à l'oculaire.
 
 
Supports latéraux du miroir principal à 45°:
 
Outre la qualité de réalisation du barillet, la nature des supports latéraux au miroir est primordiale. C'est un point qui est souvent minimisé à tort.
 
Les sangles traditionnelles ne sont pas adaptées, elles s'allongent avec l'humidité, se déforment et surtout, la pression qu'elles exercent n'est pas uniforme sur la tranche du miroir.
 
De même, les supports placés à 60° de part et d'autre comme on les trouve sur certains télescopes du commerce, même haut de gamme, génèrent de l'astigmatisme de pliure, même pour un miroir de 300 ou 400 mm.
 
Les simulations les plus pointues réalisées dans ce domaine montrent désormais que les supports optimaux sont, soit un câble, placé exactement dans le plan de gravité du miroir (un peu moins de la moitié de l'épaisseur), soit deux roulettes ou roulements à 45° de part et d'autre et là encore, dans le plan de gravité.
 
Sur les DOBSON FACTORY, les supports de tranches sont deux roulements, fixés sur deux gros blocs de bois supportant sans fléchir le poids du miroir lorsque le tube est incliné, dont la hauteur peut être réglable de manière à les positionner exactement dans le plan du centre de gravité du miroir.
 
 
 
 
 
Fixation de la platine du porte-oculaire:
 
La fixation du porte -oculaire sur la cage secondaire est très souvent un point faible en terme de rigidité, surtout lorsqu'il s'agit de supporter de lourds oculaires ou une binoculaire.
 
Sur une cage annulaire simple, on trouve dans la plupart des télescopes du commerce, un porte-oculaire fixé sur une simple plaque elle-même fixée directement dessus ou dessous l'anneau, sans autre contrefort pour éviter les flexions. Les télescopes THE DOBSON FACTORY intègrent un anneau simple d'épaisseur et de largeur empêchant tout fléchissement signicatif, ainsi que deux contreforts de chaque coté  de la platine fixant le porte oculaire, de manière à éviter ces problèmes.
 
L'ensemble supporte facilement une binoculaire ou un gros oculaire Nagler 31 par exemple.
 
 
 
 
 
Tubes serrurier:
 
La structure des tubes reliant partie basse et partie haute peut-être à 6 ou 8 tubes sur demande.
 
 
 Fixations des tubes serrurier:
 
Outre la solidité des tubes du serrurier (en aluminium ou en carbone pultrudé selon les options), un élément important de la rigidité d'un dobson démontable est le type de fixations des tubes. Le moindre jeu dans ces fixations engendre des flexions et des vibrations inopportunes. Plus il y a d'articulations, d'élements intermédiaires, et plus il y a possibilité de jeux, donc de flexions et de vibrations. Il est dommage, comme c'est parfois le cas, d'investir dans de beaux tubes carbone, et d'avoir des fixations articulées inadaptées.  
 
Après de très nombreux essais en atelier et sur le ciel, les dobsons THE DOBSON FACTORY reprennent désormais un système simple de rotules encastrables et fixées par pression, les boules s'inserrant dans des logements ad hoc et sont prises en mâchoire, sans jeu. Cela permet une orientation parfaite sans tension des tubes, un montage précis (les boules sont auto-centrantes) et rapide (attaches rapides).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Montage facilité des tubes et de l'anneau supérieur:
 
 
 
 
 
 
Araignée optimisée:
 
Réglage facilité de la collimation du secondaire grâce aux 3 gros boutons pour une bonne prise en main.
 
L'araignée est conçue de manière à offrir tous les degrès de liberté permettant un bon réglage du miroir secondaire: réglage en hauteur, pivotage lattérale et bien sur, orientation par les 3 vis de collimation.
 
Les branches de l'araignée sont en tension, de manière à assurer une plus grande rigidité. Certaines araignées du commerce, en forme de pyramide, ne sont pas en tension, et la rigidité repose seulement sur l'épaisseur des branches.
 
Dans la plupart des araignées du commerce, les branches se rejoignent au centre. L'ensemble peut dans ce cas pivoter sur lui-même. Sur les araignées THE DOBSON FACTORY, le couple de forces constitué par la liaison des branches décentrées, empêche le miroir de pivoter sur lui-même. Les branches sont parallèles deux à deux, de manière à conserver seulement 4 aigrettes de diffraction.
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
Protection du miroir secondaire:
 
Une boite spéciale protège le miroir secondaire lors des transports.
 
 
Levier cabestan de commande:
 
Pour une manipulation facilitée et un pilotage précis, un levier de commande sur l'anneau supérieur.
 
 
 
 
Protection contre les lumières incidentes:
 
Un bafflage léger et souple se fixe sur l'anneau secondaire, en face du porte-oculaire de manière à bloquer les lumières incidentes.
 
Une jupe en tissu peut également être fixée sur les tubes du serrurier. Elle permet également de protéger le miroir contre les poussières ou les chutes malencontreuses.
 
Un diaphragme (iris réglable) fixé dans le tube porte oculaire, pourra judicieusement permettre d'éviter les éventuels reflets incidents résiduels.
 
 
 
 
 
 
Intégration de Cercles Digitaux:
 
Il est tout à fait possible d'intégrer des Cercles Digitaux et des encodeurs à la monture. Me contacter pour l'installation.
 
 
 
 
 
 
Intégration d'une motorisation (suivi et goto):
Possibilité d'intégrer une motorisation de type Servocat, permettant un suivi sideral très précis, et , couplé à un système Argo Navis, une fonction goto. Me contacter pour l'installation
 
 

Plateforme équatoriale:

 
Les Dobsons THE DOBSON FACTORY peuvent être placés sur une plateforme équatoriale.
 
THE DOBSON FACTORY réalise des plateformes équatoriales ultra plates et très rigides, spécialement adaptée pour ses télescopes. Cette plateforme est entraînée par une vis tangente et un moteur pas à pas de précision.  Me contacter pour tout renseignement.