Accueil

Le premier objectif du projet mécatronique est de faire appréhender les problèmes associés à la conception et à la réalisation de systèmes techniques, intégrant de façon équilibrée de la mécanique et de l’électronique. Pour la première fois dans leur scolarité, les étudiants apprennent par la pratique à concevoir un système conformément à un cahier des charges fonctionnel (CDCF). Dix sujets différents sont proposés, dont la réalisation d’un drone volant, la conception de robots autonomes (Coupe d'Europe de Robotique “Eurobot”), ou encore la conception d’un véhicule solaire. Un second objectif est de sensibiliser les étudiants aux problèmes du travail en équipe, à différents niveaux de compétences, sur des projets inscrits dans la durée. Dans le cadre de cet enseignement, les étudiants travaillent ainsi en groupes de projets, dans des conditions proches de la réalité industrielle. Ils sont amenés à collaborer étroitement avec des étudiants de BTS, BacPro et BEP de lycées techniques partenaires aux différentes phases du projet qui s’étend sur la totalité de la deuxième année.

Programme

La promotion est divisée en groupes de huit à douze étudiants, répartis par affinité pour les sujets. Un cahier des charges fonctionnel est distribué à chaque groupe. Ce cahier des charges traduit l’expression des besoins d’un client ou le règlement d’un concours. Dans une premier temps, le groupe doit s’organiser, il analyse les compétences de chaque élément du groupe et se choisit un chef de projet. Le travail est ensuite divisé en tâches et réparti entre chaque étudiant. L’un des professeurs responsables est considéré comme le chef de l’entreprise (patron).
Une part importante du travail consiste à rechercher les informations nécessaires aux prises de décision lors de la conception. Cette recherche doit être organisée judicieusement. Les résultats de certaines de ces recherches sont mis en commun pour l’ensemble de la promotion. Cette information doit aussi pouvoir être utilisée par les promotions suivantes. A cette fin, un “responsable information” est nommé dans chaque groupe.
Dès la conception, et pour la fabrication des parties mécaniques des projets, des étudiants de sections de BTS et de BEP ou BAC PRO des lycées techniques partenaires interviennent. Les étudiants des Mines doivent gérer la communication et l’organisation avec ces établissements afin de mener à bien les étapes de la fabrication.
Les parties électroniques, contrôle et informatique industrielle des projets dont généralement conçues et fabriquées sur place, mais il est envisageable de monter pour certains projets des partenariats avec les lycées techniques disposant de sections d’électronique.
La conception de la partie mécanique est réalisée avec le logiciel Catia. Un espace de travail collaboratif et un logiciel de gestion de projet doivent aussi être utilisés. D’autres logiciels sont à la disposition des étudiants pour répondre à des besoins spécifiques, notamment pour la partie électronique.
Les élèves doivent présenter leur travail au cours de deux soutenances (en fin de 3ème et en fin de 4ème semestres). La soutenance intermédiaire, prévue en fin de 3ème semestre, sanctionnera notamment le respect du cahier des charges, la conception mécanique et plus généralement le fonctionnement du groupe de travail. La soutenance finale, prévue en fin de 4ème semestre, sanctionnera le projet dans son ensemble. Les résultats sont jugés à travers ces soutenances, mais aussi à travers les documents rédigés et remis par les élèves, qui doivent inclure notamment un cahier des charges, un rapport de conception et une notice de maintenance.
Prolongement du cours
Cet enseignement apporte les méthodes utilisées dans toutes les activités d'étude et en particulier dans les travaux d'option.

Modalités pédagogiques

Pour l’essentiel, l’enseignement consiste en la réalisation d’un projet par groupe de 8 à 10 élèves. Les étudiants ont accès à des formations spécifiques pour approfondir certains cours nécessaires. Ils disposent d'experts pour répondre aux questions liées à la conception des systèmes ou à l'utilisation de nouveaux logiciels.

Sous-pages (1) : Le prototypage rapide
Comments