4. contemplatio

La contemplation est la quatrième étape de la lectio divina. Elle conduit à observer, savourer pour mettre en pratique.

La contemplation récapitule tout le chemin parcouru de la lectio divina : nous avons lu et écouté sa Parole écrite, nous l’avons étudiée et découvert son sens. En le faisant nôtre, nous avons commencé à le ruminer pour qu’il s’intègre au dynamisme de notre vie et passe de la tête au coeur - nous avons transformé tout cela en prière devant Dieu, comme projet pour notre vie… Maintenant, pour finir, recueillant tout cela dans notre esprit et notre coeur, nous commençons à avoir un regard nouveau pour observer et évaluer la vie, les faits, notre histoire… Ce regard nouveau est la contemplation.

Regard nouveau, saveur nouvelle, action nouvelle! La contemplation englobe tout l’être humain. Par la lecture de la Bible, Dieu nous ouvre les yeux et nous aide à déchiffrer notre monde intérieur et à le laisser transformer pour faire place à la révélation, la Présence. La contemplation, ainsi comprise, est tout le contraire de l’attitude de celui qui fuit pour pouvoir contempler Dieu.

La contemplation, comme résultante de la lectio divina, est l’attitude de qui s’immerge dans les événements pour y découvrir et y savourer la présence active et créatrice de la Parole de Dieu, l’attitude de qui s’efforce ensuite de s’engager dans le processus de transformation que cette Parole provoque au sein de sa vie.

La contemplation ne médite pas seulement le message : elle le réalise. Elle ne l’écoute pas seulement : elle le met en pratique. Elle ne sépare pas les deux aspects : elle dit et elle fait - elle enseigne et elle anime - elle est lumière et force… La contemplation est le nouveau niveau pour un nouveau commencement.

C’est comme monter comme un aigle au milieu des montagnes… Cela donne envie de monter plus haut encore, avec les ailes de l'Esprit, pour mieux contempler le paysage. Ainsi nous montons toujours plus dans un processus sans fin. Nous lisons toujours la même Bible, comme nous regardons sans cesse le même paysage. Mais à mesure qu’on s’élève la vision s’approfondit, le paysage devient plus vaste, plus réel… Nous nous élevons ensemble avec nos frères et soeurs, en échangeant ce qui nous a été révélé, en nous enrichissant les uns les autres. Nous nous élevons ainsi jusqu’à la contemplation de Dieu face à face, et en Dieu nous voyons les frères et soeurs, et la réalité.