Communiqués

Stop à la diffusion du genre à l’école ! Laissons nos enfants tranquilles !

publié le 4 oct. 2016 à 01:54 par ManifPourTous Sens

La Manif Pour Tous Yonne appelle les familles à manifester le 16 octobre à Paris contre les nouvelles offensives du gouvernement contre la famille, la filiation et l’éducation et aussi contre toutes formes d’enseignement du genre à l’école. Il faut mettre un terme à la remise en cause de l’identité sexuelle des enfants.

Alors que le Pape François vient de dénoncer l’idéologie du genre dans les écoles de France, le gouvernement semble perdre les pédales. Najat Vallaud Belkacem sombre une nouvelle fois dans le déni, le mépris et l’insulte pour éviter soigneusement tout débat de fond. En agissant ainsi, elle renforce le climat de défiance entre les parents et l’Education nationale. « Pourquoi refuser de travailler avec les familles sur des sujets essentiels ? » s’interroge Ludovine de LaRochère, Présidente de La Manif Pour Tous. Expérimentés dans la plus grande opacité, les ABCD de l’égalité, véritable outil idéologique pro-genre, ont finalement été retirés sous la pression des familles à l’été 2014. Mais la ministre de l’Education nationale n’a pas abandonné et cherche à imposer par tous les moyens possibles le genre à l’école. C’est précisément ce qu’a dénoncé le Pape François en qualifiant cette volonté de changer les mentalités des plus petits de« colonisation idéologique ». Car l’enseignement du genre relève bien de l’idéologie et non de la lutte contre les stéréotypes. Expliquer que les garçons et les filles sont égaux est une évidence. Mais lutter contre les stéréotypes, c’est à dire les clichés, ne signifie pas qu’il faille gommer les différences entre les sexes. Un garçon et une fille sont égaux. Ils sont aussi différents. C’est le respect de cette différence que l’école doit enseigner.

« Il faut rétablir la confiance entre les familles et l’école » selon Ludovine de La Rochère. Cela passe par un arrêt définitif de l’enseignement du genre à l’école et une condamnation de l’idéologie qui l’accompagne : remise en cause du sexe biologique, des différences homme/femme, de l’altérité sexuelle… « La propagande et l’idéologie n’ont pas leur place à l’école. Les parents en ont marre ! » poursuit-elle. « Jean a deux mamans », « Mehdi met  du rouge à lèvres »ou bien encore « Je veux un zizi » : les livres pour enfants recommandés par l’Education nationale ne doivent pas chercher à imposer une déconstruction de l’identité sexuelle des plus petits. « Quelle folie de s’en prendre à des enfants de 6 ans ! Quelle folie d’imposer à des petites filles l’idée qu’elles pourraient être un garçon ! Quelle folie d’imposer à des petits garçons l’idée qu’ils pourraient être des filles ! Quelle folie de remettre en cause l’identité des enfants pour faire avancer les revendications d’un lobby LGBT aussi radical qu’ultra minoritaire. Trop c’est trop : rendez vous le 16 octobre » s’indigne Ludovine de La Rochère. La mise en garde du Pape contre le genre et son appel à défendre le mariage et la famille devrait être entendus par de très nombreuses familles, de toutes religions et tendances politiques. « Nous recevons beaucoup de messages et d’encouragements ces derniers jours et plus encore depuis ce matin. La famille est le ciment de l’unité nationale » déclare Albéric Dumont, Coordinateur général de La Manif Pour Tous.

La Manif Pour Tous Yonne rappelle que l’école a d’autres priorités, malheureusement trop souvent oubliées par l’éducation nationale : apprendre à nos enfants à lire, écrire et compter. Afin de recréer un lien de confiance entre l’école et les familles, La Manif Pour Tous propose une révision complète des programmes par une haute autorité indépendante et l’approbation des nouveaux programmes scolaires par la représentation nationale pour mettre un terme à la prise en otage de l’école par une poignée de pédagogues. Enfin, il est indispensable de repenser complètement l’éducation affective et sexuelle en interdisant purement et simplement les interventions d’associations militantes LGBT. La déconstruction en cours de la filiation est malheureusement un terreau pour la diffusion du genre. L’adoption par les couples de même sexe, la PMA « sans père » et la GPA sont des illustrations d’une filiation fiction où la réalité du père et de la mère est tronquée.

Théorie, théories, idéologie, concept… le genre à toutes les sauces pour une seule et même salade !

Le genre est souvent au cœur d’une bataille sémantique que ses promoteurs cherchent à imposer pour reléguer la réalité du problème qu’il soulève. En vérité, que l’on parle de concept de genre, d’idéologie du genre ou de théorie (au singulier ou au pluriel) du genre, peu importe. En voulant « rééduquer » nos enfants, les promoteurs du genre veulent imposer la remise en cause de l’identité sexuelle. Ils veulent gommer le fait d’être un homme ou une femme par le sentiment de se sentir homme ou femme. C’est en ce sens que l’on peut parler d’idéologie et, dès lors qu’elle se diffuse à l’école, on peut parler de propagande. C’est cette même idéologie relativiste qui encourage l’homoparentalité en niant la richesse de l’altérité sexuelle et le besoin pour tout enfant de connaître et d’être élevé, dans la mesure du possible, par son père et sa mère. Le changement de sexe sur simple déclaration est aussi une conséquence de cette idéologie dangereuse pour la société. C’est ce que dénonce La Manif Pour Tous.

aperçu idéologie genre


Pour en savoir plus sur l'idéologie du genre : http://www.vigi-gender.fr/wp-content/uploads/2016/06/Livret-genre-%C3%A9dition-2-site-1.pdf

Face aux nouvelles offensives contre la famille La Manif Pour Tous Yonne appelle à manifester dimanche 16 octobre 2016 à Paris

publié le 21 sept. 2016 à 11:00 par ManifPourTous Sens   [ mis à jour : 21 sept. 2016 à 11:08 ]

Face aux nouvelles offensives contre la famille
La Manif Pour Tous Yonne appelle à manifester dimanche 16 octobre 2016

Les dernières déclarations du Président de la République et de la ministre « des familles » en faveur de la PMA « sans père », la tolérance vis-à-vis de la GPA, le retour annoncé au Sénat de la proposition de loi APIE, les menaces sur la liberté éducative et sur la liberté scolaire ou bien encore la fiscalité anti-famille : les familles sont à nouveau menacées. C’est pourquoi La Manif Pour Tous Yonne invite toutes les générations à retrouver le pavé parisien dimanche 16 octobre pour dire « Stop, ça suffit ! »

 

Victoire politique en vue

Les deux dernières manifestations organisées par La Manif Pour Tous avaient réuni des centaines de milliers de personnes et le succès populaire s’était transformé en victoires politiques. Au lendemain de la manifestation du 2 février 2014, le gouvernement avait retiré son projet de loi « Familles » et la mobilisation du 5 octobre 2014 avait poussé le Premier Ministre Manuel Valls à dénoncer avec force le scandale de la GPA (Gestation Pour Autrui), c’est-à-dire le recours à des mères porteuses, qui revient à exploiter des femmes réduite à leur capacité procréative et génère un trafic international d’enfants. En appelant à retrouver le chemin de la rue, La Manif Pour Tous vise un nouveau succès politique et entend profiter des deux prochains mois pour expliquer concrètement les conséquences désastreuses pour tous de ces pratiques et projets. Famille (remise en cause de la filiation, PMA « sans père », GPA, multi-parentalité…),éducation (gender, liberté éducative et scolaire…) et politique familiale (congé parental, allocations, quotient familial, prélèvement à la source en vue de l’individualisation de l’impôt…) sont les trois piliers à défendre pour protéger l’enfant, la famille et la société.

 

Marée bleu blanc rose

Le dimanche 16 octobre sera une journée de mobilisation pour la famille et avec les familles. Une nouvelle marée bleu blanc rose est attendue pour exprimer avec détermination et enthousiasme son attachement viscéral à la famille. Car les Français savent pertinemment que seule la famille répond aux besoins fondamentaux de l’enfant, lui permet de découvrir les générations qui le précèdent et lui apportent les toutes premières fondations de sa construction personnelle, aussi bien sur le plan affectif que biologique, psychique, social, culturel, etc. « Nous devons rappeler au Président et au gouvernement que l’enfant dépend entièrement de la famille, qu’elle est la cellule de base de notre société et le cœur de notre identité personnelle et collective » explique Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « Il faut non seulement mettre un terme à la casse sociétale, mais aussi poser les bases d’une politique de reconstruction de la famille. Le mouvement social qui s’est levé il y a 4 ans entend donc continuer à peser pour faire respecter l’intérêt supérieur de l’enfant et pour faire gagner la famille » poursuit-elle. Libre et indépendante, La Manif Pour Tous s’adresse à tous les Français. Comme lors de toutes les précédentes manifestations, un carré sera mis à disposition des élus et leaders politiques. Ce sera l’occasion pour eux d’exprimer leur vision et leur ambition pour la famille, par essence premier lieu d’éducation, de fraternité, de solidarité et tremplin vers l’avenir.

 

« Toutes nos équipes sont d’ores et déjà mobilisées » explique Albéric Dumont, coordinateur général de La Manif Pour Tous. « L’organisation des transports pour venir à Paris est en cours dans les régions. Les tractages et les collages commenceront dès les prochains jours et vont s’amplifier à la rentrée. La mobilisation est au rendez-vous pour stopper les tentatives de déconstruction de la filiation et de la famille » conclut-il.

Des bus au départ de l'Yonne

Comme pour les précédentes manifestations nationales, La Manif Pour Tous Yonne organise des bus aux départ des principales de l'Yonne afin de permettre à tous de venir défendre la famille. Inscriptions sur https://www.helloasso.com/associations/la-manif-pour-tous-yonne/evenements/bus-16-octobre-2016


La GPA est un nouvel esclavage qui asservit les femmes

publié le 9 mai 2016 à 10:41 par ManifPourTous Sens

logo 2016

Tous nés d’un homme et d’une femme

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

10mai

Liste des actions et RDV sur www.lamanifpourtous.fr

 

La GPA est un nouvel esclavage qui asservit les femmes

Rassemblements, rendez-vous avec les préfets, opérations sentinelles et veilleurs, distributions de tracts… des dizaines d’actions sont prévues mardi 10 mai dans toute la France pour sensibiliser l’opinion publique sur le scandale de la GPA – Gestation Par Autrui. À l’initiative des équipes de La Manif Pour Tous, ces opérations sont autant de messages adressés à François Hollande et à Manuel Valls pour les inciter à passer de la parole aux actes.

Le 3 octobre 2014, à la veille de manifestations qui avaient réuni plus de 500.000 personnes pour défendre la famille et la filiation dans les rues de Paris et Bordeaux à l’appel de La Manif Pour Tous, Manuel Valls s’était fermement engagé à agir contre la GPA. Hélas, ces engagements n’ont pas été tenus, loin de là. Le Premier Ministre avait alors qualifié la GPA de « pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes. » Manuel Valls s’était également clairement prononcé contre la reconnaissance en France des GPA pratiquées à l’étranger : « en tout état de cause, le gouvernement exclut totalement d’autoriser la transcription automatique des actes étrangers, car cela équivaudrait à accepter et normaliser la GPA ». Par ces mots très forts, le Premier Ministre dénonçait le mensonges véhiculé par les partisans de la GPA qui ne cessent de qualifier à tort les enfants nés d’une mère porteuse de « petits fantômes de la République » dans le seul but de justifier la reconnaissance de cette pratique pourtant aussi scandaleuse qu’intolérable.

Enfin, Manuel Valls s’était engagé à agir au niveau international : « La France entend promouvoir une initiative internationale qui pourrait aboutir, par exemple, à ce que les pays qui autorisent la GPA n’accordent pas le bénéfice de ce mode de procréation aux ressortissants des pays qui l’interdisent. » Il avait également tenu à souligner « la responsabilité de tous les États dans la lutte contre la commercialisation des êtres humains. »

Parce que la GPA repose effectivement sur la commercialisation des êtres humains et l’asservissement de la femme, cette pratique intolérable est une nouvelle forme d’esclavage qui doit cesser. C’est le sens de la journée de mobilisation et de sensibilisation qui se tiendra le 10 mai, jour de commémoration de l’abolition de l’esclavage.

Comme le rappelait à juste titre Sylviane Agacinski voici quelques mois, « une personne n’est pas une chose ou un animal. Elle ne peut pas être vendue ou donnée, ses organes ne peuvent être achetés, tout comme les liens de filiation. On encadre l’esclavage ? Non. Une chose indigne ne s’encadre pas ! »

Actions et RDV sur www.lamanifpourtous.fr

« Mum, Dad & Kids » : Offensive en Europe pour le mariage homme-femme et la filiation père-mère-enfant

publié le 20 avr. 2016 à 23:32 par ManifPourTous Sens

Lancement d’une initiative citoyenne européenne

Offensive en Europe pour le mariage homme-femme et la filiation père-mère-enfant

 

Objectif : 1 million de signatures !

 

Le mariage est l’union durable d’un homme et d’une femme. La famille est fondée sur le mariage et/ou la descendance, c’est à dire la filiation père-mère-enfant !

 

Dans un esprit de clarification mais aussi d’unité, l’initiative citoyenne Mum, Dad & Kids propose l’adoption par l’Union européenne d’une définition du mariage et de la famille dans la législation communautaire. Cette double définition, qui correspond au socle commun à toutes les législations des Etats membres de l’UE, vise à clarifier les textes européens, dont certains évoquent la famille de manière ambigüe, voire contradictoire entre ses propres textes et contradictoires avec les législations de certains Etats membres.

Des associations de toute l’Europe viennent donc de lancer une initiative citoyenne européenne dont la présentation officielle en France a eu lieu ce matin à Paris. Il s’agit d’une offensive forte pour le respect des législations nationales par l’Europe : le mariage homme-femme et la famille fondée sur le couple marié et/ou la descendance doivent être reconnus officiellement par l’Europe, les élargissements éventuels étant du ressort exclusif des parlements nationaux.

Pour que la Commission Européenne donne une suite favorable à la proposition de définition du mariage et de la famille, il est indispensable de collecter 1 million de signatures au moins.

L’Initiative Mum, Dad & Kids peut être signée en ligne sur www.mumdadandkids.eu

ou sur papier (formulaire téléchargeable en ligne).

En France, de nombreuses associations de promotion de la famille et de défense de l’intérêt supérieur de l’enfant soutiennent l’initiative Mum, Dad & Kids : Agence Européenne des Adoptés, Europe For Family, Les Gavroches, Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques, La Manif Pour Tous, Les Juristes pour l’enfances, les Associations Familiales Protestantes, l’Appel des professionnels de l’Enfance, le Comité Protestant pour la Dignité Humaine, Le Collectif des Maires pour l’Enfance…


www.mumdadandkids.eu   –   info@mumdadandkids.eu

Le comité de citoyens Mum, Dad & Kids a donc déposé le 15 octobre 2015 un projet d’Initiative citoyenne européenne visant à faire adopter par l’UE une définition du mariage et de la famille unique pour toute la législation communautaire auprès de la Commission européenne. Le cadre légal de l’initiative citoyenne européenne est défini par les traités de l’Union européenne et le Règlement (UE) 211/2011. Le comité des citoyens de l’ECI Mum, Dad & Kids est composé de 9 membres citoyens de 8 Etats membres différents.

Soulagement des familles et des enfants de l'Yonne après la démission de la ministre de l’injustice

publié le 27 janv. 2016 à 11:18 par ManifPourTous Sens

Tous nés d’un homme et d’une femme

 

Alors que la garde des Sceaux était prise dans des contradictions insurmontables dans un gouvernement sans boussole, La Manif Pour Tous Yonne prend acte de la démission de Christiane Taubira.

Parmi les membres du gouvernement au pouvoir depuis l’accession de François Hollande à la présidence de la République, l’héritage de l’ex ministre de l’injustice est l’un des plus néfastes. En effet, elle laisse derrière elle :

  • une société française divisée, fracturée, comme elle ne l’a jamais été sur la question du mariage, de l’adoption et du droit des enfants;
  • la possibilité de priver un enfant de sa filiation en le séparant délibérément de son père ou de sa mère par la PMA « sans père » ou la GPA
  • l’essor d’un nouvel esclavage pour les femmes avec la gestation par autrui (GPA).

Christiane Taubira a ainsi commis une triple trahison. Pour les enfants d’abord, qui dépendent entièrement du bon vouloir des adultes, que l’ex ministre, qui n’a de cesse de revendiquer la défense des minorités, aura littéralement abandonnés au profit des adultes en conférant implicitement à ces derniers un droit à l’enfant. Trahison également pour les femmes, et particulièrement les plus vulnérables qui, manipulées ou acculées par les difficultés économiques, « prêtent » ou « louent » leur ventre. Hélas, l’ancienne ministre n’a jamais eu le courage de lutter contre ce commerce abject, bien au contraire : elle a favorisé l’émergence de ce business aussi sordide que lucratif par une circulaire ouvrant les vannes du recours à la GPA par certains de nos concitoyens.

Christiane Taubira a trahi les idéaux de la France et des droits de l’Homme.

Compte tenu de la gravité des conséquences qu’elle entraîne, la question n’est donc plus de savoir si on reviendra sur la loi Taubira, mais comment on le fait et où on place le curseur. Les pistes sont nombreuses. Elles sont clairement décrites dans l’ouvrage collectif publié par l’Institut Famille et République, Le mariage & La loi, Protéger l’enfant*. Cette révision indispensable sera l’un des enjeux majeurs des futures primaires à droite, et peut-être à gauche, puis des présidentielles de 2017. La famille est aujourd’hui devenue un marqueur pour la société. Et ce sera l’honneur du futur président de la République et de son Garde des Sceaux que de rétablir la justice en défendant les droits des enfants et des femmes, c’est-à-dire préserver ce que notre civilisation a donné de meilleur en protégeant les plus faibles que sont les enfants.

« L’ex-Ministre de l’injustice restera malgré elle dans l’histoire. Non pas par sa loi dont les jours sont manifestement comptés, mais en ayant contribué à faire émerger une génération de militants des droits de la famille et de l’enfant » ajoute Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.

*Le mariage & La loi, Protéger l’enfant http://www.institutfamilleetrepublique.fr/travaux-livre/

Réaction au livre de Nicolas Sarkozy : La France pour la vie : communication ou conviction ?

publié le 26 janv. 2016 à 23:28 par ManifPourTous Sens

Réaction au livre de Nicolas Sarkozy


La France pour la vie : communication ou conviction ?

Nicolas Sarkozy a visiblement congédié ses convictions. La lecture des bonnes feuilles de La France pour la vie, livre censé marquer le lancement de sa campagne pour la primaire de la droite et du centre, ont de quoi surprendre, en particulier sur les questions de société. Loin d’afficher ses convictions, l’ancien Président de la République se réfugie derrière le politiquement correct et semble n’avoir pour ambition que d’éviter de faire la moindre vague. Stratégie pour le moins curieuse et en décalage profond avec les enseignements qui ont pu être tirés scrutin après scrutin depuis l’élection de François Hollande. Le quinquennat actuel a en effet été profondément marqué par l’émergence d’un vaste mouvement social qui traverse l’ensemble de la société et se manifeste dans tous les territoires.

Il y a tout juste 14 mois, lors de la campagne pour la présidence du parti, Nicolas Sarkozy avait souligné la portée de la loi Taubira en dénonçant ses conséquences majeures en matière de filiation. Il y a tout juste 14 mois, faisant alors son retour en politique, Nicolas Sarkozy avait dénoncé le droit à l’enfant et donc l’adoption par les couples de même sexe mais aussi la PMA « sans père » et la GPA, c’est à dire la pratique indigne des mères porteuses. C’est en appuyant sa réflexion sur la nécessité de mettre un terme à ce « droit à l’enfant » qu’il en était arrivé à la conclusion que la révision de la loi Taubira s’imposait tout naturellement.

La Manif Pour Tous exprime sa stupeur devant une telle instabilité dans l’expression des convictions de Nicolas Sarkozy. Le message des dernières élections était pourtant très clair. La plupart des candidats têtes de liste régionales du centre et de la droite, ou des droites, ont accepté l’invitation de La Manif Pour Tous en participant à des meetings dans les capitales régionales. Ils ont pu constater à quel point les Français sont attachés à la famille. Les résultats du scrutin ont d’ailleurs été limpides : les candidats des Républicains et du centre qui ont été largement élus sont également ceux qui ont exprimé le plus clairement leur attachement à la famille, au mariage et à la filiation père-mère-enfant. Le mouvement social né lors des débats parlementaires sur la loi autorisant le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe a déjà déjoué tous les pronostics et témoigne chaque jour de sa vitalité, de sa durabilité et de sa détermination. Il est regrettable que Nicolas Sarkozy n’en soit pas conscient. Sans doute le message des citoyens au soir du deuxième tour des dernières élections régionales n’est-il pas parvenu jusqu’à la tribune présidentielle du Parc des Princes.

La Manif Pour Tous vient de demander un rendez-vous à Nicolas Sarkozy pour comprendre ses motivations, lui rappeler la nécessité de revenir sur la loi Taubira, lui rappeler aussi – ce qu’il fait mine d’ignorer – que l’abrogation ne suppose aucunement de « démarier » et, enfin, lui exposer les solutions juridiques. Toute campagne électorale a ses marqueurs : l’attachement à la famille et à l’intérêt supérieur de l’enfant en sera un, et d’autant plus incontournable que les Français attendent plus que jamais courage et cohérence du prochain Président.

A Sens et dans l'Yonne on dit NON au trafic d'enfants qu'est la GPA

publié le 28 juin 2015 à 23:12 par ManifPourTous Sens


 La Manif Pour Tous regrette la position provocatrice du procureur général qui incite la Cour de Cassation à se prononcer pour la reconnaissance (certes sous conditions) de la gestation pour autrui.

 

« La décision de la cour de cassation attendue pour le 3 juillet est un faux débat même si ses conséquences pour la dignité des femmes et des enfants n’en seront pas moins dramatiques » estime Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « La seule et véritable question est toute simple : est-on pour ou contre la GPA ? Est-on pour ou contre une « pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes » comme le rappelait il y a quelques mois Manuel Valls » poursuit-elle.

La GPA est aujourd’hui interdite en France mais rien ne s’oppose à ce que des Français aillent acheter un bébé fabriqué sur commande dans une usine à bébé en Inde ou en Thaïlande. Ce sont aujourd’hui notamment des Français qui font vivre le business de la GPA. Et ils le feront demain avec le soutien explicite de Jean-Claude Marin, procureur général de la Cour de cassation qui encourage l'inscription des enfants nés à l'étranger de gestation pour autrui sous la condition d'un test de filiation. S’il se déclare opposé à une retranscription automatique de l'acte de naissance étranger qui  reviendrait selon lui « à une reconnaissance automatique de la gestation pour autrui », il n’en demeure pas moins qu’il préconise un pas supplémentaire en faveur d’une tolérance de cette pratique. Le Premier Ministre avait d’ailleurs souligné lui-même qu’ « il ne faut pas laisser dire non plus que ces enfants sont sans filiation ni identité. Ils ont une filiation et une identité, mais établies à l’étranger. »

« Nous avons une responsabilité historique. Nous avons un choix de société qui est lourd de conséquences : accepter que des enfants soient fabriqués et arrachés à leur mère le jour de leur naissance, accepter que des femmes soient loués, asservies telles des esclaves des temps modernes, accepter qu’un bébé ait un prix (de 20.000 dollars pour les bébé low cost en Thaïlande à 120.000 dollars pour les bébés de luxe aux Etats-Unis), ou s’engager en faveur de l’abolition universelle de la Gestation Par Autrui ! » explique Ludovine de La Rochère. 

Malgré la provocation odieuse du Procureur général, La Manif Pour Tous invite les membres de la Cour de cassation à se prononcer en leur âme et conscience le 3 juillet prochain et à préserver la dignité de la femme et l’intérêt supérieur de l’enfant.

Communiqué : La manif pour tous Yonne demande le retrait immédiat de l'ABCD

publié le 1 févr. 2014 à 02:37 par ManifPourTous Sens

Tous nés d’un homme et d’une femme

Enseignement du genre :

La Manif Pour Tous Yonne demande le retrait immédiat de l’ABCD

 

Après avoir pris connaissance de tous les éléments qui concernent l’ABCD dit « de l’égalité », suivi attentivement les premiers mois de sa mise en œuvre, et écouté les interventions des ministres à ce sujet, La Manif Pour Tous dénonce cette expérimentation en cours qui relève de l’idéologie du genre. Elle demande donc à Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale et à Najat Vallaud Belkacem, Ministre des Droits des Femmes et Porte-parole du Gouvernement de s’expliquer sur leurs « contradictions ».

 


Comme l’atteste le document « Les inégalités filles/garçons – les représentations de genre et leurs conséquences dans et autour de l’école – ABCD de l’égalité » du Ministère de l’Education nationale, l’ABC dit « de l’égalité » atteste bien le souhait du gouvernement de remodeler l’attitude et la manière d’être des jeunes enfants. Il s’agit clairement, d’après les divers documents rendus publics, de « lutter contre les stéréotypes de genre » dans un sens allant vers l’indifférenciation des sexe. Entre autres exemples, la « grille d’observation des relations de genre dans la classe et à l’école » demandent aux instituteurs de s’interroger sur la question suivante : « Fais-je référence à mon appartenance sexuée ? A celle des élèves ? ».

 

L’être humain est homme ou femme : en quoi serait-ce problématique de l’évoquer !?

 

En réalité la seule manière de lutter pour l’égalité, c’est d’abord de reconnaître les identités sexuelles  homme/femme et leur complémentarité ! Altérité et complémentarité ne signifie pas inégalité !

 

L’Etat, en outre, n’a pas à s’immiscer dans des sujets aussi intimes que celui de l'identité sexuelle et à imposer des préoccupations d’adultes aux enfants.

 

En revanche, l’Education nationale doit assumer sa mission de transmission des savoirs, donnant la meilleure formation possible et contribuer ainsi à la lutte contre le chômage. Quant à la lutte contre les inégalités, c’est d’abord aux scandales tels que les différences de salaires entre hommes et femmes que l’Etat doit s’attaquer. C’est cela qui est de son ressort !

 

Pour ces raisons, La Manif Pour Tous n’est pas étonnée de la légitime inquiétude des parents - traités de manière indigne par le Ministre de l'Education nationale - sur le respect de leur rôle de premier et principaux éducateurs de leurs enfants et sur leur liberté d'éducation. Sachant que Vincent Peillon considère "qu'il faut arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, social, ethnique, intellectuel" *, La Manif Pour Tous invite les parents à être vigilants et à se former sur ces sujets pour savoir décrypter.

 

La Manif Pour Tous demande au gouvernement de faire preuve de responsabilité et de volonté d'apaisement en stoppant immédiatement les expérimentations en cours du programme ABCD.

 

De fait, La Manif Pour Tous s’étonne des propos tenus par certains ministres depuis quelques jours, déclarant que la théorie du genre n’existe pas, qu’il ne la promeut en aucune manière. Il a également été précisé qu’il n’y avait pas d’éducation sexuelle prévue pour les jeunes élèves.

 

Or La Manif Pour Tous a notamment relevé les propos et faits suivants :

 

  1. Najat Vallaud-Belkacem, interview parue dans le journal 20 minutes du 31 août 2011 dit : “La théorie du genre, qui explique «l'identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d'aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l'homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.”

 

  1. Najat Vallaud-Belkacem, lors de la présentation du programme national contre l’homophobie, dit : “Il faut que dès le plus jeune âge, chacun comprenne qu’il existe plusieurs types d’orientation sexuelle. L’éducation à la sexualité va revenir dans les établissements scolaires, et il ne sera plus question d’éluder la question de l’homosexualité. ».

 

  1. Vincent Peillon, dans son livre “Refondons l’école”, écrit : « La lutte contre les stéréotypes de genre et l’homophobie doit être menée avec force, à tous les niveaux d’enseignement. Les stéréotypes de genre doivent être remis en question dès l’école primaire ».

 

  1. Vincent Peillon, dans la circulaire du 4 janvier 2013 destinée aux recteurs d’académie, écrit : “Je vous invite également à relayer avec la plus grande énergie, au début de l’année, la campagne de communication relative à la « ligne azur » (...)”, qui souligne “que pour certains, le sexe biologique coïncide avec le sentiment d’être un homme ou une femme, et pour d’autres, sexe génital et identité de genre ne correspondront pas”.

 

  1. Vincent Peillon commande et se félicite d’un rapport de La commission nationale contre les LGBTphobies du SNUipp-FSU (syndicat représentant 48% des instituteurs et professeurs des écoles) dans lequel Réjane Sénac (chercheur au CNRS) déclare que “revendiquer l’égalité de tous les individus quels que soient leur sexe et leur orientation sexuelle c’est déconstruire la complémentarité des sexes et donc reconstruire de nouveaux fondements républicains".

 

  1. Julie Sommaruga, Députée PCF de la 11e circonscription des Hauts-de-Seine, qui pour défendre amendement adopté le 28 février 2013 de la député socialiste Martine Faure lors de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale dit : « l’intégration dans la formation dispensée dans les écoles élémentaires d’une éducation à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la déconstruction des stéréo types sexués. Il s’agit de substituer à des catégories telles que le « sexe » ou la « différence sexuelle », qui renvoient à la biologie, le concept de « genre », qui montre que les différences entre les hommes et les femmes ne sont pas fondées sur la nature, mais sont historiquement construites et socialement reproduites. ».

 

  1. Quand Marie-George Buffet défend cette amendement en s’interrogeant « Quelle idéologie véhiculerait donc la théorie du genre ? Elle se borne à dire que des hommes et des femmes ne se retrouvent pas dans leur état biologique et se construisent autrement. Ce n’est que le constat d’un vécu, qu’il faut prendre en compte. Nous demandons l’égalité des genres.».

 

Ces propos relèvent clairement de l’idéologie du genre !

 

 

C’est pourquoi La Manif Pour Tous dénonce ce projet gouvernemental et soutien les demandes déjà formulées par certaines institutions à Vincent Peillon et Najat Vallaud Belkacem de s’expliquer sur leurs « contradictions ».

 

La Manif Pour Tous dénonce l’opacité ce projet qui a été imposé sans concertation des parents d’élevés et demande son retrait immédiat dans les écoles expérimentales.

 

Dans ce contexte, La Manif Pour Tous renouvelle son invitation à toutes les familles de manifester dimanche 2 février 2014 à Paris et à Lyon pour réaffirmer avec force l’article 26 de la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, selon lequel, “les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants”

 

La Manif Pour Tous rappelle également à cette occasion la lettre de Jules Ferry aux Instituteurs de 1883, fondateur de l'École de la République:

 

« Si parfois vous étiez embarrassé pour savoir jusqu’où il vous est permis d’aller dans votre enseignement moral, voici une règle pratique à laquelle vous pourrez vous tenir. Au moment de proposer aux élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s’il se trouve à votre connaissance un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire. Demandez-vous si un père de famille, je dis un seul, présent à votre classe et vous écoutant pourrait de bonne foi refuser son assentiment à ce qu’il vous entendrait dire. Si oui, abstenez-vous de le dire, sinon, parlez hardiment : car ce que vous allez communiquer à l’enfant, ce n’est pas votre propre sagesse ; c’est la sagesse du genre humain, c’est une de ces idées d’ordre universel que plusieurs siècles de civilisation ont fait entrer dans le patrimoine de l’humanité. Si étroit que vous semble peut-être un cercle d’action ainsi tracé, faites-vous un devoir d’honneur de n’en jamais sortir ; restez en deçà de cette limite plutôt que vous exposer à la franchir : vous ne toucherez jamais avec trop de scrupule à cette chose délicate et sacrée, qui est la conscience de l’enfant »

La manif pour tous Yonne mobilisée toute l'année 2013 !

publié le 31 déc. 2013 à 10:29 par ManifPourTous Sens

Au terme d'une année riche en mobilisations, la manif pour tous Yonne est toujours mobilisée et a accueilli la ministre Marisol Touraine qui est venue à l'hôpital d'Auxerre un 31 décembre.
La préfecture a fait passer la ministre par la porte de derrière, mais elle n'a pas pu nous empêcher de nous faire entendre.

Le collectif "la manif pour tous Yonne" annonce dès aujourd'hui l'organisation de bus pour la manifestation du 2 février à Paris contre la familiphobie.

Victoire du Oui en Croatie (Référendum sur le mariage)

publié le 1 déc. 2013 à 22:56 par ManifPourTous Sens

Référendum en Croatie :

La Manif Pour Tous se réjouit de la victoire du OUI et de la constitutionnalisation du mariage Homme-Femme !

 Selon les premiers résultats partiels, une forte majorité de croates (65%) souhaitent l'inscription dans leur constitution de la définition du mariage comme l'union d'un homme et d'une femme.

"C'est une très bonne nouvelle" se réjouit Ludovine de la Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, qui poursuit : "Nous sommes très heureux pour les Croates qui vont graver dans la marbre le mariage Homme-Femme. Grâce à cette inscription dans leur constitution, ils protègeront désormais les enfants qui ne pourront pas être délibérément privés de père ou de mère. La Manif Pour Tous demande depuis octobre 2012 l’organisation d’un référendum sur ce sujet en France. Mais même l’actuel projet de référendum d’initiative partagée continue de faire obstacle à ce que le peuple puisse s’exprimer démocratiquement sur ce bouleversement de civilisation dont on sait qu’il est loin de faire l’unanimité en France. François Hollande devrait prendre exemple sur les Croates… En ce qui la concerne, c’est avant tout pour défendre l’intérêt supérieur de l’enfant que La Manif Pour Tous continue et continuera à demander l’abrogation de la loi Taubira, sans rétroactivité."

 Depuis plus d'un an, des millions de Français sont mobilisés contre le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe et l'ensemble des autres projets familiphobes. Prochaines mobilisations : le 8 décembre à Paris et le 15 décembre à Versailles, Montpellier, Blois et Bordeaux.

1-10 of 28