Bienvenue chez Gamia!

Notre association a été créée en 2010 suite à un premier voyage collectif organisé par le docteur Alain Deluze, alors médecin à Villers les Nancy.

L’association GAMIA doit son nom à un petit village au nord du BÉNIN dans le département du BORGOU.

GAMIA a pour but de favoriser, auprès de populations africaines, la promotion pour la santé définie par l’OMS en 1986 par le partage de compétences, notamment en ce qui concerne :

- l’acquisition d’aptitudes individuelles ainsi que la prévention des maladies par l’éducation pour la santé.

- l’amélioration de l’accès et de la qualité des soins par la formation des professionnels sanitaires.

- l’autonomie des populations par le renforcement de la participation communautaire.

- la création de milieux favorables par un appui éducationnel au développement durable et à un environnement propice.

Nos activités

- La formation des agents de santé (infirmiers, aides soignants, sages femmes) qui exercent dans les dispensaires : les études de besoin ont montré que les ordonnances ont un coût élevé ce qui rend l’accessibilité aux soins difficile pour les familles démunies qui sont en majorité dans ces pays. L’idée de GAMIA est de former les prescripteurs à la démarche clinique de manière à limiter le nombre de diagnostics par consultant et ainsi de centrer la prescription sur le minimum efficace. Réduire ainsi les coûts améliore l’accès aux soins. Nous nous attachons à améliorer non seulement le coût des soins, mais également leur qualité.

- La fourniture de matériel en éducation pour la santé : il s’agit ici de fournir les connaissances et le savoir faire en matière de prévention des maladies transmissibles. La majorité des populations est illettrée. L’idée de GAMIA est de fournir des affiches de sensibilisation, construites en partenariat avec les communautés, et de les faire réaliser par nos dessinateurs en France. Ces affiches abordent les bons et mauvais comportements en matière de prévention des maladies transmissibles. Jusqu’à présent, nous proposons du matériel en ce qui concerne la prévention du paludisme et du choléra. Mais en fait nous agissons là où les communautés nous le demande. Notre matériel construit est apporté sur place, GAMIA forme alors les relais communautaires sur l’utilisation de ce matériel.

Le docteu Alain Deluze en formation sur les diagnostics