ESPIC : Ensemble pour Soutenir les Projets d'Initiatives Citoyennes

 Une initiative de Stéphane ESPIC : une tactique de terrain, avec une stratégie judiciaire pour une politique nouvelle afin de restaurer la République en instaurant la Démocratie ! 

En 2019, Stéphane Espic s'implique dans le mouvement des Gilets Jaunes en tant que déclarant de manifestations en préfecture de police de Paris (co-déclarant des Actes XI et XIII et déclarant "contact police" des Actes XIV et XV). Il observe que la préfecture refuse tout débriefing des manifestations précédentes , ce qui pourrait permettre de comprendre les dérapages. En fait, ceci mettrait en cause les actions illégales effectuées par la préfecture (provocations policières, impunité de certains individus fauteurs de troubles sciemment non identifiés, gazage général sans discernement, nassage illégal, violences policières avec mutilations à vie de manifestants pacifistes) ; suivi de dénis de justice (impunités policière, gardes à vues abusives, faux en écriture public, faux témoignages de policiers, tentions provisoires abusives, incarcérations abusives, condamnations abusives, justice oppressive) ; véritable terrorisme d'Etat sur opposants politiques, le tout constituant une  véritable Violence d'Etat imposant sa violence économique néolibérale, bafouant la séparation des pouvoirs et pratiquant la politique de pourrissement des institutions désormais toutes défaillantes. 

Il mène alors des actions symboliques diverses de "libertés d'expressions" : tagues effaçables au stylo POSCA sur vitrines du MEDEF, permanences parlementaires LaREM, palissade de chantier de l'Assemblée Nationale ou décrochage de drapeaux Européens, de portraits de Macron en Hotels de ville, ou simple déambulation aux pieds du pouvoir tel un "Bouffon" ( à vélo avec tarte de chasseur alpin sur la tête ou accompagné de baudruches homard géant, symbole des nouveaux privilèges de la caste au pouvoir qu'il faut de nouveau abolir) ou encore simples courriers de contestation contre le racket en bande organisée que sont les amendes d'interdiction de manifester etc... mais qui par concussion des procureurs (qualifiant ces "délits politiques" en droit commun de vol, dégradations, outrages à Personne dépositaire de l'Autorité Publique), l'amène à devenir l'opposant politique le plus placé en gardes-à-vues de France avec de nombreux procès à la clé.  Il milite pour l'annulation de l'élection d'Emmanuel Macron ou sa destitution par l'article 68 de la constitution, chef de l'Etat qu'il qualifie d'usurpateur puisqu'arrivé au pouvoir par la ruse des medias tenus par l'oligarchie et il a défini 68 raisons de destitution recherchant ainsi des parlemetnaire "néo-soixante-huitards" : https://docs.google.com/document/d/1-lS00Ue9lkQvDeURWY7cnXJglo2E7OYyMMMEsS6B4L8/edit

En 2020 il s'indigne de la manipulation orchestrée autour du Covid-19 et de l'utilisation de la pandémie pour encore plus oppresser la population. Sans être ni anti-masque ni anti-vaccin, il préconise un usage modéré sans pour autant virer dans la psychose hypocondriaque et répressive. Il manifeste plusieurs fois devant la préfecture et reçoit plus de 15 amendes à 135€ qu'il conteste et se fait convoquer devant le tribunal correctionnel pour réitération plus de 3 fois du non respect de confinement et se fait condamner à 400€ d'amende et interjette Appel se pourvois en cassation, dépose une Question Prioritaire de constitutionnalité et requête à la CEDH.

De ses libertés d'expression de Résistance à l'oppression, il se retrouve mis en cause pour ses délits politques supra-légaux requalifiés en délits de droit commun par détournement de porcédure de Procureurs politisés dans :

- 25 gardes à vues abusives soit plus de 700h de privation de liberté, (qui auraient dues être que des auditions libres car tous les "délits politiques" ont toujours été revendiqués et sans qu'il y ai de dégradation) tagues effaçables sur vitres de permanences parlementaires LaREM : Guerini, Baichère, Avia, ou palissade de chantier de l'Assemblée Nationale, Medef... ou pseudo-outrages à 2 commissaires (Sel de la Brav et Ducatillon), au président de l'Assemblée Nationale ("Connard" Ferrand)...  Conseils de GàV : document à imprimer et garder sur soit et a faire verser à la procédure en cas de mise en garde à vue abusive :  https://docs.google.com/document/d/13tDeoDbVzgpiADXZ54St-d6DT5zaGVUuPyTrlvcU1X0/edit

- 24 auditions libres (convocations au commissariat) : tagues au POSCA effaçable, pseudo rébellion, outrage au couple Macron (Brigitte "pédofiloteuse"), au préfet de police Didier Lallement ("aux dérives fascistes")...

Toutes ces procédures n'auraient pas eu lieu dans un Etat de droit. Tout le droit est tordu par des procureurs politisés car nommés par le pouvoir executif ce qui est une hérésie française dénoncée même par les instances européennes (voir plus bas).

- 20 passages au Tribunal de police (pour contestations d'amendes, véritables voies de fait abus de procédure administrative, dénis de justice car bien souvent le texte pénal visé ne correspond pas à la situation, or le droit pénal est d'"interprétation stricte" !). 


- 15 passages en tribunal chambre correctionnelle (tous abusifs, au plus il s'agissait d'acte délictuels passible de tribunal de police). 

https://www.liberation.fr/checknews/2020/10/04/brigitte-macron-a-t-elle-perdu-un-proces-en-diffamation-contre-un-gilet-jaune_1801326/ 

https://www.estrepublicain.fr/faits-divers-justice/2021/11/12/il-dechire-le-portrait-d-emmanuel-macron-le-gilet-jaune-relaxe

Toutes ces condamnations sont contestées pour faire valoir nos droits tels que mentionnés dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 (DDHC qui fait partie du bloc constitutionnel et donc Stéphane Espic dépose de nombreuses fois des Question Prioritaire de Constitutionnalité pour dénoncer les violations de ces droits).  Les droits régulièrement violés sont :

- le Droit naturel imprescriptible de "Résistance à l'oppression" tel que mentionné en article 2 DDHC et en s'appuyant sur la définition constitutionnelle de l'oppression donnée par René Capitant, grand juriste français, en 1936 : « Violation répétée et systématique, par les pouvoirs publics, par un usurpateur, des principes constitutionnels et spécialement de ceux qui protègent les droits publics individuels. » . Or tous les articles de la déclaration sont désormais bafoués par le régime en place : https://docs.google.com/document/d/11Wt7DJVF5xGxfSkcB51Yt8i4S0rcwhmsPcwFSX8iA8I/edit 

- Le Droit à la liberté d'expression de ses opinions pour diffuser ses opinions (art. 10 DDHC) d'indignations contre l'oppression et ceci quel qu'en soit la forme (notamment par des performances revendiquées sur la voie publique)

- l'illégitimité des procédures engagées par des procureurs politisés car nommés par le pouvoir exécutif (ce qui est une hérésie française dénoncée même par le Commission Européenne) et donc une demande de nullité sur le fondement article 397-6 du code de procédure pénale est toujours déposée "in limine litis"  (les procureurs ne peuvent demander à se faire présenter une personne ayant commis un délit politique, il devrait donc appartenir au juge d'instruction d'engager ou non des poursuites) d'où un manque flagrant de garantie des droits du fait d'un manque de séparation des pouvoirs et d'indépendance des procédures judiciaires (art. 16 DDHC)

- La loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la société et ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires (art. 5 & 8 DDHC) la force publique doit être instituée pour l'avantage de tous et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée (art 12 DDHC).

- L'implication citoyenne pour concourir à la formation de la loi (art. 6 DDHC), (Stéphane Espic ayant sollicité de plusieurs façons à intégrer les Etats Généraux de la Justice mais sans succès)

A chaque procès, des notes de défense écrites pour faire valoir ces droits et arguments "politiques" * sont déposées en début d'audience, ce que ne fait aucun avocat ! Stéphane Espic se défend seul, la profession d'avocat étant tenue par le Barreau de collusion avec le pouvoir exécutif !

* "Politique" : dans le sens étymologique "Politeia" (Organisation de la cité et son harmonie avec les autre) et non pas dans le sens Politiké (accession au pouvoir et art de s'y maintenir : politique des partis politiques).

- 17 passages en Cour d'Appel  (Paris, Versailles, Chambéry, Besançon) où il continue parfois de provoquer en style "super-Dupont" https://www.tiktok.com/@eskouad/video/7116067912988790021 

- 11 pourvois en Cassation (avec mémoires fournis dans le mois, réponses au conseillers Rapporteurs et 5 Questions Prioritaire de Constitutionnalité déposées )

- 8 dossiers envoyés à la CEDH qui désormais ne lui renvoie même plus d'accusés-réception et ignore ses requêtes

En 2020, il décroche des drapeaux de l'Union Européenne néo-fasciste pour coudre un grand "e" blanc dessus afin de le transformer en drapeau du Conseil de l'Europe au 47 pays dont la Cour Européenne des Droits de l'Homme est sa principale émanation. Il milite pour une sortie de l'Union européenne et pour créer une Europe des peuples, une Europe des nations à la De Gaulle, une Europe CONFEDERALE ! 

Il comptait sur la CEDH pour retrouver nos droits bafoués par des pouvoirs usurpés, mais le Conseil de l'Europe est lui aussi infiltré par les forces conservatrices ultralibérales protectrice des grands capitalistes "mafieusistes" opportunistes évadés fiscaux.

Toutes ces juridictions sont sollicitées pour qu'elles prennent leurs responsabilités légales vis à vis des dérives observées du pouvoir et fassent le contre-pouvoir nécessaire à tout pouvoir pour éviter les abus de pouvoir. Mais toutes ces institutions sont défaillantes et les magistrats audacieux sont bien peu nombreux à prendre un risques remettant en cause leur promotion de carrière (c'est pourquoi ceux-ci ont été cités plus haut pour honorer leur courage) ! Seules les procédures faisant le jeux de luttes internes entre les systèmes peuvent éventuellement aboutir en nous donnant gain de cause en reconnaissant nos droits. A nous de tenter toutes ces initiatives et interpellations des institutions ! Sans cela, l'abolition sournoise des Droits de l'Homme se fera contre les peuples et cette Déclaration ne sera plus qu'un objet de décoration sorti du bloc constitutionnel (le Conseil Constitutionnel n'étant plus qu'une "armée des 9 singes").

Ainsi Stéphane Espic s'est constitué partie civile contre Nicolas Sarkozy (procès Bismuth, Bygmalion...), ou lors des procès gilets jaunes pour pouvoir y intervenir à décharge des prévenus : procès dit du "saccage de l'Arc-de-Triomphe du 1er décembre 2018" ou du" gifleur de Macron le 9 juin 2021". 

Il a également engagé des procédures au tribunal Administratif contre des arrêtés préfectoraux d'interdiction de manifester sur Paris et Grenoble, Conseil d'Etat pour le Convoi des Libertés en février 2022 ou encore des Recours en Excès de Pouvoir contre la nomination du Procureur de la République à Paris Remy Heitz, Procureur Général toujours sur Paris à la Cour d'Appel en 2021 (donc procureur de première et second instance pour les mêmes affaires concernant justement Stéphane Espic). https://docs.google.com/document/d/18FUXAxcYFn_jFZKmebLw8FvjsF8T2mx7SPA05Wk9u0I/edit?usp=sharing 

A l'été 2021, il effectue un tour de France des Cours d'Appel sur l'initiative de Wilfried PARIS qui le conseille dans ses procédures judiciaires. 

Des motions sont déposés dans les Cours d'Appel au cours de ces déplacements avec déclaration de manifestations en préfecture https://docs.google.com/document/d/19bK2PiuAa_BL5oKtM28bAawnE3O96pCSYE9I4UEIaLE/edit?usp=sharing 

Dans cette motion, Stéphane Espic :


Des motions ont été déposées : 

Lundi 2 août 2021 : 10h Cour d'Appel de DIJON - 16h BESANÇON décrochage du portrait de Macron en l'Hôtel de Ville et dépôt de la Motion avec le reste du portrait de Macron (qui fera le buzz que sur le portrait remplacé par un QR Code en forme de doigt d'honneur et la presse ne mentionnera pas le dépôt de mention et sera même ignorée par la procédure judiciaire ! (Seul macommune.info mentionnera le dépôt d'une lettre adressée aux procureurs) https://www.macommune.info/il-dechire-le-portrait-demmanuel-macron-le-parquet-de-besancon-ouvre-une-enquete/ 

Mardi 3 août : 10h Cour d'Appel de COLMAR accompagné par une charmante commissaire - 16h CEDH STRASBOURG pour déposer un complément à une requête en cours.

Mercredi 4 août : 10h NANCY arrestation au début de la manifestation suite au décrochage du portrait à Besançon le 2 aout. Report de la suite du tour de France qui devait passer par METZ REIMS Versailles commémorer la nuit du 4 aout 1789 de début d'abolition des privilèges

Samedi : Manifestation a Annecy contre la Pass-Sanitaire

Lundi 9 août : 10h Cour d'Appel de Chambéry - Mardi 10 août : 10h Cour d'Appel de Grenoble 

Samedi 14 aout : déclaration de la manifestation anti-Pass à Annecy pour solliciter la présence d'élus qui ne viendront pas https://www.tiktok.com/@eskouad/video/6999213284792503558 

Vendredi 20 aout BRÉGANÇON cérémonie d'enterrement de Liberté-Egalité-Fraternité entouré de 15 gendarmes sur la plage face au fort où se trouve Macron

Samedi 21 aout : déclarant de la manifestation anti-Pass à Annecy avec invitation officeille des élus à nous rencontrer

Mardi 24 août : 10h  Cour d'Appel de Nîmes - 16h Tribunal de Montpellier  - Mercredi 25 août : 10h  Cour d'Appel de Toulouse  16h Cour d'Appel de Pau - Jeudi 26 août : 11h Bordeaux : commémoration devant l'Ecole Nationale de la Magistrature de la Déclaration des Droits de l'Homme devant la plaque reprenant le Préambule  - 16h Cour d'Appel d'Agen 

Samedi 28 aout : déclarant de la manifestation anti-Pass à Annecy toujours pour solliciter les élus locaux

Mardi 31 aout : refus des élus de recevoir le déclarant des manifestations, seul un petit comité est reçu

Samedi 4 septembre (151 ans après la promulgation de la 3ème République) : déclarant de la manifestation anti-Pass à Annecy

Lundi 6 septembre 13h Cour d'Appel de Riom 16h Cour d'Appel de Bourges Mardi 7 septembre : 11h Cour d'Appel d'Angers 16h Cour d'Appel de Poitiers

Samedi 11 septembre : sortie de Damien Tarel de prison à Valence (gifleur de Macron) puis Manif Annecy

Le tour de France pourrait reprendre avec les Cours d'Appel des villes suivantes restant à solliciter : Nancy Metz Reims Douai Amiens Rouen Caen Rennes Orléans Aix-en-Provence

Malgré ses efforts pour demander son intégration dans le groupe de travail des Etats Généraux de la Justice (motions déposées à destination des procureurs généraux, notes de défenses déposées en Cour d'Appel lors de ses audience d'appel, inscription sur le site justice.gouv.fr etc...) Stéphane n'a pas été invité aux groupes de travail comme il s'en doutait fortement et le rapport final esquive la problématique de nomination des Procureurs (voir à partir de la page 115)

http://www.justice.gouv.fr/plan-daction-pour-la-justice-13010/les-etats-generaux-de-la-justice-le-rapport-34713.html

Désormais il saisit le Conseil Superieur de la Magistrature pour agir contre les dénis de justice notamment envers les agriculteurs en détresse. Une motion va être diffusée au CSM et parquetiers : https://docs.google.com/document/d/1GlvkDElP45WW3BCxxqAPaJGfclvAYIXDxu8t4dpvvjk/edit

Egalement des plaintes sont en cours pour libérer certains de leur charge ministérielle :

https://docs.google.com/document/d/13k_LvDeox5UKMb6mQItc6apWLvXjHx6DNZuEVuZBDWk/edit 

Texte de la Commission Européenne sur l'Etat de Droit en France, pointant le problème de la nomination des procureurs en France :

https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:52021SC0712

ou Rapport 2023 : https://docs.google.com/document/d/14NTMaPpQoGs9ru2dkJv2QwwXDQB5L1mYuwmf6FK8tFs/edit 

Résumé :  https://docs.google.com/document/d/14NTMaPpQoGs9ru2dkJv2QwwXDQB5L1mYuwmf6FK8tFs/edit

Wilfried Paris, avocat empêché suite à machinations, le conseille sur ses procédures. https://twitter.com/WilSedlex 

Le cas de Wilfried Paris est très intéressant. C'est un avocat empêché et menacé de mort par machination de Karim Achoui (avec qui il a eu une collaboration malheureuse) exécutée par le procureur de la République de Rouen en 2015 Jean-François Bohnert. Or ce procureur a été nommé par Macron chef du Parquet National Financier alors qu'il doit instruire le pacte de corruption présumé de l'affaire Alstom-General-Electric dans laquelle est partie-prenante l'ex-directeur adjoint de l'Elysée qui est l'actuel chef de l'Etat ! De plus, ce Jean-François Bohnert n'a pas de réels compétences dans le domaine financier, mais c'est sans doute pour les bons et loyaux services rendus à la franc-mafieuserie Rouennaise en 2015 qu'il a été nommé. En effet, il a pris le risque d'envoyer la BRI (espérant une intervention se soldant par une mort) chez cet avocat de la défense qui devait plaider 5 jours après devant le Conseil constitutionnel contre la loi Gayssot-Fabius première loi liberticide sur fait historique et pour laquelle le premier ministre manuel Valls s'était porté partie civile (mais l'avocat ne se trouvait pas chez lui !). Stéphane Espic a eu l'occasion d'interviewer Jean-François Bohnert sur les marches du palais de justice en sortant de Cour d'Appel https://www.tiktok.com/@eskouad/video/7081904839407553797 

CV de Wilfried PARIS : https://docs.google.com/document/d/1pSCKfryktHj9NHQ267bIo4NUqrSUUGpbjGDxCy15LI0/edit?usp=sharing

Stéphane Espic aborde donc ses procès toujours avec sérénité se sachant dans son droit fondamental de "résistance à l'oppression" comme précisé dans l'article 2 de la Déclaration des Droits de l'Homme " Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression". René Capitant, grand juriste français, a donné une définition de l'oppression au sens constitutionnel en 1936 : « Violation répétée et systématique, par les pouvoirs publics, par un usurpateur, des principes constitutionnels et spécialement de ceux qui protègent les droits publics individuels. ». Ainsi Stéphane Espic de par ses libertés d’expression, oppose des actions répétées supra-légales de Résistance à l’oppression en tant que citoyen indigné engagé pour réclamer le respect de la constitution et spécialement des droits publics individuels et s'oppose à l'usurpateur Macron, usurpateur car celui-ci a accédé à la magistrature suprême par la ruse, par une orchestration médiatique oligarchique et évincé son principal concurrent Fillon par orchestration judiciaire et invisibilisation constitutionnelle du concurrent plus pertinent comme Asselineau.


Stéphane Espic ne se prend pas au sérieux mais il agit sérieusement ! Il se fait connaitre des Gilets Jaunes de par ses directs facebook qu'il filme lui même lorsqu'il est notamment en confrontation avec les forces de l'ordre. Il revendique toujours ses actes : il dit ce qu'il fait, il fait ce qu'il dit.

Liste des procès : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1AJxtk9_Fy-qoa4TUJ-kKWjmDk9yZmjjkGfyQkb78z8M/edit?usp=sharing

Sa stratégie de défense (ainsi que ses notes de défenses qu'il laisse aux magistrats) est accessible dans les pages suivantes.

Il rédige également un ouvrage dont la trame peut être consultée avec les liens suivants :

I / Réflexions sur les dérives actuelles de notre monde avec une proposition de "boîte à outils" pour mener diverses actions de "Résistance à l'oppression" jusqu'à arriver à instaurer la démocratie directe pour vaincre la politique néolibérale qui nous est imposée. https://docs.google.com/document/d/1HGpbxBliEJCqwb9a7ir5DhahEO5iTNiepehsFUZXiJ8/edit?usp=sharing 

II / Par dérision de situation, il rédige des comptes rendus de ses gardes à vues abusives sur le ton de l'humour en se créant le personnage de "San Bitonio" 

https://docs.google.com/document/d/17iy4kr0EUCqIOWBfd4v7MtCCblnS6C92a5wjWELSZ-E/edit?usp=sharing

Un artiste lui fait parvenir spontanément des crobards inspérés par ses directs facebook que Stéphane à repris dans les 2 ouvrages suivants :

L'oppressé illustré : https://docs.google.com/document/d/1-6SnxTxuOlEfxo1SUoCIz1e0ApapTMpOgPXAASz3WJM/edit

Epilogue : https://docs.google.com/document/d/1-KjbFgKNTswrQZMSG4cb9GqXwZ32DSIaC-ByeJn7208/edit 

En 2021, il rejoint la liste citoyenne pour les élections régionales UNION ESSENTIELLE et devient tête de liste section Haute-Savoie. Il active ses réseaux et contacte par ailleurs les 50 hauts-savoyards indignés qui se sont positionnés comme soutien de cette liste citoyenne régionale contestataire et tente de présenter des équipes de 5 (binôme candidat Homme Femme, leurs remplaçants et un mandataire financier) sur 9 des 17 cantons hauts-savoyards. Il arrive à faire constituer au final 5 équipes déposant leurs candidatures le 5 mai en préfecture. Le 12 mai ils arrivent à faire imprimer et livrer les professions de foi et bulletin de vote recto-verso (ce qui est novateur) qui seront distribués auprès de 150 000 inscrits. Le 20 juin, ils recueillent seulement 2,2 à 6,05% des suffrages. La liste régionale recueille 0,65% après tant de péripéties (annulation de 2,5 millions de bulletins de vote suite à erreur du graphiste, réédition des bulletins pour seulement les bureaux de vote des villes mais pas des villages...). Listes citoyennes :  https://docs.google.com/document/d/1bFme8tkCUZZMZYEl8az3JeCFrenOd6iP46bSAlRJY70/edit?usp=sharing

Le 25 juin il dépose une requête en délai contraint auprès du Tribunal Administratif de Grenoble pour dénoncer toutes les malversations de l'Etat (avec son sous-traitant ADREXO qui n'a pas distribué 1/4 des professions de foi et celles distribuées l'ont été avant le début de la campagne un mois avant le scrutin, donc bien trop tôt) qui ont profité à son concurrent sur Annecy-3 élu le 27 juin : https://docs.google.com/document/d/1-UNohkgIng0HzZU97DnSeYjbdUuo6MP9xXZDngTEfx4/edit?usp=sharing 

Des Rencontres-Débat ont lieu à la Ferme de la Résistance (Balme de Thuy) sur le thème de la monnaie : monnaie locale, monnaie libre, salaire de base universel en monnaie locale pour redonner du pouvoir d’achat tout en “préservant la planète !” Crash à venir de l’Euro, augmentation des taux d’intérêts et de la dette : étranglement les peuples. Scénario du nouvel ordre mondial. Un changment de paradigme est nécessaire en promouvant la Permaculture - AMAP - Salaire universel de base en échange d’une implication sociétale payée en monnaie locale fondante : redonner du pouvoir d’achat et relancer l’activité économique locale, circuit-court pour garantir l’autosuffisance alimentaire par bassin d’emploi par création monétaire contrôlée avec des Comités citoyens : "Se réapproprier la chose publique, l'indispensable réforme des institutions" (analyse de Valérie Bugault). Explication de la tactique de terrain pour une stratégie gagnante afin d'imposer ce changement de paradigme : Provocations -> Convocation en justice -> Plaidoirie inversatoire à la barre -> États-Généraux de la justice -> Référendum -> couper les 7 têtes de l'Hydre

https://docs.google.com/document/d/1zhCWj9pBERdhWgG_SO4-T_MZqgPw3DEubdhQJb7xDFw/edit?usp=sharing 

Collaboration avec le Syndicat Gilet Jaune https://www.syndicatgj.fr/ 

Syndicat de la justice qui pourrait être créé : https://docs.google.com/document/d/18N-2bRngPph3pLPCP7D5J-_6eoW3f9-N2MR_VyJcTfE/edit?usp=sharing


Stéphane ESPIC s'implique dans le CONCORDAT REPUBLICAIN afin de positionner de potentiels candidats au mandat de député sur les 577 circonscriptions qui s'engageraient dans l'esprit d'un mandat impératif, de consulter régulièrement la population et de déterminer par la méthode du jugement majoritaire, celui ou celle qui ira à la présidence de la République. Positionner des candidatures du "NOUS" et non plus du "JE" ! https://docs.google.com/document/d/1g8qmEFKh2NXAAuq4xcmTFCc-eDbEnBfyOZCG4-SsjDY/edit?usp=sharing . Le jugement majoritaire est une méthode de vote par valeurs, les électeurs attribuent une note à chaque candidat et retenir celui qui fait le plus consensus.

Réunions ont eu lieu les 16, 30 juin et 13 juillet 2021 av Carnot proche de l'Arc de Triomphe.

Une refonte de la Constitution est rédigée afin de redéfinir les pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire, médiatiques et financiers) et ainsi garantir la séparation des pouvoirs avec de véritables contre-pouvoirs pour assurer la gestion démocratique de la République. Le projet qui reprend la constitution de 1958, est proposé pour une sécession de l'Etat de Savoie suite aux mesures liberticides sanitaires prises en 2021 : https://docs.google.com/document/d/1Qu9azKiRhMx6WWSnPOt6d09nywA58joS7m0cpgm7yOM/edit


ELECTIONS EUROPEENNES

Stéphane Espic rejoint la liste citoyenne FRANCE LIBRE après avoir été sollicité pour le faire par Martine Donette (https://en-toutefranchise.com/) Gérard Camberlin (table 700) puis longuement consulté Francis Lalanne de façon houleuses,  Véronique Louis, Sébastien Béraud (agriculteur Haute Loire), Anne-Laure Delinot (N°2) et Eric Baron (N°9). Sa décision est prise le 3 mai 2024. D'autres consultations sont alors effectuées notamment avec les "généraux". Il demande par la suite à Francis Lalanne d'intégrer la liste le plus haut possible ce qui lui est proposé le 10 mai en position 007.


AGENT N°007 : 7ème sur la liste FRANCE LIBRE menée par Francis Lalanne avec Anne-Laure Delinot N° 2 ; Dieudonné M'Bala M'Bala N°3,  Nora Ouazani-Renout N°4, Marty Ducanda N°5, Sylvie Bonaldi N°6 ... et  Stéphane Espic N°7




https://www.francelibre-2024.fr/materiel-de-communication 

Stéphane ESPIC  stephane@espic.eu  

+33 6 81 92 17 00       

Ce site www.espic.eu a été créé dans un premier temps pour sa société ESPIC conseil puis il a été remanié pour devenir la vitrine des actions citoyennes menées et devient désormais l'acronyme de : Ensemble Soutenons les Projets d'Initiatives Citoyennes (après avoir été le site de la société Etudes Soutien Process Ingénierie Conseil)

A retrouver sur ses comptes facebook :

www.facebook.com/stephane.espic

www.facebook.com/GeneralSTIF

www.facebook.com/SanBitonio

www.facebook.com/alloplacevendome

X Twitter : @StefSpic

Tiktok : @www.espic.eu

Compte de secours lorsque les précédents sont bloqués par facebook : www.facebook.com/marianne.evol.94


Soutenir directement financièrement (les cagnottes étant toutes supprimées et même l'ouverture de compte de campagne empêchés, il est proposé d'effectuer des virement directement sur le compte personnel PAYPAL) : 

PAYPAL : stephane@espic.eu


Stéphane ESPIC est né le 8 mars 1971 à Martigny en Suisse de parents français (son père à contribué à la construction du barrage Franco-Suisse d'Emosson), originaire de Haute-Savoie. Il est diplômé de l'Université LYON III Maitrise Administration Economique et Sociale. 

Salarié quinze années dans le conseil et le financement de la création, la reprise et le développement des jeunes entreprises, Stéphane ESPIC a développé différents outils notamment un Dossier Economique et Financier sous Excel permettant de rationaliser l'élaboration des plans d'affaires des entreprises (Business plan). A ce titre, il a été sollicité pour co-écrire un ouvrage sur la création d'entreprise

www.bge.asso.fr/

www.initiative-france.fr/

https://www.librairiedialogues.fr/livre/974627-creer-son-entreprise-xavier-bouvier-nathan

https://www.librairiedialogues.fr/livre/1956539-devenir-auto-entrepreneur-entreprise-nathan-l--stephane-thomas-philippe-usseglio-nanot-xavie--nathan

En 2011, il crée la société Etude Soutien Process Ingenierie Conseil pour soutenir la création et le développement d’activités économiques. 

Il s'implique pendant 4 ans dans le développement local à l'étranger, notamment en Tunisie à Chenini-Tataouine, village du sud tunisien avec la volonté de faire inscrire les greniers fortifiés au patrimoine mondial de l'UNESCO et promouvoir le tourisme dans le sud-tunisien.www.tourisme-sud-tunisie.com 

En 2016 il s'associe avec MLJ Fashion pour créer un Consortium Européen pour l’Émergence de la Mode "European Consortium for Emerging Fashion" consistant à internationaliser la carrière de designers sélectionnés selon leurs talents de 9 pays de l'Est Européen, soutenir et fédérer les Fashion-Week de ces pays, tout en perfectionnant les enseignants dans le domaine de la mode et proposant de pouvoir défiler sur Paris. Projet de coopération soumis à l'Agence Européenne pour l'Education la Culture et l'Audiovisuel.


Nous et nos droits !

Droit est notre doigt ! 

Doigts sont levés, V de la victoire,

en chantant et en riant jaune