The Writings of James Hollis

A Four-Week Reading Seminar

_______________________________________________________________________________

Thursdays: October 4, 11, 18, 25                          
7:00–9:00 p.m.
The Argyle Institute
4150 rue Ste.-Catherine W. #328
Metro Atwater
$40 for the complete series
$12 per evening



   
                For info and to obtain readings in advance
                please call (514) 481-8664
                 

 

    October 4

The Afternoon Knows What the Morning Never Imagined


Why do some of us reach our middle years and find ourselves in crisis–of relationship, of career, of faith–or perhaps of individuation? Is Jungian psychology particularly well adapted to questions of the second half of life? James Hollis asks us to consider what attitudes and choices support individuation and help us movefrom misery to meaning. 

 

Susan Meindl MA, is a psychologist in private practice. She is a graduate of the McGill Counselling Psychology program and the Argyle Institute of Human Relation’s Individual Psychoanalytically-oriented Psychotherapy program. 
    She is a long-time member of the Steering Committee of the C. G. Jung Society of Montreal.

 

October 11

Tracking the Gods:

The Place of Myth in Modern Life


James Hollis follows in the tradition of C. G. Jung in reminding his readers that the gods are ever present.
     In Tracking the Gods: The Place of Myth in Modern Life, he writes: "This review of the place of myth in modern life is intended to articulate our challenge, which is to live consciously in a world without clear and sustaining mythic images."

 

Murray Shugar is the editor of the Montreal Jung Society newsletter and website.

  

    October 18 

Where We Do Not Go Willingly, Sooner Or Later We Will Be Dragged


Despite the primacy of soul, the ego–frightened and bewildered–ignores, represses, denies, or flees the swamplands. Yet much of our lives is lived in such regions, and much of the prison of neurosis is a denial of this realm. To experience some healing within ourselves and to contribute to the healing of the world, we are summoned to wade through the muck from time to time. 

Kathryn Archibald is actively engaged in her local Verdun community but occasionally leaves her riverside haunts to delve into the waters of the unconscious with the Montreal Jung Society and likes it!

 

October 25

What To Do With the Ghosts From the Past?


Are you haunted? By others (ancestors, parents, former friends or lovers), by outer pressures (customs, expectations), or inner feelings (helplessness, powerlessness)? How do we exorcize our ghosts? James Hollis offers us some clues and, as always, invites us to show up and grow up in order to live a more meaningful life.
     Tonight’s readings will include selections from Hollis’s two latest books: Hauntings: Dispelling the Ghosts That Run Our Lives and Living an Examined Life: Wisdom for the Second Half of the Journey.

 

Mary Harsany is the co-president of the Montreal Jung Society and a licensed psychotherapist.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


LE SENTIMENT D’ÊTRE UN 
ÉTRANGER*
                         Conférence offerte par Marcel Gaumond Ph. D., psychanalyste jungien



         vendredi, le 2 novembre 

Faubourg Building

1608 rue Ste.-Catherine O. (Métro Guy/Concordia) 

         Salle: FG B030

19:30-22:00

Membres: $15

Non-Membres: $20

Etudiants/Membres Ainés: $10  

*Accréditation OPQ

RE02727-18 (7 heures: 2+5))



Moïse, Œdipe et Jésus, tous les trois menacés de mort dès leur naissance et de parents inconnus (de père inconnu dans le cas de Jésus), entreprendront une quête afin de trouver la Terre de leurs ancêtres, la Terre promise, le Royaume des vrais parents, le Royaume des cieux, bref l’Espace symbolique. Respectivement rejetés par le Pharaon, par Laïos et par Hérode, ils vécurent cet inquiétant sentiment d’être des étrangers parmi les leurs, sentiment qui fut également éprouvé par Jung et que je mettrai en rapport avec le sentiment d’inquiétante étrangeté dont Freud a abondamment parlé dans son essai (Das Unheimliche, 1919) ainsi que dans sa correspondance.  
    Dans le chapitre de son autobiographie consacré à ses années de collège, Jung rapporte "le sentiment désagréable" qu’il éprouvait à l’époque,

"voire l’inquiétude de posséder inconsciemment d’odieuses qualités qui éloignaient de moi maîtres et camarades.  [...]  Les autres individus semblaient tous assurément vivre ailleurs. Je me sentais absolument seul avec mes certitudes. Je m’en serais volontiers ouvert à quelqu’un, mais nulle part je ne trouvais un point de contact–au contraire je sentais chez l’autre un étonnement, une méfiance, une crainte de venir vers moi qui me sidérait."
    
Dans mon exposé, j’émettrai l’hypothèse que l’expérience du "sentiment d’être un étranger" peut être considérée comme étant à l’origine de ce qui incite l’être humain à porter attention à l’autre et à se mobiliser dans le registre
d’une action caractérisée par la solidarité, la compassion et la reconnaissance. Dans une démarche d’individuation, le sentiment d’être un étranger s’avère le révélateur de ce singulier et parfois ténébreux inconnu qui nous habite et qu’il devient possible de connaître à condition de lui accorder une place au soleil.


LE SENTIMENT D’ÊTRE UN ÉTRANGER*
Atelier offerte par Marcel Gaumond, Ph. D., psychanalyste jungien


samedi, le 3 novembre 
John Molson School of Business

1450 rue Guy (Métro Guy/Concordia) 

Salle: 
MB1.437 
10:00-16:30

Membres: $60

Non-Membres: $70

Etudiants/Membres Ainés: $40

*Accréditation OPQ
RE02727-18 (7 heures: 2+5))  

L’atelier sera introduit par un bref résumé du contenu de la conférence de la veille et il offrira ensuite à chacun des participants l’opportunité d’explorer ce "sentiment d’être un étranger? à partir de ses propres expériences personnelles.

Marcel Gaumond, Ph.D., est psychanalyste diplômé de l’Institut Jung de Zürich (1977), en pratique privée à Québec. Cofondateur avec Guy Corneau, Jan Bauer et Tom Kelly de l’Association des psychanalystes jungiens du Québec (APJQ), il fut président de celle-ci de 1989 à 1999. Il fut également fondateur avec Ursula Stuber de l’École québécoise d’Eutonie Gerda Alexander et membre formateur au sein de l’Inter-Regional Society of Jungian Analysts of North America (IRSJA). 
Ayant acquis un supplément de formation à San Francisco dans une approche, cette fois, néo-freudienne, Marcel Gaumond s’intéresse à tout ce qui a trait aux règles de base du processus psychothérapeutique. Ses travaux actuels portent sur ce qui serait de nature à réconcilier les paradigmes freudien et jungien. 
Il encadre depuis 1995 "Les Rencontres du Ciné-Psy" qui font suite aux textes de sa chronique qui paraît cinq fois l’an dans le magazine du cinéma Le Clap (Québec) et dans celui des cinémas Beaubien et du Parc (Montréal). Il a écrit et participé à plusieurs livres et articles sur la psychanalyse et le cinéma, ainsi que sur l’eutonie. Depuis janvier 2017, il seconde François Martin-Vallas comme co-éditeur en chef de la Revue de Psychologie Analytique.
Contact: marcel.gaumond@gmail.com