Djelfa EM


Un peu d'histoire : 
 
 Pour en savoir plus :   DJELFA     BLIDA - DJELFA, VF      DJELFA, la voie ferrée ,   Djelfa, le camp de  Concentration 1941/42 , DJELFA, son  HISTOIRE 
 
Le PC du  4e Régiment de Tirailleurs s'installe dès septembre 1958 dans l'ancienne forteresse sise en élévation au nord de la ville près de la médina et sa mosquée.

Djelfa sera construite en quarante jours, aux mois de novembre et de décembre 1852 par la colonne expéditionnaire du Général  Joseph Vantini dit Yousouf, sous le commandement du Maréchal Randon.

La forteresse, construite en 1852 lors de la création de la ville, est un vaste corps de logis, élevé carrément au-dessus d'une enceinte de murs bas. On y installa la maison du Bachaga des Ouled-Naïls avec un bureau arabe. C'était tout à la fois une maison de commandement, un caravansérail et une forteresse.

***************************
 
 
Les chefs de corps ayant commandé le 4e RT (1958 à 1962)
 
 
 
 
à gauche  : le Colonel Le Bideau Michel, au centre : le colonel Sagon René et son commandant en second, le lt colonel Gallé, à droite : le colonel Goubard Pierre (recherche photo).

Colonel Lebideau Michel : 1957-1958

Aura la lourde tâche et la mission douloureuse de conduire le 4e pendant la première année de son commandement en TUNISIE, c'est une nouvelle page qui s'ouvre faite de vexations et d'humiliations. Le régiment a derrière lui un lourd passé d' Honneur et de Gloire que rien ne peut entamer, pas même les arguments mensongers de la guerre subversible déclenchée par les leaders révolutionnaires.
En août 1958, le colonel Lebideau conduira le 4e vers les rivages algériens. D'Alger il pousse ses bataillons vers le sud pour tenir les postes dans le secteur de Djelfa et mener des opérations dans les monts des Oulaid Nails. Une nouvelle tâche incombe au chef de corps, celle de transformer le 4e et de lui donner une structure algérienne. En mai 1959, il prend sa nouvelle dénomination.

Colonel Sagon René : 1959-1961

Prend le commandement le 1 er septembre 1959. Le régiment modifié depuis quelques mois est d'un nouveau type à dix compagnies puissamment armées. Progressivement, il est redevenu une véritable unité de tirailleurs composée maintenant d'Algériens dans la meilleure tradition. 

Colonel Goubard Pierre : 1961-1962

A pris le commandement le 8 juin 1961. Héritier de trente-cinq chefs de corps qui ont conduit pendant 76 ans le 4e sur le chemin de l'Honneur, fait de travail, de discipline, de sacrifice et de gloire pour la Grandeur de l'Armée d'Afrique et la Gloire de la Patrie. 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

 
 
Le 4e RT à l'occasion des cérémonies du 11 novembre 1959 à Djelfa.
Les fanions du régiment et une section de la 6e Cie.
 
 
 
 
 
Présentation au drapeau, remise de la croix de la légion d'honneur, (à gauche, le commandant Genet, nommé officier de la LH) et remise de la Croix de la valeur militaire à un sous-lieutenant et à un adjudant-chef de la Compagnie Portée par le colonel SAGON en 1960.
 
 
 
 
 
Autres cérémonies à djelfa en 1961 : Le commandant Bourgeois, commandant l'EMT2 du 4e RT, défile en tête, suivit par l'adjoint du capitaine Bailly, commandant la Compagnie portée. A droite le défilé en 1960 d'une des sections de la 2e Cie en poste aux Ruines Romaines. 
 
 
 
 
 
 
 

Cérémonie à l'occasion de la fête du 4e RT (Belvédère 25 janvier 1944) qui s'est déroulée à DJELFA en janvier 1960. Discours du colonel SAGON,  le salut au drapeau, la revue, les autorités, défilé de la Nouba,  le défilé de la 4e Compagnie de Sidi Maklouf.  
 
 
 
 
A gauche, la gare de Djelfa : Une ligne de chemin de fer reliait Alger-Djelfa, cette dernière station étant le terminus, elle longeait  la route Nationale 1 dont les postes militaires, échelonnés tout au long du parcours, assuraient la sécurité des deux voies. (voir l'histoire de sa réalisation : Médéa,  puis :  Guelma )
Au centre, la médina et sa mosquée du nord de la ville, à droite : Un T6 survolant Djelfa ( photo du net).
 
 
 
 
1et 2 - Vues de Djelfa en 1960 (photos cne Loncol).     3 - Le fortin


 La Poste
 La Mairie
 L'église