Cinéma libre
en ligne

Découvrez des films accessibles gratuitement et légalement sur internet (libres de droits, dans le domaine public, avec licences creative commons, mis en ligne par leurs réalisateurs, en replay...). Bons films!

NOUVEAUX AJOUTS

Comédies musicales

Et hop, volà que les réalisateurs ont envie de vous voir pousser la chansonnette !

L'Attaque du monstre géant suceur de cerveaux de l'espace

Ennemi du kitsch s'abstenir. Ce film curieux mélange deux univers cinématographiques diamétralement opposés : la comédie musicale aux tons vifs et colorés et les séries B de science fiction à effets spéciaux en noir et blanc.

Dramas : du côté des "Boys love"

Le terme "drama" désigne les séries télévisées asiatiques. Il en existe plusieurs genres, des romances aux thrillers en passant par les drames et l'humour ou les policiers. Ces séries sont en général complètes en une saisonLe "boys love" est un sous-genre de la romance et, comme son nom l'indique, met en scène des histoires d'amour entre des personnages masculins. On ne trouve pas ou bien peu d'équivalent de ce type de séries en Europe.
En voici quelques uns qui vous permettront d'appréhender les spécificités propre à chaque pays.
Vous trouverez plein d'autres
dramas en tout genre sur youtube, notamment sur les chaînes de Black Sheep pour les Philippines, ainsi que sur la plateforme Viki. Ils sont généralement sous-titrés en français.

Where Your Eyes Linger

Direction la Corée du Sud pour suivre cette histoire d'amour naissant entre deux amis.

History 3 : Trapped

Cette série Taïwanaise met en scène un face-à-face entre un chef de la police et un chef de la pègre. Deux univers incompatibles ?... Un captivant thriller amoureux.

Hello stranger

Situant son action au coeur de l'un des confinements dûs à la crise sanitaire, cette série Philippine "en visio" est pleine de tendresse.

Voyage en Thaïlande

Des films de patrimoine aux films contemporains en passant par les "dramas" (séries télévisées), le paysage cinématographique et audiovisuel thaïlandais est très diversifié ! En voilà un court aperçu.

Dark Heaven, Rattana Pestonji

Nien, jeune orpheline affamée, vole la nourriture qu'un homme riche a achetée pour son chien. Poursuivie par la police, elle se cache dans la charrette de Choo, un éboueur doué pour le chant. Ils tombent amoureux et vivent ensemble dans la masure de Choo. Mais vient la guerre, et Choo doit partir sur le front. Nien, adoptée par une femme riche, déménage.
Dark Heaven est un drame musical romantique inspiré dans les grandes lignes par L'Heure suprême, le film de Frank Borzage réalisé en 1927 (source : Henri - plateforme de la Cinémathèque Française). Disponible jusqu'au 28 septembre 2021.

Prai Takian, Anonyme

L'esprit vengeur de Takian terrorise aussi bien les villageois que le sorcier qui tente de la faire disparaître.
Il s'agit du plus ancien film d'horreur de la collection du Thai Film Archive (source : Henri - plateforme de la Cinémathèque Française). Court métrage.
Disponible jusqu'au 28 septembre 2021.

Santi-Vina, Thavi Na Bangchang

Santi et Vina s'aiment depuis l'enfance. Santi est aveugle. Un autre jeune homme, Krai, amoureux également de Vina, fait tout pour les séparer.
Premier long métrage thaïlandais tourné en 35 mm et en couleur. C'est également le premier long métrage thaïlandais à avoir obtenu une reconnaissance internationale (source : Henri - plateforme de la Cinémathèque Française).
Disponible jusqu'au 28 septembre 2021.

It's All Because a Katoey, Anonyme

Une jolie femme vient chercher son fiancé dans un club de gentlemen dont les membres jouent au billard. Elle est si séduisante que d'autres hommes commencent à se disputer son attention.
Le mot « katoey » du titre est un terme générique ancien – que l'on trouve dès le XVIIIe siècle, donc bien avant l'apparition du mouvement LGBTQ –, désignant les personnes transgenres ou transexuelles male-to-female ou les hommes efféminés ; il n'a aucune connotation morale, ni de condamnation, dédain ou mépris. (source : Henri - plateforme de la Cinémathèque Française). Court métrage. Disponible jusqu'au 28 septembre 2021.

Blue, Apichatpong Weerasethakul

Le réalisateur Apichatpong Weerasethakul – Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010 pour son film Oncle Boonmee – rejoint la 3e Scène avec sa nouvelle réalisation, Blue, tournée pendant 12 nuits au cœur de la forêt thaïlandaise.
C’est la nuit. Une femme ne trouve pas le sommeil. Près d’elle, une toile de fond se déroule, révélant deux paysages différents. Sur le drap bleu de la femme, une lumière scintillante reflète et illumine le royaume de ses insomnies (source : Opera chez soi - plateforme de l'Opéra de Paris).

Voyage dans les années 1990

Envie d'un voyage dans le temps ? En France ou en Allemagne, offrez-vous un peu de nostalgie !

Haut Bas Fragile, Jacques Rivette

L'histoire de trois jeunes femmes à Paris au cours de l'été 1994 : Nina, une jeune voleuse insouciante, Louise, une rescapée après cinq ans de coma, et Ida, une femme en quête de ses origines. Chacune à sa façon va décider de changer le cours de sa vie (source : Arte).
L'art de réunir film d'été, mystère, féminisme et comédie musicale ! Car Jacques Demy n'est pas le seul cinéaste français à avoir exploré cet univers.

L'arbre, le maire et la médiathèque, Eric Rohmer

Julien Dechaumes, châtelain et maire socialiste, veut édifier un centre culturel et sportif... Éric Rohmer fait une incursion dans la comédie politique avec Pascal Greggory, Arielle Dombasle et Fabrice Luchini. Jubilatoire (source : Arte).
France, 1993.
Rareté d'Eric Rohmer,
ce film est en ligne jusqu'au 25 septembre, ne le ratez pas !

Madame Rettich, La Czerni et moi, Markus Imboden

Les trois amies Gabriele, Renate et Sophie partent en voyage en Espagne, où Gabriele espère épouser le père du bébé qu'elle porte dans son ventre. Sophie aimerait oublier le bel incconu dont elle est éperdument amoureuse sans trouver le courage de le lui avouer. Et Renate qui est l'avarice en personne veut juste s'amuser aux frais des deux autres (source : Arte).
Allemagne, 1998.

Voyage au Japon

Découvrez des classiques du cinéma japonais. Au coeur de cette rétrospective Kenji Mizoguchi s'est glissé un film de Shohei Imamura.
Kenji Mizoguchi est aujourd'hui considéré comme un des maîtres du cinéma japonais aux côtés d'Akira Kurosawa et de Yasujirō Ozu, mais aussi du cinéma mondial (source : wikipédia). Associé à la Nouvelle vague japonaise au même titre que Nagisa Oshima et Kiju Yoshida, Shohei Imamura est découvert en France au début des années 1960 (source : wikipédia).

Les musiciens de Gion, Kenji Mizoguchi

Pour échapper à son oncle, Eiko souhaite devenir geisha. Elle rend donc visite à la belle Miyoharu, qui exerce ce métier, et réussit à la convaincre de la prendre sous son aile. La jeune fille commence alors son apprentissage, en s'initiant aux arts qu'elle doit maîtriser. Pour pouvoir payer le kimono de son élève, Miyoharu est contrainte de demander un prêt à Okimi, la redoutable dirigeante d'une maison de geishas. Comme remboursement, cette dernière exige que Miyoharu et Eiko passent la soirée avec deux hommes d'affaires. Les deux hommes souhaitent coucher avec elles. Mais Eiko s'y refuse fermement et finit par en blesser un (source : Arte).


Une femme dont on parle, Kenji Mizoguchi

Dans le quartier des plaisirs de Kyoto, Hatsuko dirige une maison de geishas. Étudiante à Tokyo, sa fille, Yukiko, revient chez sa mère après une tentative de suicide. D'allure et de tempérament moderne, elle rejette le métier de sa mère. Sans le savoir, les deux femmes vont s'éprendre du même homme, obligeant Yukiko à devenir ce qu'elle hait par-dessous tout (source : Arte).

Les amants crucifiés, Kenji Mizoguchi

Au XVIIe siècle, une femme mariée à un riche fabricant de calendriers apprend que sa famille est dans le besoin. Pour la secourir, elle demande de l'aide à un jeune employé de son mari. Mais elle en tombe amoureuse et à cette époque, l'adultère est sévèrement puni...

La rue de la honte, Kenji Mizoguchi

Tokyo, quartier de Yoshiwara. Dans une maison close se croisent des hommes plus ou moins élégants et des femmes qui ont chacune des raisons d'y être pensionnaires. Yumeko se prostitue afin d'obtenir l'argent nécessaire aux frais d'études de son fils. Yasumi cherche à éponger une dette. Hanae subvient aux besoins de son foyer seule, avec un époux au chômage. Mickey a été abandonnée par son concubin, un soldat américain. Yori était traitée comme une esclave par son mari. Toutes ne rêvent que d'une chose, échapper à leur condition (source : Arte).

Miss Oyu, Keni Mizoguchi

Miss Oyu raconte l'histoire d'un homme, Shinnosuke, en quête d'une épouse. Le jour où lui est présentée Shizu, il s'éprend de sa sœur Oyu, une jeune veuve. Ne pouvant se marier avec cette dernière, il choisit d'épouser Shizu (source : Arte).

L'impératrice Yang Kwei Fei, Kenji Mizoguchi

La Chine au 8ème siècle, à l'apogée de la dynastie des Tang. L'Empereur Hsuan Tsung, qui ne parvient pas à se consoler de la perte de son épouse, se consacre à la pratique de la musique et délaisse les charges de l'Etat. Son entourage tente de le distraire en lui présentant, en vain, les plus belles filles du pays (source : Arte).

La femme insecte, Shohei Imamura

En 1918, la Japonaise Tome nait à la campagne dans la pauvreté la plus totale. Décidée à changer sa condition de vie et à connaître la fortune par tous les moyens, elle part pour Tokio. Son destin suit celui de son pays natal dont elle subit les bouleversements de front (source : Arte).
C'est par ce film que la France découvre Imamura au début des années 1960.

Genre et cinéma muet

Ces cinémas dits "de genre", aux codes bien spécifiques ne sont pas apparus avec le parlant. Ils existaient déjà bel et bien au temps du met ! En voilà quelques-uns.

Cagliostro, Richard Oswald

Longtemps disparu, ce thriller d'aventures a été retrouvé et restauré par la Cinémathèque Française. Il ne subsiste qu'une partie de la version d'origine, qui a été complétée par des intertitres.

Haceldama ou le prix du sang, Julien Duvivier

Western des débuts du cinéma (1919), ce film est le premier du réalisateur d'Un Carnet de bal, La belle équipe, La fin du jour, Panique ou encore Voici le temps des assassins.

La chute de la maison Usher, Jean Epstein

Première adaptation cinématographique de ce classique de la littérature horrifique d'Edgar Allan Poe. Roger Corman, grand réalisateur de films d'horreur en réaliser une autre en 1960.

Intolerance, David W. Griffith

Grand film épique par le très prolifique D.W. Griffith.

Le Serial avant les séries

Non, les séries ne sont pas nées avec Alfred Hitchcock présente ou Chapeau melon et bottes de cuir ! Elles existaient déja du temps du cinéma muet, sous la forme du "serial" ou feuilleton. Ils étaient considérés comme des très longs métrages, diffusés dans les salles de cinéma en plusieurs épisodes au fil des semaines.

La maison du mystère, Alexandre Volkoff

Serial en 10 épisodes. Julien Villandrit est propriétaire d'une usine de textile dont le gérant, Henri Corradin, est son ami d'enfance. Tous les deux aiment la même femme, Régine de Bettigny, qui accorde sa main à Villandrit. Fou de jalousie, Corradin va user de tous les moyens pour briser le couple. Trahisons, tragédie, séparations déchirantes, rebondissements... L'amour vaincra-t-il ?

Les vampires, Louis Feuillade

Grand réalisateur de serial, Louis Feuillade est surtout connu pour son adaptation de Fantômas (1913). Il créera en 1916 Judex, perçu comme une version positive de Fantômas. Les vampires met en scène une bande de criminels auto-baptisée "Les vampires". Musidora y joue Irma Vep, dont le nom est l'anagramme de "vampire". C'est d'elle que vient le terme "vamp" qui désigne les femmes fatales. 10 épisodes.

2 films de Louis Delluc

Réalisateur, scénariste et critique de cinéma, fondateur des cinés-clubs, Louis Delluc (1890-1924) meurt prématurément de la tuberculose à 33 ans. Son nom a été donné à un prix qui récompense chaque année le "meilleur film" français. Découvrez deux de ses films.


Fièvre

D'après une nouvelle écrite Louis Delluc lui-même, Tulip's Bar.

Dans un cabaret populaire du Vieux-Port de Marseille, le patron Topinelli et sa femme Sarah voient arriver une troupe de matelots de retour d'Orient. Parmi eux, Militis, l'ancien amant de Sarah, est flanqué d'une femme épousée là-bas. Les filles de joie accourent, l'alcool coule à flot et la fièvre monte.

L’inondation

Réalisé en 1923, dernier film du cinéaste, mort avant la sortie du film, tourné en partie aux studios de Boulogne, et qualifié "d'une manière de chef d’œuvre" par le réalisateur Abel Gance.
Dans un village des bords du Rhône, Alban, un fermier, s'apprête à épouser Margot. Mais Germaine, la fille de l'employé de mairie, s'est éprise du jeune homme. Lorsqu'il l'éconduit, elle s'effondre, alors qu'une crue soudaine du fleuve menace d'inonder le village. (source : Henri - plateforme de La Cinémathèque Française)