THIL-SUR-ARROUX

(Nièvre)


Accueil

 

- Cartes IGN 1/25000e 2825 ouest St Léger-sous-Beuvray et 2826 ouest Luzy.

 

- Accès : depuis Étang-sur-Arroux, prendre la D297 jusqu'à St Didier-sur-Arroux, puis la

D114 jusqu'à Thil (10,5 km). Depuis Luzy, prendre la D228 qui devient en Saône-et-Loire la D47, direction Charbonnat. A Chevigny, prendre la D114 jusqu'à Thil (14 km).

 

Thil-sur-Arroux se situe dans la plaine, entre l'Arroux et les hauteurs qui poursuivent vers le sud le sommet de Dône.

 

Voies anciennes : La limite ouest de la commune, qui est également limite entre la Nièvre et de la Saône-et-Loire, est suivie par un chemin de crête qui portait le nom de "chemin des foires du Beuvray". C'est en effet par ce chemin que les éleveurs de la région de Toulon-sur-Arroux conduisaient leur bétail jusqu'aux célèbres foires qui se tenaient sur l'ancien oppidum de Bibracte. C'était une voie qui, dans les périodes proto-historiques, reliait les hauteurs fortifiées de Bibracte et du Mont Dardon (près d'Issy-l'Evêque et Uxeau). Aujourd'hui, c'est le tracé du GR 13, parcours touristique pédestre, également agréable à cheval ou en VTT.

 

Thil-sur-Arroux était à l'origine un prieuré fondé au Xe siècle par l'abbaye de St Martin d'Autun, et les dépendances de ce prieuré, dont l'église a été vendue en 1846 et démolie. L'église et le village actuels ont été bâtis entre 1857 et 1860, un peu plus à l'ouest, sur un terrain libre. Le mobilier de l'église est composé d'une Vierge écrasant le serpent, bois du XXe siècle et d'une statue de Saint Pierre, bois du XIXe siècle.

 

Le château a été construit en 1880 par Sosthène Guyot. Caché par les arbres du parc, il n'est pas visible de la route. Sa chapelle conserve une Vierge à l'Enfant, en pierre, du XIVe siècle, qui était l'objet d'une grande vénération, associée à une fontaine sacrée, dans l'ancienne église.

 

Chevigny, hameau à 1 km au sud du bourg, possédait un château, attesté au XIIe siècle, bâti sur une motte dont on distingue encore le relief et les fossés. Elle se trouve à quelques mètres à l'est de la D114, entre celle-ci et l'Arroux, à 300 m au nord du croisement de la D114 et de la D47.

 

Le Moulin condamné, situé à 300 m au nord de la motte de Chevigny, est déjà indiqué sur la carte de Cassini au XVIIIe siècle. C'est l'un des rares moulins à farine de la région à conserver encore la totalité de son équipement et outillage.

© Roland Niaux, 09 février 1994

Publication électronique : 2006-2007