SAINT-PRIX

(Saône-et-Loire)


Accueil

 

-Cartes IGN 1/25000e 2825 ouest St Léger-sous-Beuvray et 2824 ouest Arleuf Haut Folin.

 

-Accès : depuis Autun (28 km) ou Étang (16 km), par St Léger puis la D179. Entre Autun et Château-Chinon, à partir de la D978 en prenant la belle route des gorges de la Canche, D179, à hauteur de Roussillon-en-Morvan.

 

Situé dans le haut Morvan, entre le Mont Beuvray et le Bois du Roi (901 m, point culminant du Morvan), c'est une des communes les plus démographiquement sinistrées du Morvan : 1117 habitants en 1881 ; 225 seulement en 1990.

 

Le bourg de St Prix est bâti sur un promontoire entre les deux vallées du Méchet et du ruisseau d'Argentolle. A l'extrémité sud de ce promontoire, au confluent des deux ruisseaux, s'élevait un important établissement gallo-romain.

 

L'église est placée sous le vocable de Saint Prix, évêque de Clermont-Ferrand au VIIe siècle. Saint Prix, qui avait des intérêts patrimoniaux en Morvan, s'y rendait souvent. Il était  en très mauvais termes avec l'évêque d'Autun, Saint Léger. Tous deux moururent assassinés et sont aujourd'hui vénérés dans les deux paroisses limitrophes : St Prix et St Léger-sous-Beuvray. L'église, très remaniée à la fin du XIXe siècle, n'a pas conservé de caractères visibles de l'édifice primitif. Restaurée en 1990-91, elle possède des vitraux contemporains, représentant la Vierge et l'Enfant Jésus, St Joseph, Ste Bernadette.

 

Massif du Haut Folin. Forêt domaniale de St Prix.

Toute la partie nord de la commune constitue le massif forestier composé majoritairement de grands résineux. De belles routes forestières en rendent l'accès facile: route forestière du Bois du Roi, depuis la maison forestière du Bas Folin, sur la D500 (nord de Glux), jusqu'au refuge de la Croisette, sur la D179 (route des gorges de la Canche) ; route forestière de la Proie, depuis la maison forestière du Bas Folin qui conduit au chalet du CAF ; route forestière de Préperny, se dirigeant vers la D500 et Arleuf ; route forestière du Port-des-Moines, depuis la maison du Bas Folin en direction de l'ouest vers la D197 (le "port" des Moines était, au XIXe siècle, l'une des nombreuses stations de stockage des bois coupés destinés à être "flottés" vers Paris. Ce port se trouvait au confluent du ruisseau de Belle-Pierre avec l'Yonne, près du point où la route forestière rejoint la D197). A partir de toutes ces routes forestières, praticables en voiture à vitesse modérée, s'articulent de nombreux sentiers balisés pour randonnées pédestres et des pistes pour ski de fond.

 

Le long de la route forestière du Bois du Roi, le petit étang de la Goulotte est un lieu de halte agréable (pêche possible).

 

Mines et carrières :

 

- Argentolle, en limite sud-ouest de la commune, au nord du Beuvray, entre la D260 et la voie romaine d'Autun à St Honoré : on y a exploité la fluorine entre 1970 et 1980. Associés à la fluorine, on trouve de très beaux cristaux de quartz, prixite, galène et pyrite. Les travaux ont mis au jour un habitat gallo-romain à hypocauste et un atelier de tuiliers du 1er siècle de notre ère.

- La Boula, entre Argentolle et St Prix, en bordure de la D260, est une ancienne carrière où le manganèse se présente sous une variété terreuse, le wad noir. On y trouve aussi de nombreux quartz colorés ou hyalins.

- Prézin, à 1 km 500 au sud-est de St Prix le long de la D179, dont la carrière a fourni des matériaux pour l'empierrement des routes et le ballast du TGV. Ces matériaux renferment quantité de minéraux, tels que galène, calcite, pyrite, malachite, outre le quartz et la fluorine, partout présents à St Prix.

- Les Mollerats : il s'agit d'une très ancienne exploitation, effectuée au XVIIIe siècle en galeries (d'où le nom, sur la carte IGN "le Puits de la Mine") puis en carrières à ciel ouvert à 2 km au nord-ouest du bourg, près du hameau de la Reinge, en forêt, et de la limite communale avec Glux. Dans les déblais de la carrière, on trouve de la fluorine violette et jaune, de la galène, de la malachite, azurite, silicate de cuivre et prixite. La mine avait été ouverte à la fin du XVIIIe siècle pour fournir la cristallerie de la Reine, au Creusot. La zone est dangereuse, en raison d'un puits encore ouvert et mal protégé.

- Le Haut Folin : en bordure de la route forestière du Bois du Roi, entre le chemin montant au pylône du réémetteur et le chemin forestier de Preperny, on trouve les vestiges d'anciennes exploitations de mispickel ou fer arsenical.

 

Hameaux et promenades :

 

- Crot Morin : hameau à 2 km 500 au nord-est du bourg, aujourd'hui composé surtout de résidences secondaires. On y accède depuis St Prix par Montcharmont et la Genetoise (moulins anciens à Montcharmont et aux Rus Carlin). Au nord du Crot Morin, on peut continuer la promenade par sentier forestier jusqu'à la Croisette, sur la D179 (5 km depuis le bourg de St Prix).

- Les Chaux : hameau de résidences secondaires à 1 km 500 au nord du bourg. On y parvient à partir de la D179. De la Grande Chaux, un sentier (non balisé - se munir de la carte IGN) conduit à travers la belle forêt, suivant la courbe de niveau. On peut aller jusqu'à l'étang de la Goulotte (4 km 500 depuis St Prix), revenir sur ses pas jusqu'à la source qui est à l'origine du ruisseau de la Reinge, puis rentrer à St Prix par la Reinge et Chanson : ce n'est pas plus long et très agréable.

- Les Chaises : vieux hameau à 1 km 500 au sud du bourg : quelques fermes d'autrefois, une fontaine couverte et la voie romaine qui remonte vers l'Echenault ; on peut revenir par le Mont Glandure et Argentolle.

- Les Rouets : ce sera l'une des promenades d'où l'on aura les plus beaux points de vue. On prendra un sentier dès la sortie sud du bourg par la D179, et l'on se dirigera vers l'est pour traverser le Méchet (prendre la carte IGN). On ascensionne la colline, et le chemin se dirige ensuite en ligne droite vers le sud-est. On peut, soit continuer tout droit pour redescendre jusqu'à la D3 par le Vivier (4 km), soit redescendre vers le nord par les Rouets et les Poignants puis remonter par la route la vallée du ruisseau de Vermenot, soit encore redescendre au sud vers la Boutière et revenir par la D179 ou bien, pourquoi pas, par le chemin du Rebout et les Chaises. Tous ces itinéraires sont également agréables.

 

© Roland Niaux, 09 février 1994

Publication électronique : 2006-2007