SAINT-LÉGER-DE-FOUGERET

(Nièvre)


Accueil

 

- Carte IGN 1/25000e 2724 est Château-Chinon (et accessoirement 2725 est St Honoré-les-Bains).

 

- Accès : à 8 km 500 de Château-Chinon par la D27 puis par la D157. St Léger-de-Fougeret est à 10 km 500 de Moulins-Engilbert.

 

La commune de St Léger-de-Fougeret est située sur les derniers contreforts ouest du Morvan. Le bourg est bâti sur une sorte de promontoire. Lorsqu'on y arrive par le sud, venant de Moulins-Engilbert ou d'Onlay par la D157, on aperçoit un panorama splendide, ouvrant un horizon jusqu'à la plaine de la Loire. Un point de vue doit être aménagé sur la hauteur de Notre-Dame de la Garde, à 500 mètres au nord-ouest du bourg.

 

St Léger-de-Fougeret, qui eut 1336 habitants en 1886, n'en avait plus que 285 en 1990. le bourg est insignifiant et la population se partage entre une douzaine de hameaux et quelques écarts. L'église romane, détruite par un incendie en 1852, fut reconstruite sur le même emplacement. De nouveau, elle a été victime d'un incendie en 1991. Les deux autels de la Vierge et de St Antoine, en pierre, proviennent probablement de la première église. La partie nord du choeur abrite la chapelle de la famille de Champs.

 

Le château de St Léger, à 2 km à l'ouest du bourg, est un très bel édifice, reconstruit au XVIIIe siècle (ISMH), sur l'emplacement d'une ancienne maison forte médiévale dont demeure une tour. Il comporte un corps de logis rectangulaire, avec deux pavillons en légère avancée, une aile en retour d'équerre, une tour rectangulaire XVIIIe, de hauts toits de tuile à lucarnes, avec d'élégantes girouettes de fer forgé. La terrasse, le jardin à la française, le colombier dans le parc, en font un ensemble remarquable (extérieurs visitables à certaines périodes de l'année).

 

Promenades

 

La commune de St Léger-de-Fougeret est le paradis des promeneurs. On y admire les plus beaux paysages du Morvan. Le parcours en voiture, de Moulins-Engilbert à Château-Chinon par St Léger (D164 et D157), donne déjà un aperçu des beautés qui ne demandent qu'à être explorées plus en détail.

 

Les deux rivières qui se rejoignent à Moulins-Engilbert, le Garat et le Guignon, prennent leur source à St Léger-de-Fougeret, dans la forêt de la Gravelle, qui occupe toute la partie est et sud de la commune. Sur le Guignon, le Moulin des Michots (4km au sud-est du bourg) conserve son équipement. Un peu plus loin, on trouve le moulin de Champs, ancien moulin banal, et le moulin de la Ruée.

 

Tout à fait au sud de la commune, le ruisseau de la Maria, affluent de la Dragne, coule au fond d'une vallée sauvage, loin de toute habitation. Il forme limite de commune avec Villapourçon. On y voit les ruines d'un ancien moulin et d'un barrage, construit à l'époque du flottage. Il y eut aussi une verrerie, qui prospéra aux XVIe et XVIIe siècles, le long de ce ruisseau, grâce aux ressources inépuisables de combustible.

 

Pour l’accueil des promeneurs, St Léger-de-Fougeret dispose d’un camping au hameau de Champs sur dix hectares, avec pré pour chevaux et étang pour la pêche.

 

© Roland Niaux, 09 février 1994

Publication électronique : 2006-2007