PRÉPORCHÉ

(Nièvre)


Accueil

 

- Carte IGN 1/25000e 2725 est Saint-Honoré-les-Bains.

 

- Accès : depuis Saint-Honoré-les-Bains, prendre la D985 direction Moulins-Engilbert, puis le premier chemin sur la droite qui entre dans le bourg de Préporché. Préporché est à 2 km au nord de Saint-Honoré-les-Bains.

 

Comme son nom l'indique, Préporché (Pratum Porcorum en latin), fut un lieu où l'on éleva beaucoup de porcs, la principale richesse en Morvan durant l'Antiquité et le Moyen-âge. C'était peut-être le faubourg agricole de la station thermale de St Honoré, où les riches Eduens venaient soigner leurs maux. Les deux communes forment en effet une seule clairière au milieu des forêts morvandelles.

 

L'église, dédiée à Saint Pierre, aurait été bâtie à la fin du XIe siècle. On retrouve de cette époque quelques traits dans la façade et le pignon ouest, avec son portail roman aux piédroits ornés d'une simple colonnette. L'édifice a été incendié en 1570 durant les guerres de Religion. Il fut restauré aux XVIe et XIXe siècles. L'abside est à fond plat. Le clocher carré est couvert d'un toit à deux pentes. On trouve à l'intérieur un bel autel XVIIIe, une tribune en bois, rustique, et une statue en bois polychrome de Saint Pierre, XIVe siècle.

 

L'époque gallo-romaine a laissé des traces sur la commune de Préporché. Tout d'abord la route romaine de St Honoré à Château-Chinon par Onlay. Elle croise au Villars une autre voie est-ouest. Le long de ces deux voies, de nombreux vestiges ont été repérés : à Villars bien sûr, mais aussi à Vénitiens, à l'est, et aux Gauthés à l'ouest, à Montgaudon au sud. Dans tous ces lieux, d'importantes constructions gallo-romaines ont livré des tuiles, des amphores, des monnaies des 1er au IIIe siècles, des céramiques, des meules à bras, des vases en bronze, ainsi que des outils en silex et des haches polies laissant présumer une occupation beaucoup plus ancienne.

 

Montjoux, tout au nord de la commune, en bordure de la D295 de Villars à Moulins-Engilbert, est une ancienne maison forte, attestée au XIVe siècle, construite au sommet d'une butte naturelle. Elle est aujourd'hui ruinée. Une ferme en occupe l'emplacement. Un nouveau château a été bâti un peu plus bas, au XIXe siècle.

 

Morillon, à l'ouest de la commune, sur une hauteur dominant la Dragne, eut aussi sa maison forte. A ses pieds, la voie romaine de St Honoré à Moulins-Engilbert franchissait la Dragne sur un pont de pierre au lieu-dit l'Echalotte.

 

Promenades

On peut recommander, pour ses paysages variés, une promenade de 8 km, sur route, partant des Bourbas, sur la commune voisine de Villapourçon, par la D18. Au Pont, prendre sur la gauche le chemin montant au Mousseau, passant ensuite à Vénitiens puis au Villars. Au croisement du Villars, tourner à gauche et redescendre jusqu'à Préporché. On peut faire une halte à Achez pour gagner la hauteur surplombant la route (cote 371 sur carte IGN). Elle se nomme "La Garde". On y accède facilement en prenant le chemin de Montgaudon, puis à la Milande un chemin en terre qui l'approche de très près. De la Garde, on a l'un des plus beaux panoramas que l'on puisse admirer sur toute la région nivernaise.

 

 

© Roland Niaux, 09 février 1994

Publication électronique : 2006-2007