LANTY

(Nièvre)


Accueil

 

 - Cartes IGN 1/25000e 2725 est Saint-Honoré-les-Bains et 2726 est Grury.

 

- Accès : depuis Luzy prendre la N81 direction Decize jusqu'à la Grande Brosse, puis à droite la D515 qui conduit au bourg de Lanty, en surplomb sur la N81, distance totale 12 km

 

Le village de Lanty est agréablement situé sur une pente, face au sud. On y cultivait autrefois la vigne. Si la paroisse est ancienne, la commune est de création récente : elle a été détachée en 1862 de celle de Rémilly, et ne compte plus, au recensement de 1990, que 120 habitants.

 

L'église paroissiale, sous le vocable de la Nativité de la Vierge, est un bel édifice roman du Xlle siècle, de plan très simple: une nef de plan rectangulaire très allongée, suivie d'une travée sous clocher à peine plus étroite, puis d'une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four. La travée de chœur est couverte d'une voûte en berceau qui n'est pas tout à fait plein cintre, mais plutôt anse de panier, comme le montrent particulièrement les arcs appareillés qui la séparent de l'abside et de la nef. Le clocher trapu et peu élevé est formé d'une tour carrée, éclairée sur les trois faces est, nord et sud par deux baies cintrées séparées par une colonnette à chapiteau sculpté. Il est couvert d'une toiture d'ardoises à quatre pentes. La surélévation de la nef, aujourd'hui plafonnée, a fait disparaître les ouvertures ouest du clocher, qui ne dépassent que de très peu l'arête du toit. Les ouvertures de baies de l'abside et du mur sud du chœur sont en forme de meurtrières ébrasées à l'intérieur. A l'intérieur de l'église, on peut admirer un superbe autel de bois ciré, à décors sculptés en relief, fin XVIIIe s. (MH).

A quelques mètres au sud de l'église, en contrebas, au pied d'un chemin qui descend en escaliers en direction de la N81, existe toujours la fontaine sacrée dédiée à la "Bonne Dame", où l'on se rendait autrefois en pèlerinage.

 

Le Fort de Lanty

C'est ainsi qu'était appelée la maison seigneuriale dès le Xlle siècle. Elle ne disparut sans doute qu'au XVIIIe siècle. L'emplacement seul en demeure visible: c'est une vaste motte, entourée de fossés, d'où émerge la base de quelques murs à peine visibles. Cette motte se situe à 800 mètres au sud de l'église, dans la plaine, entre Paujeux et le Brouillat, au milieu des prés. Parmi les propriétaires notables de ce Fort de Lanty, il faut citer Françoise de Rabutin, fille du célèbre écrivain Roger de Bussy-Rabutin, embastillé puis exilé par Louis XIV à la suite de ses commentaires sur les mœurs amoureuses de la cour. Françoise de Rabutin, veuve encore jeune et jolie, y épousa, quasi clandestinement, son ami François de Rivière. Cela provoqua la fureur de son père, qui vint l'enlever puis la séquestra. S'en suivit un long procès, à l'issue duquel Françoise de Rabutin finit par retrouver son mari et son enfant. Le fort de Lanty ne fut sans doute plus guère habité après cet épisode romanesque et sans doute sa destruction fut-elle achevée durant la Révolution.

 

© Roland Niaux, 09 février 1994

Publication électronique : 2006-2007