CHIDDES

(Nièvre)


Accueil

 

- Cartes IGN 1/25000e 2725 est Saint-Honoré-les-Bains et 2825 ouest St Léger-sous-Beuvray.

-Accès :

  • depuis Luzy, suivre la D985 (direction St Honoré-les-Bains) sur 8 km, jusqu'aux Vernées, puis prendre à droite la D124 qui conduit au bourg de Chiddes (distance totale depuis Luzy 9 km 500).
  • depuis Saint-Honoré-les-Bains, prendre la D985 (direction Luzy) également jusqu'aux Vernées, puis la même D124 jusqu'au bourg de Chiddes (distance depuis St Honoré 15 km 500).

Chiddes est situé sur les dernières pentes sud des monts du Morvan, Thouleur, Montjouan, Mont Genièvre, d'où descendent vers l'Alène de nombreux ruisseaux.

Son sous-sol, riche en minerais, fut exploité sous l'antiquité, notamment le fer. En témoigne le hameau des Forges et les nombreux lieux-dits : Bois des Forges, Étang des Forges, Monte-au-Four, Richaufour, Bois des Terres Rouges, Champ Fournière, les Soles, etc. A quelle époque peut remonter cette exploitation ? Il est fort possible que ce soit à l'époque gallo-romaine, qui a laissé plusieurs souvenirs sur le territoire de la commune: la voie Autun-Decize forme la limite sud de Chiddes ; des vestiges de constructions, une villa dit-on, existait à Montcharlon, tout au nord de la commune.

L'époque médiévale a laissé à Chiddes les ruines d'une église romane, dont subsistent l'abside et la travée de chœur supportant une tour-clocher massive à base rectangulaire surmontée d'un toit en bâtière. La tour est appuyée sur quatre contreforts extérieurs perpendiculaires aux murs latéraux, qui accentuent son aspect trapu. Elle est éclairée à l'est, au-dessus de l'abside et sur les deux faces latérales par des baies géminées séparées par des colonnettes. L’abside basse, voûtée en cul-de-four, est encore couverte de tuiles canal. Entre le chœur et la nef, maintenant disparue, demeure l'ouverture de la grande arcade appareillée en arc brisé, supportée par des colonnes engagées ornées de chapiteaux. De chaque côté, une niche abrite à droite une statue de la Vierge tenant l'Enfant Jésus, à gauche une statue de Saint Maurice (?) patron de la paroisse. Cette église, bâtie à la fin du XIe siècle, fut considérée comme vétuste et trop petite à la fin du XIXe siècle. On décida donc d'en construire une nouvelle sur un terrain voisin. la vieille église se trouvait sur une propriété privée, ce qui lui valut de ne pas être démolie, mais elle se dégrade et disparait peu à peu. On la voit fort bien en venant de Millay, par la D124. Elle apparaît de loin, en tête du village, sur le rebord du plateau qui domine le ruisseau de Tillot. En revanche, de la place même du village, où l'on en est à quelques mètres, elle disparaît presque entièrement, cachée par les bâtiments voisins et les clôtures qui en interdisent l’accès.

La nouvelle église, conçue par M. Lagoutte, architecte à Autun, fut bâtie à partir de 1895, en style néo-gothique. Elle est placée sous la protection de Notre-Dame-du-Suprême-Pardon. Le souvenir des notables bienfaiteurs et généreux donateurs de cette œuvre est rappelé dans le chœur de l'église. Certains vitraux sont de Diderot Anglade, et le chemin de croix est de Rouillard, artistes qui ont participé à la décoration du château voisin de la Montagne, à Saint-Honoré-les-Bains. A l'extérieur, le tympan est orné d'une belle mosaïque or et azur.

 

 

Champlevrier

En bordure ouest de la D227, à 500 mètres au nord du village, le château de Champlevrier a été bâti au XVIIe siècle sur les ruines d'une maison forte médiévale. Restauré au XIXe siècle, sa façade a belle allure. Le château comprend un corps de bâtiment principal, avec deux fines tours d'angles et deux ailes en retour, dans un cadre verdoyant. Ce château fut utilisé en 1944 comme hôpital de campagne par le maquis Louis dont les cantonnements étaient dans les environs.


Saint Jean de Coeurty

Le nom de ce hameau, à 3 km 500 au nord-ouest du bourg de Chiddes, rappelle un centre d'habitats très ancien, construit autour d'une chapelle aujourd'hui disparue. C'est maintenant un hameau retiré, dans une région particulièrement pittoresque, d'où l'on peut organiser quantité de promenades agréables. Tout à côté, le hameau de Montcharlon possède un centre équestre. Deux anciens moulins s'élèvent le long du ruisseau de Richaufour. On peut aller, par route et par sentiers, jusqu'au Niret et à la D502 (commune de St Honoré-les-Bains) dans un rayon de 4 à 5 km, par les hameaux de la Goutte Noire, de Maltaverne, de Neuilly.

 

© Roland Niaux, 09 février 1994

Publication électronique : 2006-2007