Biographie

a) Formation : 

André Saint-Clivier suit d’abord à partir de 1925 des études de violon puis se consacre à partir de 1928 à l’étude de la mandoline. A partir de 1935 jusqu’à l’interruption due à la guerre, en 1939, il est élève de Maria Schivittaro. Sa formation initiale de violoniste l’amène ensuite à réfléchir à l’étude du plectre de la même manière que le violoniste réfléchit à l’étude de l’archet. 

b) Parcours professionnel : 

Le musicien :

Soliste dans différents orchestres 
- en 1925, à commencé des études de violon puis se consacre à partir de 1928 à l'étude de la mandoline.
- dès 1930, à l’orchestre des PTT sous la direction de M. Denave, 
- en 1937, à l’orchestre de la SNCF sous la direction de R. Marteau, 
- en 1953, à l’orchestre F. Menichetti 
- en 1960, il est le mandoliniste des studios d’enregistrement 
- en 1961, il participe à une tournée en Grande Bretagne avec un orchestre italien 
- en 1967, il obtient par concours  le poste de soliste mandoliniste dans l’orchestre de l’ORTF. 
- de 1967 à 1984, il joue dans divers ensembles de musique contemporaine, notamment celui dirigé par Pierre Boulez -      en 1981, il participe à une tournée avec l’orchestre de l’Ile de France, (Vivaldi) 
- de 1970 à 1984, il est aussi mandoliniste à l’opéra de Paris. 

Il participe à la musique de deux films : le film de F. Truffaut, L’enfant sauvage, avec une musique de Vivaldi et le film de J. Losey Don Giovanni d’après Mozart, dans lequel il joue la sérénade. 

Le théoricien :

Il participe, à partir de 1970, à une recherche fondamentale sur  les sons de la mandoline, en collaboration avec M. René Caussé, acousticien  au laboratoire acoustique de l’IRCAM ; parallèlement, il étudie la physiologie articulaire des mains ce qui l’amène à rédiger, en 1980-1982, un traité sur la technique du plectre, la technique du trémolo, et le système des nuances dans le jeu de la mandoline. Ce traité est accompagné d’une méthode, qui vise à former des virtuoses de la mandoline, méthode fondée sur l’analyse scientifique de la relation entre l’angle d’attaque du coup de plume et le son produit. En 1992 – 1993, il fait une tournée de conférences aux USA, au Canada et au Japon pour exposer ses recherches et sa méthode. 

Le professeur : 

En 1967, il ouvre une classe de mandoline au conservatoire de musique de Longjumeau (Essonne). En 1983, il ouvre la classe de mandoline à la Schola Cantorum de Paris. 

c) Distinction : 

Une photo de lui est choisie par l’édition 1981 du dictionnaire Larousse pour illustrer l’article « mandoline »
En Octobre 2003,  pour toutes ses actions en faveur de la musique, il a reçu la médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite.