C’est dans cette vallée paisible où seuls le chant des oiseaux et le murmure de l’eau trompent le silence que les cisterciens ont choisi de s’installer. Ils ont été séduits par l’abondance des sources, éléments indispensables pour envisager la construction d’un monastère.

L’abbaye de Bonnevaux, 7e fondation de Cîteaux, a ainsi été implantée en Viennois, sur l’actuelle commune de Villeneuve de Marc, au début du XIIe siècle. Elle avait pour mission d’assurer le développement de l’ordre dans le quart sud-est de la France. Au cours de sept siècles de fonctionnement, ce grand monastère, aujourd’hui disparu a laissé des traces dans l’histoire, les territoires et l’architecture rurale. Sur ce site propice à la méditation, l’on peut encore voir une croix élevée en 1933 par les moines de Tamié en hommage à leur abbaye-mère. C’est aussi le lieu de départ du circuit balisé mis en place par l’association, tout proche du petit pont, qui jadis donnait accès à la grande cour d’honneur de l’abbaye reconstruite au XVIIIe siècle.

L’association Mémoire de Bonnevaux, créée en 1989, s’active depuis à faire découvrir le rayonnement de cette abbaye cistercienne.



Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image