DOJO KUN

Hitotsu- Jinkaku kansei ni tsuto muru koto, Travailler pour perfectionner son caractère :

Cela veut dire que le karaté-do est plus qu'un simple exercice physique. Tous les débutants, spécialement les jeunes, doivent comprendre l'importance de la construction du caractère à travers la discipline et la rigueur de l'entrainement. Pour le débutant, l'élaboration de cette construction commence par le perfectionnement des techniques à travers leurs répétitions. Un esprit combatif peut alors émerger en gagnant plus de maîtrise de soi par le développement de techniques adaptées et plus fortes. Il faut s'exercer durement à développer cela, pas seulement pour combattre, mais pour surmonter également les problèmes personnels, particulièrement en période de faiblesse. Développer cette qualité de caractère est difficile, mais une fois en place, c'est un avantage dans vie qui peut procurer force et paix intérieure.

Hitotsu- Makoto no michi o mamoru koto, Avoir de la fidélité en cherchant la vraie voie :

Être fidèle est une tradition Samouraï forte. Aujourd'hui cette fidèlité doit se retrouver envers votre Sensei (professeur) et votre ryu (école). L'étudiant doit être fidèle à son Sensei et le suivre plus ou moins de la même façon qu'un samouraï médiéval suivait son seigneur féodal. Tandis que ceci peut sembler peu commun aujourd'hui, il est aussi peu raisonnable de prévoir qu'un Sensei va enseigner tout ce qu'il sait à un étudiant qui sera susceptible de s'éloigner pour la plus futile des raisons ; car cette fidélité doit subir l'épreuve des années.

La fidélité prolongée au Sensei sera récompensée, non seulement parce qu'une plus grande quantité de connaissance et de sagesse sera transmise à l'étudiant mais aussi parce que ce lien entre Sensei et étudiant est la base du rapport dans les études.

Hitotsu- Do ryoku no seishin o yashinau koto, Cultiver un esprit d'effort et de persévérance :

Cultiver un esprit d'effort et de persévérance renvoie à la ténacité et à l'engagement complet nécessaires pour tendre vers la maîtrise de l'art. Aucune maîtrise ne sera possible sans efforts et sacrifices importants de la part de l'étudiant. Cet effort doit aussi être sincère et pas simplement superficiel.

Cet effort sérieux, en dépit de difficultés de toutes sortes, de la part de l'étudiant sera identifié par le Sensei qui passera à son tour plus de temps avec lui. Cette capacité est la clef du progrès en toutes choses.

Hitotsu- Rei gi o omonzuru koto, Agir toujours avec de bonnes manières :

Le respect pour les autres est une partie importante de la culture au Japon et à Okinawa, c'est donc une composante essentielle dans les arts martiaux traditionnels.Le karaté commence et finit avec la courtoisie ; sans courtoisie et étiquette il n'y a aucun Dojo. L'étiquette au Dojo est bien définie elle va du salut rituel au rapport strict entre Sensei et étudiant que l'on peut observer au Japon.

Saluez et montrez du respect dans tout ce que vous faites et partout où vous allez, en sachant aussi que ce respect s'étend à tout : senseis, parents, éducateurs, défunts, nature, etc.

Hitotsu- Kekki no you o imashi muru koto, Retenir le comportement violent et incontrôlé :

Un karatéka confirmé et entraîné, est une personne avec un esprit de combat affirmé et souvent d'une grande force, cela ne doit pas être utilisé à l'encontre d'une personne non formée.

L'esprit karatéka est indomptable et il doit être employer « SEULEMENT » pour défendre une cause juste.

Ce trait de caractère éloigne les confrontations parce qu'il permet d'une part de gérer au mieux ses émotions dans des situations difficiles et, d'autre part, d'être en paix avec soi-même : donc pas besoin d'aller « examiner » ses capacités dans la rue ! On gagne sans combattre et sans regret, parce que personne ne sera ainsi blessé ni physiquement, ni moralement.