SOUTIEN POUR L'ENFANCE EN SOUFFRANCE

SPES

L'ASSOCIATION EN QUELQUES MOTS

SPES, dont les initiales tirent leurs origine du mot ESPERANCE en Latin focalise son action sur un projet global : l’aide à la petite enfance déshéritée au Togo. L’association prend la forme d’orphelinats.

A ce jour, deux orphelinats accueillent 182 enfants. Les sites se situe au Togo : à Lomé et à Kpalimé.

Ces enfants n’ont pas de famille proche qui puisse s’occuper d’eux. SPES a l’intention d’accompagner ces enfants jusqu'à ce qu’ils soient adultes et autonomes, notamment par des parrainages (de membres individuels, ou groupés). Un parrainage correspond à un engagement financier et affectif. Chaque enfant “ parrainé ” pourra avoir plusieurs parrains ou marraines car il faut compter à ce jour 77 Euros par mois et par enfant.

"Ainsi tous ensemble, nous pourrons donner un sens à notre vie, et à la mesure de nos moyens, contribuer au Progrès et au Bonheur de l’Humanité"

KPALIME

Les grands

LOME

A la piscine

KPALIME

La queue à la cuisine

Quelques vidéos

Dernières nouvelles de SPES

Communication de Claude Voileau, 2nd président d’honneur et co-fondateur de SPES International,

JEUDI 19 JUILLET 2018 - SPES INTERNATIONAL

"Grâce à nos amis Italiens et Britanniques et à une famille Française, SPES a reçu cette année de nouveaux dons qui seront comme à l’accoutumée entièrement reversées aux enfants de SPES, sans prélèvement, puisque les membres du Conseil d’administration de SPES sont tous des bénévoles « purs et durs » qui payent eux-mêmes leurs déplacements et hébergements sans aucune contribution de l’Association SPES. Ces dons vont particulièrement être utilisés pour acheter des ordinateurs, des machines à coudre, deux appareils photos et un vidéoprojecteur pour les deux Centres de Lomé et de Kpalimé.

Un grand merci donc au nom de tous ces petits et grands de SPES.

Notre projet actuel est d'avoir l'agrément du Ministère de l'enfance et de la famille, qui a fait des enquêtes sur les 120 orphelinats du Togo, et pour nous placer dans le groupe de tête, il nous faut faire quelques aménagements, par exemple en régularisant tous les dossiers d'enfants, en faisant élire 2 délégués du personnel dans chacun des centres SPES de Lomé et Kpalimé (suivant les nouvelles lois Togolaises qui calquent ce qui se fait en France), et en formant les Mamans.

Nous avons à ce jour 3 grandes filles qui ont quitté SPES dont l’une va se marier.

Les 2 problèmes restant : une enfant à Lomé, hyperactive, mais qui vient de reprendre des cours de coiffure, et une autre à Kpalimé, atteinte d'une maladie neuro-dégénérative et qui se meurt lentement, grabataire mais très entourée avec beaucoup d’affection.

Tout le reste va bien et de mieux en mieux avec un garçon en 1e année de Génie Civil pour devenir Ingénieur dans 5 ans, et un autre en 1e année de Droit pour devenir Avocat, puis quinze apprentis qui auront un métier dans 1 à 3 ans, en couture, coiffure, cuisine, menuiserie alu, peinture auto, électricité auto, batik ou boulangerie, et qui vont faire école. A Kpalimé nous avons une excellente bachelière qui veut devenir médecin, et à Lomé il y a d'excellents éléments dont 3 au lycée.

Donc, globalement SPES se porte bien, très bien dirigé par un nouveau Président, Philippe Platel, jeune, dynamique, plein d’idées et bien entouré au niveau du Bureau de SPES International et nous recueillons à ce jour 182 enfants, 104 à Lomé et 78 à Kpalimé.

C’est dire que nous continuons d’avoir besoin de fonds et de parrainages, et combien nous apprécions l’aide que tous les amis de SPES peuvent nous apporter.

Alors merci de votre soutien, sachant que l’union fait la force, et que tous ensembles nous pourrons, à la mesure de nos moyens, contribuer au Progrès et au Bonheur de l’Humanité."

Claude Voileau, 2e Président d'Honneur de SPES.