Recherche

La recherche en éducation est pour moi une activité visant à comprendre ce qui favorise l'apprentissage. Pour apprendre ou faire apprendre, une multitude de technologies éducatives peuvent être utiles. L'une des plus ancienne, la craie sur un tableau, permet encore aujourd'hui d'enrichir le contenu des interactions scolaires. Les technologies plus modernes en ligne et en réseaux permettent elles aussi, mais d'une autre façon, d'enrichir les interactions afin de les rendre plus éducatives. Je crois cependant qu'il faut en toute rigueur "résister amicalement" à ces nouvelles technologies et choisir de ne les utiliser que lorsqu'elles favorisent vraiment l'apprentissage. 

Les résultats de la recherche pourraient permettre d'éviter l'utilisation aveugle des technologies dans le contexte éducatif pour favoriser plutôt leur utilisation efficace. Pour cela, il faut poursuivre les études sur les conditions qui permettent à certaines technologies de faire mieux apprendre. Je pense que la méthode la plus susceptible de faire progresser les connaissances actuelles consiste à travailler dans un contexte didactique, qui considère essentiellement et explicitement le domaine disciplinaire dans lequel une technologie est utilisée.

En tant que chercheur, je m'intéresse aux environnements informatisés d'apprentissage et d'évaluation dans le domaine des sciences, des mathématiques et des langages. Mes projets les plus récents concernent la neuroéducation et la production automatisée de tâches d'évaluation en sciences afin d'aider les enseignants à mieux évaluer les compétences. Une description plus détaillée de mes travaux apparaît dans mes communications, mes publications et mes projets subventionnés.