Mémoire-Vive

ATTENTION, cette activité s'effectue désormais au sein de l'association MEMENTO :
http://mementoasso.jimdo.com/

memento.asso@orange.fr

MÉMOIRE VIVE

réalise

votre Biographie Sonore

(Vidéo à la demande)


(Alpes de Haute-Provence et Région PACA)

Désormais, vos paroles ne s'envoleront plus :


Votre récit de vie (ou tout autre sujet)  est "gravé" sur CD et peut ainsi être commodément conservé et transmis.



Uniquement du son...

Car l’enregistrement sonore actualise l’ancestrale tradition de l’oralité, permettant l’exacte restitution du grain de la voix et de l’émotion que véhicule cette voix nue. Le  pouvoir évocateur du son dans l’intimité de l’écoute retransmet le plaisir de raconter.
(1)



La mémoire est un trésor qui demande à être conservé, transmis, valorisé.

Elle constitue un lien inestimable entre présent et passé, entre générations.

Il s’agit donc ici de mettre en œuvre une sauvegarde personnelle et familiale, de faire porter des fruits sonores à un arbre généalogique.
(2)



Un tel enregistrement biographique est aussi  la manière d’offrir un cadeau

original et émouvant à l’occasion d’un anniversaire, d’une cousinade, ou tout autre événement…


Il va vous permettre de partager et transmettre la mémoire de votre famille, de revivre des instants de bonheur,  apporter le témoignage personnel d’une époque, transmettre une expérience, des sons familiers…


Sans négliger que revisiter son histoire afin de la préserver permet souvent de voir plus clair dans sa vie, de mieux se connaître.


La manière de procéder, en confiance,  se décline en différentes étapes et  aboutit à la création d’un CD audio sur support fiable. Vous pouvez choisir le style qui vous convient le mieux : entretien, reportage, discussion à plusieurs, intégration de sons familiers... 

A vous de profiter d'utiliser le son et seulement le son comme à la radio.

Orson Welles disait à ce propos : «À la radio, l'écran est plus large.».




Les étapes sont les suivantes :   

      
- Une rencontre préparatoire au projet, sans engagement.

- Une ou plusieurs séances d’enregistrement, conviviales, dans

l’environnement familier, avec du matériel performant mais discret afin de respecter la spontanéité d’expression.



- Enfin l’étape technique indispensable, celle du montage numérique : tri, mise en forme, corrections diverses, gravure du CD, éventuellement conception d’une jaquette.




Dessin : Pierre-Yves Canard





Ce travail d'audio biographe familial  reste artisanal, avec quelqu'un d'attentif derrière le micro.

La possibilité vous est aussi offerte d'inclure dans le montage final des séquences audios enregistrées par vos soins sur d'autres supports. Si vous avez été un "reporter familial" à l'époque des magnétophones il y a la possibilité de numériser les mini-cassettes ou les  bandes magnétiques 1/4 de pouce et les transférer sur CD.


 Le prix du CD finalisé dépend du nombre de séances nécessaires (et de la durée du disque : jusqu'à 80 min.), du nombre d'exemplaires, d'éventuels frais de déplacements.

Généralement le tarif tourne autour d'une centaine d'€uros pour un CD imprimé livré sous boitier cristal.






Contact pour devis, rendez-vous, renseignem
ents :

michel.silahim (at)gmail.com

                   (remplacez manuellement(at) par @, mesure anti-pourriel)


                                     06 89 86 99 60


          
(1)  «Ce ton modéré, ce ton discret et tout intime où s'insèrent les moindres inflexions de voix, les moindres nuances d'une sensibilité et jusqu'aux moindres tics d'une personne, si bien que l'auditeur croira, au bout d'un peu de temps, connaître le personnage qui lui parle mieux que s'il avait vu son visage, ce ton à lui seul ouvre un champ considérable à l'art du micro, un champ qui  lui est propre, qui lui est exclusif.

(...) Privée de visage, privée de l'autorité du regard, privée de mains et de corps, la voix de celui qui parle n'est pas désincarnée. Au contraire. Elle traduit l'être avec une fidélité extrême. Elle le traduit même avec indiscrétion.»  

(Jacques COPEAU)   
 

           
(2)  «À l'âge de l'accélération, le présent tout entier devient instable, se raccourcit, nous

assistons à l'usure et à l'obsolescence rapide des métiers, des technologies, des objets

courants, des mariages, des familles, des programmes politiques, des personnes, de

l'expérience, des savoir-faire, de la consommation.

Dans la société pré-moderne, avant la grande industrie, le présent reliait au moins trois

générations car le monde ne changeait guère entre celui du grand-père et celui du petit-fils,

et le premier pouvait encore transmettre son savoir-vivre et ses valeurs au second. 

Dans la haute modernité, la première moitié du XXe   siècle, il s'est contracté à une seule

génération : le grand-père savait que le présent de ses petits-enfants serait différent du

sien, il n'avait plus grand-chose à leur apprendre, les nouvelles générations devenaient les

 vecteurs de l'innovation, c'était leur tâche de créer un nouveau monde, comme en mai 68

par exemple.    

Cependant, dans notre modernité tardive, de nos jours, le monde change plusieurs fois en

 une seule génération. Le père n'a plus grand-chose à apprendre à ses enfants sur la vie

familiale, qui se recompose sans cesse, sur les métiers d'avenir, les nouvelles

technologies, mais vous pouvez même entendre des jeunes de 18 ans parler d'"avant"

pour évoquer leur 10 ans, un jeune spécialiste en remontrer à un expert à peine plus âgé

que lui sur le "up to date". le présent raccourcit, s'enfuit, et notre sentiment de réalité,


d'identité, s'amenuise dans un même mouvement.»                                                

(Hartmut ROSA «Au secours ! Tout va trop vite !», Le Monde Magazine 29/08/2010)

 



D'autres biographes sonores, ailleurs en France :


Souvenirs sonores (Franck-Yves GENEVOIS, Chatillon d’Azergues, 69)  http://www.souvenirs-sonores.fr/

Comments