Historique

Traslon, autrefois Tranlon, Tranlum en 1139, ferme dépendante de saint Pierre Aigle. Elle fut donnée en 1139 Par Jean, Comte de Soissons, à l'abbaye de Saint Jean des Vignes de cette ville.

Le Translon : la chapelle de 1100 (Arch. nat., K 21, no 1/11) est devenue une eglise en 1139 (Bibl. nat., Picardie 296, no 7). Les johannistes ont développé un deuxième axe d’implantation sur la lisière septentrionale de la forêt de Retz : patrons des paroisses de Soucy e t de Puiseux, ils gèrent en outre la chapelle du Translon, sise au bord d’un secteur en plein défri- chement, la forêt du Quesnoy (18). http://cfranquelin.free.fr/shrvc/production/religieux_1987.pdf

5808 Commune de de Saint Pierre Aigle Canton de Vic (Duval-Arnould Louis. État et carte du diocèse de Soissons d'après les listes bénéficiales de la fin du XIVe siècle. In: Mélanges de l'Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes T. 85, N°1. 1973. pp. 159-266. doi : 10.3406/mefr.1973.2284 url : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mefr_0223-5110_1973_num_85_1_2284)

La bataille de Villers-Cotterets (juin 1918)

Visiblement il ne resterait que le porche, la cave et le lavoir après les batailles de 1914 à 1918