Historique

Le château de Champignelles, situé près de l'église et bâti par la famille de Rogres de Lusignan, a disparu pendant la Révolution, tandis que subsiste celui qui fut longtemps son rival, Parc Vieil. La seigneurie est ancienne et apparaît au XIII ème siècle sous le nom du Parc, devenu Parc Vieil au siècle suivant. Jean Gousle en était possesseur à la fin du XIV ème siècle il l'a transmis à ses enfants Louis et Edouard Gousle. Une transaction survenue le 1er avril 1505 attribua à Louis le fief tout entier. Louis Gousle laissa trois enfants, bientôt orphelins, dont le tuteur vendit Parc Vieil à François de Courtenay, seigneur de Bléneau. Le partage des biens laissés par François de Courtenay eut lieu en 1593 et c'est son fils Odet qui reçut Parc Vieil. Comme ce dernier mourut sans postérité, un nouveau partage attribua le domaine féodal à Jean de Courtenay qui le vendit le 28 août 1613 à Antoine Gauthier, avocat au Parlement de Paris. Il passa ensuite à Jacques Bauchard écuyer, secrétaire du roi, puis, en 1680, à Edme-François Dupé, seigneur de Louesme, son gendre. Pierre-Edme Dupé, comte de Louesme, petit-fils de ce dernier devait épouser Constance de Villemont qui avait deux enfants de son premier mariage, Maurice, baron de Helldorff, héritier du château de Parc Vieil et Françoise-Julie de Helldorff, mariée à Pierre de Grimault, comte de Moyon, qui, interprète de la jalousie familiale à l'égard du général de Rogres, le provoqua en vain en duel. Cette initiative entraîna la saisie des biens, lourdement hypothéqués, des seigneurs de Parc Vieil et le 1er juillet 1768, un véritable siège par la maréchaussée de Saint-Fargeau. Parc Vieil fut adjugé le 23 décembre 1778 à Louis-Pierre Saunier, conseiller au Parlement de Paris. 

Usant de son droit de retrait féodal, le comte de Champignelles s'en rendit acquéreur le 7 septembre 1780 et l'adjoignit à ses biens. Mlle de Rogres de Lusignan en hérita: elle mourut à Paris en 1830. En 1848, Paul Lavollée possédait Parc Vieil. 

Extrait de Dictionnaire des Châteaux de France, Bourgogne et Nivernais, p. 84, Françoise Vignier 

Le Parc Vieil a été classé MH et ISMH par arrêté du 8 août 1966